> > > > Essais hivernaux Barcelone - bilan II : un milieu de tableau toujours plus resserré ?

Essais hivernaux Barcelone - bilan II : un milieu de tableau toujours plus resserré ?

Les derniers jours de roulage nous ont livré des premières tendances... quelle équipe va émerger derrière le top 3 ?

© Laurent Lefebvre / Motors Inside - Une McLaren devant une Renault, une image trompeuse ?© Laurent Lefebvre / Motors Inside - Une McLaren devant une Renault, une image trompeuse ?

Des évolutions mais pas de révolution. Huit jours d'essais plus tard, le constat est là : comme en 2018, la bataille pour la quatrième place des constructeurs s'annonce intense, du moins pour le début de saison. Le chrono, malgré ses inconnues (combien d'essence, quels réglages moteur ?) annonce un certain suspens : de Renault à Alfa Romeo, cinq équipes (si l'on enlève Red Bull) se tiennent en moins de 4 dixièmes de seconde, comme le montre ce tableau des meilleurs temps par voiture.

EquipePiloteJour de testPneumatiqueTemps
1FerrariSebastian VettelJour 8C5 (hyper-tendre)1:16.221
2MercedesLewis HamiltonJour 8C5 (hyper-tendre)1:16.224
3RenaultNico HulkenbergJour 8C5 (hyper-tendre)1:16.843
4Toro RossoAlexander AlbonJour 8C5 (hyper-tendre)1:16.882
5McLarenCarlos SainzJour 8C5 (hyper-tendre)1:16.913
6HaasRomain GrosjeanJour 8C5 (hyper-tendre)1:17.076
7Red BullPierre GaslyJour 7C5 (hyper-tendre)1:17.091
8Alfa RomeoKimi RaikkonenJour 8C5 (hyper-tendre)1:17.239
9Racing PointLance StrollJour 7C5 (hyper-tendre)1:17.556
10WilliamsGeorge RussellJour 7 C5 (hyper-tendre)1:18.130


Forces et faiblesses de chaque team

C'est donc bien Renault, la nouvelle écurie de Daniel Ricciardo, qui termine les essais hivernaux en tête des autres, derrière le trio Ferrari-Mercedes-Red Bull. Son équipier s'est illustré : à bord de la R.S.19, Nico Hulkenberg est monté au cinquième rang le vendredi après-midi, en décrochant un 1:16.843, à une demi-seconde de la référence fixée par Sebastian Vettel. Aussi, la voiture jaune et noire a montré une belle régularité sur les longs relais : une performance justifiée par des gains moteur considérables, et un châssis tout à fait honorable. Et les soucis de DRS rencontrés en première semaine sont loin : sur le plan collectif, l'écurie au Losange est troisième en terme de kilométrage accumulés lors de ces deux semaines à Barcelone, derrière Mercedes et Ferrari, excusez du peu ! Avec son duo compétitif de pilotes, le Renault F1 Team a les moyens d'éloigner la concurrence.


Mais pour ce début de saison, il faudra peut-être compter sur Haas. Comme Renault, l'écurie américaine a laissé ses problèmes de fiabilité au garage lors des derniers jours d'essais, en passant de 384 tours en semaine 1 à 487 tours achevés en semaine 2. La VF-19 a montré du grip et de la constance, Romain Grosjean ayant atteint tous ses objectifs d'entrainement. La vitesse pure de la voiture est cependant une inconnue : si le Français termine à deux dixièmes d'Hulkenberg sur les pneumatiques C5 (hyper-tendres) le vendredi après-midi, Kévin Magnussen était plus vite que la Renault le jeudi en pneus C3 (tendres). Autre signe d'étonnement, une faible vitesse de pointe alors que l' écurie est motorisée par Ferrari. Les datas indiquent toutefois que le team est proche de cette fameuse quatrième place des constructeurs.

Auteur de l'une des plus belles progressions en 2018, Alfa Romeo (ex Sauber) peut continuer sur sa lancée en 2019, avec l'expérience de Kimi Raikkonen au volant. Elle aussi équipée du moteur Ferrari, la stabilité de la nouvelle voiture en zone de freinage fait des jaloux dans le paddock. A l'image de sa grande soeur, la SF90 de la Scuderia, les longs relais de la C38 sont convaincants. Cependant, si de gros espoirs étaient permis à l'issue de la première semaine, les hommes de Frédéric Vasseur sont un peu rentrés dans le rang en deuxième semaine, en ne suivant pas la même progression que ses rivales : Raikkonen 13e et Antonio Giovinazzi 16e, sachant que Max Verstappen est juste derrière avec son meilleur temps en tendres.


Autre écurie dans la bataille du milieu de tableau, la Scuderia Toro Rosso. Boosté par le travail de Red Bull, désormais avec Honda, le rookie Alexander Albon et le revenant Daniil Kyvat ont décroché le sixième et septième meilleur chrono temps du dernier jour, à six dixièmes seulement de la Ferrari de Vettel. Albon a montré un rythme solide et n'a fait qu'une seule erreur, en première semaine. La fiabilité est là aussi pour témoigner du niveau de l'écurie : Toro Rosso est le quatrième meilleure team de ce classement, avec 935 tours engrangés.

Un peu moins présent sur le tarmac catalan (873 tours bouclés, sixième écurie de ce classement), l'écurie McLaren a quand même le sourire. Comme pour l'écurie d'Enstone, les progrès du moteur Renault sont visibles à bord de la voiture orange et bleue. Une monture "étonnamment bonne" selon Fernando Alonso, venu observer ses anciens camarades à Montmelo. Malgré les petits problèmes de fiabilité, comme des fuites hydrauliques le lundi entre les
tours rapides, jamais l'écurie de Woking n'avait connu un aussi bon hiver... depuis 2014, année de sa dernière collaboration avec Mercedes. En prime, deux meilleurs temps décrochés le lundi soir et le mardi soir, avec Lando Norris puis Carlos Sainz. Le dernier jour, la MCL34 a mené sa première simulation entière de course, sans le moindre soucis. Ceci dit, l'instabilité à l'arrière de la voiture pourrait pénaliser l'équipe et la voir décrocher par rapport à Renault.


Mais McLaren sera-t-elle aussi devant Racing Point ? Difficile à dire à l'issue de ces essais d'avant-saison. L'équipe née sur les cendres de Force India reste dans le coup mais légèrement en retrait au classement : Sergio Pérez ne terminant que 18e, un peu mieux pour Lance Stroll (14e). La firme de Silverstone n'a aussi pas beaucoup tourné par rapport aux autres équipes, avec 2 909 kilomètres engrangés (625 tours), seule Williams a fait pire ! Mais l'équipe de Silverstone arrivera en Australie avec de nombreuses évolutions et il est encore tôt pour parler d'un recul dans la hiérarchie. D'autant que Sergio Pérez et Lance Stroll sont satisfaits de la base, ce qui est toujours intéressant pour la suite. Disqualifié du classement à mi-saison l'an passé, Racing Point (ex Force India) aura au moins les fonds pour développer sa voiture !

Williams rattrape (un peu) son retard

Après une première semaine difficile, commencée deux jours et demi en retard, l'historique écurie anglaise a enchaîné les tours lors de la deuxième série. Trois jours à plus de 100 tours, et 90 pour Robert Kubica le dernier jour : le ROKiT Williams Racing (le nouveau nom officiel du team) aura au moins quelques références avant de s'envoler pour l'hémisphère Sud. Cependant, la nouvelle voiture est encore loin du compte, avec de gros problèmes de fiabilité : la FW42 a terminé la semaine à bout de souffle, la plupart des pièces terminant complètement usées. Le long relais du vendredi après-midi a d'ailleurs été arrêté plus tôt que prévu. La dégradation des gommes est aussi très délicate, les pneus ultra-tendres et hyper-tendres s'effondrant rapidement en performance, plus vite que la concurrence.

Et au classement, Williams est dans un no man's land. Sur les hyper-tendres, George Russell est à plus de trois dixièmes de la Force India de Pérez. Robert Kubica est lui encore plus loin, à une seconde et un dixième du Mexicain. Le revenant de la Formule 1 sera-t-il prêt à Melbourne, plus de neuf ans après son dernier Grand Prix dans la discipline reine ?


Pour finir, le tableau des meilleurs temps de chacun des pilotes, une première grille de départ pour cette saison 2019...

PiloteEquipeTempsEcartTours
1
VettelScuderia Ferrari1:16.221 (C5, hyper-tendre)
638
2
HamiltonMercedes AMG Petronas Motorsport1:16.224 (C5, hyper-tendre)+0.003
534
3
LeclercScuderia Ferrari1:16.231 (C5, hyper-tendre)+0.010
463
4
BottasMercedes AMG Petronas Motorsport1:16.561 (C5, hyper-tendre)+0.340
552
5
HulkenbergRenault F1 Team1:16.843 (C5, hyper-tendre)+0.622
510
6
AlbonScuderia Toro Rosso1:16.882 (C5, hyper-tendre)+0.661
489
7
KvyatScuderia Toro Rosso1:16.898 (C5, hyper-tendre)+0.677
446
8
Sainz Jr.McLaren Renault F1 Team1:16.913 (C5, hyper-tendre)+0.692
473
9
GrosjeanHaas F1 Team1:17.076 (C5, hyper-tendre)+0.855
407
10
NorrisMcLaren Renault F1 Team1:17.084 (C5, hyper-tendre)+0.863
400
11
GaslyAston Martin Red Bull Racing Tag Heuer1:17.091 (C5, hyper-tendre)+0.870
439
12
RicciardoRenault F1 Team1:17.114 (C5, hyper-tendre)+0.893
453
13
RaikkonenAlfa Romeo Sauber Ferrari1:17.239 (C5, hyper-tendre)+1.018
497
14
StrollRacing Point Force India Mercedes1:17.556 (C5, hyper-tendre)+1.335
336
15
MagnussenHaas F1 Team1:17.565 (C5, hyper-tendre)+1.344
403
16
GiovinazziAlfa Romeo Sauber Ferrari1:17.639 (C5, hyper-tendre)+1.418
425
17
VerstappenAston Martin Red Bull Racing Tag Heuer1:17.709 (C3, tendre)+1.488
394
18
PerezRacing Point Force India Mercedes1:17.791 (C5, hyper-tendre)+1.570
289
19
RussellWilliams Racing1:18.130 (C5, hyper-tendre)+1.909
299
20
KubicaWilliams Racing1:18.993 (C5, hyper-tendre)+2.772
268

Sans oublier, la fiabilité !

EquipeTours parcourus semaine 1Tours parcourus semaine 2 Total
1Mercedes6105791189
2Ferrari598399997
3Renault433528961
4Toro Rosso482453935
5Alfa Romeo507415922
6McLaren445428873
7Haas 384487871
8Red Bull475358833
9Racing Point248377625
10Williams88479567

Et d'ici le Grand Prix d'Australie, voici un premier aperçu de la hiérarchie, en cumulant le rythme en qualifications et celui en course.

1. Ferrari
2. Mercedes
3. Red Bull
4. Renault
5. Haas
6. Alfa Romeo
7. Toro Rosso
8. McLaren
9. Racing Point
10. Williams

Alors évidemment, ce tableau est une simple suggestion : prenons du recul avec ces essais hivernaux. L'an passé, McLaren terminait deuxième meilleur constructeur en performance pure. On connait la suite...


Sondage : Quelle écurie sera "la meilleure des autres" à Melbourne ?




Bilan, Renault et Barcelona Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




12 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Parmi toutes les interrogations en suspens, deux s'adressent à toutes les équipes : Ont-elles les moyens techniques et humains de tirer tous les enseignements de ces essais ? La seconde est de savoir si elles seront aptes à les appliquer sur la monoplace d'ici Melbourne.
Encore faudra-t-il adapter le tout aux spécificités du circuit australien. Il me semble évident que les mieux structurés prendront un avantage.

Dans le domaine des pilotes, les néophytes devront fatalement poursuivre leur apprentissage de la monoplace et de la F1 sans occulter l'ambiance particulière du Grand Prix.
Il y a 2 mois
Aifaim
Aifaim :
Renault est au pied du mur mais risque fort de se retrouver également au pied du podium des motoristes si sa monoplace - ou la McLaren - ne vient pas troubler le trio Mercedes, Ferrari, RedBull...
Quand il n'existe que quatre concurrents motoristes, la 4e place est plus que jamais celle du C... !
Il y a 2 mois
Aifaim
Aifaim :
Racing Point et, évidemment, Williams n'ont pas montré un visage particulièrement prometteur lors de ces essais. Pour la seconde, c'est logique mais on était en droit d'attendre mieux de l'ex-Force India. Coïncidence ou non, ce sont les deux clients de Mercedes.
L'une et l'autre ont connu bien des turbulences en 2018. De là à ce que la préparation de la nouvelle saison ait été perturbée et que la Racing Point soit moins en forme qu'il n'y paraît ...
Il y a 2 mois
AP01
AP01 :
"Quand il n'existe que quatre concurrents motoristes, la 4e place est plus que jamais celle du C... !" : un podium étant composé de 3 places, il n'y a pas besoin d'être le 4ème motoriste pour se retrouver au pied du podium, sachant que Mercedes motorise 3 équipes, Ferrari 3 également, Honda 2 et RNO 2 !
De plus, le PU n'est pas le seul responsable des résultats d'une équipe comme l'a montré RB, entre autres. Un très bon chassis peut compenser, en partie ou en totalité sur certains circuits, une puissance un peu plus limitée... C'est évident mais il me semblait nécessaire de le rappeler vu les commentaires précédents...
Il y a 2 mois
Supervroum
Supervroum :
Apparement Honda a identifié un gros soucis qui agissait négativement sur la puissance, en effet, lors de la lecture du cahier des charges, ils auraient interprétés le paragraphe nommé "Le moteur hybride" en "le moteur, y bride" et en tant que japonais, ils se sont dit "ouaaah facile pour nous" ....

Bon.....dsl :( je cours déjà et suis trèèèèèèèès loin, mais loooiiiiinnnnnnn ......
Il y a 2 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
Non . L'idée est bonne . Moi qui croyais que c'était le soleil levant qui bridait les beaux yeux Japonais . Tant que c'est les paupières et pas le moteur que ça bride , il n'y a pas de problème .
Il y a 2 mois
Philippe62
Philippe62 :
Bonjour

Mon pronostic pour le podium en fin de saison, désolé j'ose !!!

1 Mr Vetel
2 Mr Hamilton
3 Mr leclerc

Ferrari
Mercedes

Je vois bien ce résultat
Il y a 2 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
On peut aussi prendre un papier calque , retracer les contours de la saison F1 2018 et transposer à cette année . Je crois plutôt , comme V6 Turbo@ , qu'il n'y a plus rien de comparable .

La Scuderia a crée une voiture très bien née qui pourrait devenir mythique mais la W10 aussi . Comme les deux firmes ont mené ces essais hivernaux , avec des méthodes et des philosophies différentes , performances et fiabilité pour la SF90 , capacités réflexes pour la W10 de changer de configuration en quelques jours , le résultat est incroyable : 3 millièmes de secondes à tous les temps cumulés !

Redbull et sa démonstration de mettre en scène des châssis parfaits , peut jouer un rôle important dans le championnat , surtout avec l'aide de Toro Rosso ( la petite Scuderia qui fait les omelettes en cassant des oeufs ) , la RB15 me semble un ton en dessous .

Renault sport F1 me semble au niveau de RedBull et ça va batailler pour la place de 3ème équipe , surtout avec Ricciardo et son DRS magique entre ses mains .

Beaucoup d'interrogations , sauf pour les deux fleurons de la F1 qui vont en découdre pour la victoire , sans aucune indication aujourd'hui d'un quelconque avantage . En jouant à cette roulette , je parierais une moitié sur Hamilton/Vettel et l'autre moitié sur Hamilton/Leclerc . On pourra penser que je ne prends pas de risques .
Il y a 2 mois
Aifaim
Aifaim :
Marc Diskus@, votre première phrase me rappelle une chanson de Moustaki "rien n'a changé et pourtant tout est différent, rien n'est pareil et pourtant tout est comme avant..."

Quitte à colorier la page "souvenirs", You Tube diffuse des GP de la saison 2001, version TF1 Van Vliet-Laffite-Moncet.
Il y a 2 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
Bien vu Aifaim@ votre mémoire de cette belle rime de Moustaki a un côté universel .
Il y a 2 mois
Casper
Casper :
Le mesuré JL Moncet affiche
1er Groupe Ferrari Mercedes (juste derrière)
Red Bull tout seul
2nd Groupe Alfa- TR- Renault
3eme Groupe Haas et les autres derrière

La lecture des relais est donc différente d'ici.

Niveau déclaration Red Bull claironne pas mal mais au final en ambition demande 5 victoire soit seulement unne de plus qu'avec son précédent motoriste. Je me demande tout de même ce qu'il va advenir car avec un moteur gratuit ce sont clairement eux qui ont le plus de budget cette année puisqu'ils peuvent tout mettre sur l'aero.
Les autres parlent moins, Mercedes fait il semblant d'être mal à l'aise devant Ferrari ?
Tout ce que je souhiate c'est qu'il y ait de la diversité, si les voitures peuvent se suivre de plus près c'est très bien si le top 3 n'est pas déjà en 6eme position après 10 tours en étant parti dernier c'est encore mieux, c'est surtout çà que j'aimerai pour éviter d'avoir le 7eme à un tour du premier systématiquement.... Pour le reste qui que ce soit qu'il y ait du sport !
Il y a 2 mois
Aifaim
Aifaim :
Je pense que même les équipes en lice s'interrogent sur leur niveau de performance en Australie. Bien sûr, les appareils de mesure hyper-sophistiqués dont elles disposent aujourd'hui peuvent leur donner des valeurs en extrapolant ce qui a été récolté en Espagne.

Mais personne n'est certain de quoi que ce soit, tant en ce qui le concerne qu'à plus forte raison le niveau qu'afficheront les adversaires. Restent les déclarations et/ou les silences aussi tonitruants les uns que les autres...
Il y a 2 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.