> > > > Australie - les perspectives pour la course

Australie - les perspectives pour la course

Les premières qualifications de l'année sont passées. Prenons quelques instants pour évoquer les perspectives de la course de demain et faire le point sur les différentes stratégies possibles.

© Haas - Trois stratégies annoncées par Pirelli pour la course : laquelle sera gagnante ?© Haas - Trois stratégies annoncées par Pirelli pour la course : laquelle sera gagnante ?

Lewis Hamilton favori ?

Avec seulement 2 victoires (2008 et 2015) pour 8 poles (2008, 2012, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019), les statistiques sont clairement en défaveur du pilote anglais. Seulement, si les performances en course des Mercedes sont à l'image des qualifications et si le pilote anglais assure son départ, il nous est permis de croire que la lutte sera rapidement clôturée pour la gagne.

Vainqueur des deux dernières éditions, Sebastian Vettel sera évidemment en embuscade pour placer sa Ferrari en tête dès le premier tour, ce qui est préférable du fait de la difficulté de doubler sur le circuit australien.

Les courses passées nous rappellent que la pole position ne semble pas être un avantage acquis vers la victoire. L'édition 2018 avait vu également un réel avantage de performance de la part de Mercedes sur Ferrari en qualifications : six dixièmes entre Hamilton et la première voiture rouge menée par Raikkonen s'étant hissé à l'époque devant Vettel. L'Allemand avait ensuite remporté la course. La différence demain sera cette deuxième Flèche d'Argent, pilotée par Bottas, et placée en deuxième place sur la grille de départ.



Vers un gros coup de Haas ?

Personne n'a oublié la déconvenue de l'an passé : alors en bataille pour la quatrième et la cinquième place de la course, les deux monoplaces de l'écurie américaine, en passe d'obtenir le meilleur résultat de leur histoire, ont été forcées d'abandonner à cause de roues mal serrées lors des arrêts au stand.
L'équipe de Günther Steiner a clairement une revanche à prendre et une fois de plus, les voitures américaines sont à l'aise sur le circuit de l'Albert Park, en trustant le cinquième et sixième temps des qualifications.

Les deux pilotes Haas auront à cœur de se mêler au combat pour le top 5, en espérant que l'équipe soit cette fois-ci suffisamment bien entraînée lors des arrêts aux stands.


Un retour de Renault ?

Après une prestation en qualification décevante, il semble peu probable de miser sur une chance de top 5 pour le local Daniel Ricciardo, accompagné chez Renault par Nico Hulkenberg. Ce samedi, l'Allemand a néanmoins évoqué des problèmes de puissance, qui l'aurait handicapé concernant ses temps. Espérons désormais pour l'écurie française que tout soit réglé, histoire d'assurer le minimum syndical : le top 10.


Quelle course pour Pierre Gasly ?

Éliminé dès la Q1 après ce qui s'apparente à une erreur de stratégie de la part de Red Bull, le Français, déçu, devra entamer une remontée qui s'annonce compliquée. Réputé difficile à doubler, le jeune normand devra dompter le circuit semi-urbain de l'Albert Park, avec comme objectif premier, un retour dans les points, comme pour les pilotes Renault. L'idée est de limiter la casse face à Max Verstappen, son nouvel équipier, clairement avantagé avec son quatrième temps.Pierre Gasly s'annonce comme un potentiel animateur de la première course de la saison !


Lando Norris, un début en fanfare !

Superbe performance en qualifications pour le jeune rookie de McLaren, qui s'adjuge une superbe huitième place. Son équipier Carlos Sainz, à priori gêné par le trafic et la crevaison de la Williams de Robert Kubica, partira de la 18ème position. Le rookie anglais a su maîtriser avec brio la séance, en passant à travers les différents pièges de l'exigeant circuit australien. Reste à voir si ses performances en courses seront au rendez-vous demain, même si le vice champion F2 2018 a clairement déjà impressionné le paddock.



Les stratégies Pirelli

Le manufacturier italien annonce différentes stratégies possibles pour la course de demain, longue de 58 tours. Rappelons que comme l'an passé, trois types de gommes seront disponibles pour chaque weekend. En revanche, Pirelli a simplifié le choix des pneumatiques, avec trois types de gommes différents, toujours nommés de la même façon : le tendre (flanc rouge), le medium (flanc jaune), et le dur (flanc blanc). Dans le détail, le composé de ces pneus varie d'un circuit à l'autre, la gamme du manufacturier italien étant composée de cinq gommes différentes, labelisé de C1 (pneu le plus dur possible) à C5 (pneu le plus tendre possible).

Pour la course de demain, le pneumatique dur correspond au C2 (le médium en 2018), le pneumatique médium au C3 (le tendre de 2018) et le pneumatique tendre est désigné par le C4, l'ultra-tendre de l'an dernier.

- La première stratégie possible est à deux arrêts, dont les deux premiers relais, effectués en gomme tendre (C4), dureront environ 21 tours. Le deuxième arrêt serait alors effectué en gomme médium (C3), afin de rallier les 16 tours suivants.

- La deuxième stratégie possible, moins risquée, est composée d'un arrêt unique, estimé aux alentours du tour 27, destiné à remplacer les gommes tendres (C3) par les médiums (C4), histoire de terminer les 31 tours de course.

- Enfin, une stratégie alternative est évoquée par Pirelli à savoir un seul arrêt effectué après un court relais de 24 tours en gomme tendres, avant de monter les gommes médiums pour les 34 dernières boucles. Rappelons tout de même les chances d'intervention de la Virtual Safety Car, voire de la Safety Car, qui peut remettre en question les stratégies évoquées, et changer le cours du Grand Prix. Depuis l'an dernier, Lewis Hamilton en sait quelque chose.



Melbourne, Course et Pirelli Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
La 3e stratégie concerne-t-elle des gommes medium ou dures ?

Une ou plusieurs safety-cars peuvent remettre en question une stratégie initiale. Par exemple un second relais raccourci pour remettre des gommes tendres... ce qui pourrait offrir l'opportunité d'aller chercher le meilleur chrono et le point qui va avec. Dans le malheur de leur élimination prématurée, Sainz et Gasly disposent de pneus neufs...

Mais le cadre des petits ruisseaux qui font les grandes rivières, un des favoris au championnat sur un tour clair pourrait bien s'offrir un tour de qualif !
Il y a 8 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.