> > > > Pas de point mais les trois rookies à l'arrivée à Melbourne !

Pas de point mais les trois rookies à l'arrivée à Melbourne !

Zoom sur la performance des trois petits nouveaux à l'occasion de leur première course en Formule 1. Après la belle promesse du samedi, Lando Norris est rentré dans le rang, avec une douzième place à l'arrivée, deux crans devant Alexander Albon et quatre devant George Russell.

© Laurent Lefebvre / Motors Inside - Lando Norris termine ce premier Grand Prix en tant que meilleur rookie, mais en dehors des points !© Laurent Lefebvre / Motors Inside - Lando Norris termine ce premier Grand Prix en tant que meilleur rookie, mais en dehors des points !

Lando Norris : 12e (8e sur la grille)

Il était le plus bel espoir du trio. Qualifié huitième à la surprise générale, le pilote McLaren a progressivement reculé. Dés le départ, Lando Norris est tombé au dixième rang, passé par Raikkonen et Hulkenberg. Un envol « loin d'être parfait », de l'aveu même du principal intéressé.

Le jeune britannique (19 ans) a ensuite marqué son arrêt au stand dés le 14e tour. Exit les tendres, place aux gommes dures, à bande blanche, et un retour en piste en 13e position. Le hic ? L'Alfa Romeo d'Antonio Giovinazzi, qui ne s'était pas encore immobilisé. L'Italien a fait le forcing pour rester devant lui, 7 tours durant. De quoi largement compromettre sa stratégie conservatrice, d'autant que Norris a effectué un plat, qui a abîmé l'un de ses pneumatiques.

Enfin débarrassé du bouchon italien avec un dépassement dans le 26e tour, le mal était quand même déjà fait, sa douzième place était scellée, l'écart trop grand sur le premier poursuivant, six secondes sur Raikkonen. Le vice-champion F2 a conservé cette 12e place jusqu'à l'arrivée.

Malgré tout, l'espoir McLaren a livré son auto-critique : « J'ai fais quelques erreurs, qui m'ont coûté les points Je suis un peu déçu parce qu'il y avait du potentiel. L'équipe m'a donné une bonne voiture, avec assez de rythme pour finir dans le top 10. » Tout en finissant quand même sur une note plus joyeuse. « C'est quand même cool de finir sa première course de Formule 1 ! »


Alexander Albon : 14e (13e sur la grille)

Sentiments mitigés pour le pilote thailandais, qui était remonté 11e en début d'épreuve. Mais son arrêt dés le 11e tour fut trop anticipé : le nouveau pensionnaire Toro Rosso s'est lui aussi retrouvé dans le trafic et ce peloton Norris-Grosjean-Pérez, à la chasse d'un Giovinazzi en difficulté avec ses gommes. Une légère touchette au 26e tour lui a aussi coûté sa place devant le pilote Racing Point, position qu'il n'a pas pu reprendre en fin de course.

Soulignons tout de même la prouesse du garçon, qui n'était jamais monté dans une Formule 1 avant les essais privés de Barcelone, contrairement à Norris et Russell qui ont respectivement profité de tests en essais libres pour McLaren et Force India (l'ancien nom de Racing Point). « C'était ma première expérience en week-end de course, je ne savais donc pas à quoi m'attendre », confirme d'ailleurs le principal intéressé. Déception tout de même puisque son équipier, le revenant Daniil Kvyat, glane le point de la 10e place.

« Je suis quand même heureux de la façon dont mon week-end s'est déroulé. J'ai eu un week-end relativement propre, mais je pense que nous aurions pu prendre des points  »


George Russell : 16e (19e sur la grille)

Comme prévu, le champion F2 2018 n'a pas joué avec la concurrence. Son seul repère était son équipier, Robert Kubica, qu'il a largement battu, ce dernier ayant quand même cassé son aileron avant au départ. En accord avec ses ingénieurs, le Britannique a volontairement ajouté un arrêt supplémentaire afin de tester les trois types de gommes. Une façon de compenser le manque de kilomètres parcourus lors des essais hivernaux à Barcelone, la voiture étant arrivée avec trois jours et demi de retard.

Parti avec les médiums, George Russell a donc passé les tendres au 26e tour et les durs au 42e tour. Il termine cette course en solitaire, à un peu plus d'une minute de Giovinazzi, 15e, mais un tour devant Kubica, 17e.

« Je suis heureux de ramener la voiture à la maison et en un seul morceau. Ce fut une bonne coure de mon point de vue, j'ai rempli mes objectifs. Mais je suis déçu d'être si loin des autres ! Nous avons du travail... »



Course, Melbourne et Norris Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
C'est symptomatique de la situation actuelle :"nous aurions pu être dans les points". Les Williams mises à part, toutes les monoplaces ont et auront le potentiel de marquer à tous les Grand Prix... C'est donc une formule qui deviendra vite une litanie !
Il y a 2 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.