> > > > Deux abandons coup sur coup à Sakhir pour le Renault F1 Team !

Deux abandons coup sur coup à Sakhir pour le Renault F1 Team !

Comme Charles Leclerc, l'écurie française a aussi été trahie par la mécanique. Pire, Nico Hulkenberg et Daniel Ricciardo ont abandonné au même moment ! Les deux pilotes tenaient respectivement la sixième et la dixième place. Cruelle issue...

© Renault F1 Team - Black-out pour Renault et Nico Hulkenberg à Sakhir !© Renault F1 Team - Black-out pour Renault et Nico Hulkenberg à Sakhir !

En Australie, seul Nico Hulkenberg (7e) avait pu ramener des points à Renault en tant qu'équipe, mais aussi en tant que motoriste. Ce week-end, la marque française comptait bien se racheter et prouver qu'elle s'est bien rapprochée des top teams.

Seulement voilà, tout ne s'est pas déroulé comme prévu pour le constructeur français. En qualifications, aucun des Renault boys n'est parvenu à atteindre la Q3, contrairement aux pilotes McLaren. L'écurie française comptait bien se rattraper en course. Bénéficiant d'une stratégie différente de ses adversaires, Daniel Ricciardo occupa longtemps le top 10 (et la première place furtivement, au 14e tour !) comme son coéquipier, Nico Hulkenberg, revenu de la dix-septième place sur la grille ! Les deux équipiers se sont même livrés une bataille marquée par un petit contact, entre l'aileron avant de l'Australien et la roue arrière droite de l'Allemand.

Hélas pour la marque au Losange, le 55e tour restera celui du cauchemar : Nico Hulkenberg puis Daniel Ricciardo abandonnant dans le même virage, provoquant la sortie de la Safety Car. Pour "Hulk", alors 6e, une défaillance moteur est à l'origine de l'abandon. Quelques secondes plus tard, c'était au tour de la Renault #3, en dixième position, de s'arrêter... dans la zone des drapeaux jaunes, provoqués par l'abandon d'Hulkenberg !

« C’est vraiment dur à avaler aujourd’hui. Ce sport peut parfois être si cruel », a ainsi réagi le pilote allemand dans le carré des interviews.

Tout en ajoutant : « nous allons examiner ce qu’il s’est passé, mais j’ai perdu toute puissance assez soudainement et c’en était fini. C’était une course amusante avec un premier tour fou auquel je devais survivre avant de garder la tête basse. L’équipe a fait de l’excellent travail sur la stratégie à deux arrêts et nous pouvons en retirer des points positifs. Nous devons être plus propres à l’avenir et nous assurer de ne plus faire face à de telles déceptions.  »

La deuxième déception, c'est donc la coïncidence terrible de l'abandon de Ricciardo, obligé de quitter la voiture précipitamment en sautant par dessus bord pour ne pas être électrocuté, celle-ci étant encore en charge. Dommage pour l'Australien, qui a pu se battre en milieu de peloton cette fois. « Avec le recul, il aurait été mieux de faire deux arrêts », a même souligné "the Honey Badger".

« Vers la fin, je ne pouvais pas trop me défendre face à ceux qui remontaient. J’aurais voulu me battre davantage, mais ce n’était malheureusement pas possible. Puis nous avons eu un problème avec le MGU-K en fin de course. C’était un week-end très animé avec beaucoup de hauts et de bas. Nous allons prendre le temps de tout digérer et revenir plus forts. »

Autre fait d'une course décidément bien cocasse pour Renault, c'est en tout cas son abandon qui a provoqué la sortie de la voiture de sécurité, qui a certainement sauvé la troisième place de Leclerc au détriment de la Red Bull de Verstappen, anciennement propulsée par le moteur Renault ! D'ici Shanghai, le compteur du Renault F1 Team reste quand même bloqué à six points, loin déjà des 31 points de la troisième place de l'écurie autrichienne.



Sakhir, 2019 et Renault Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




2 réactions sur cet article Donnez votre avis
titi974
titi974 :
Chez Renault on a l 'impression que c'est toujours la même chanson et le châssis évolue pas le moteur toujours en manque de fiabilité pire que Honda c'est peut dire en ce début de saison tout est est à réorganiser avec à la tete de l ' équipe un vrai directeur quel erreur d ' avoir laisser partir Vasseur pour un Abitboul qui n ' a jamais rien démontré en F1 je serais eux j 'irais cherché Paddy Lowe pour réorganiser tout ça .....
Il y a 4 mois
Supervroum
Supervroum :
@tit974

Il est clair et net que Abitbul de gomme, en F1, n'a rien démontré hormis des échecs ! partout où il est passé, le chaos après lui, son parcour est jalonné d'écuries en faillitte, perdue à jamais ou bien au mieux rachetées, mais sans lui...
Pour moi son poste chez RNO est un mystère, il devait avoir des infos sur Ghosn et les a utilisés, d'ailleurs, pour rester à son poste.... il y a moulte dirigeant plus compétent que lui, même Briatore c'est mieux débrouillé.
Bon, il s'est fait pincé, il a joué, il a perdu. Todt, ne s'est jamais fait prendre en ayant triché encore plus, c'est le jeu ma pôv'lucette
Bon, sérieusement, Abitbul a évoqué que sa tête était en jeu, je pense, et espère qu'elle tombera très vite, avec lui, RNO rejoindra Williams au mieux.....
RNO, à les compétences, le savoir faire, la structure, bref, manque un vrai charisme à la tête de tout cela !!
Il y a 4 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.