> > > > Chine - Essais Libres 1 : Vettel emmène Hamilton et Leclerc

Chine - Essais Libres 1 : Vettel emmène Hamilton et Leclerc

Lors d'une première séance relativement calme, sans incident, Sebastian Vettel a pris un premier avantage sur Lewis Hamilton pourtant sur des gommes plus tendres. Daniel Ricciardo a conclu un sixième temps encourageant au volant de la Renault.

© Scuderia Ferrari - L'Allemand monte au créneau dès l'entame du week-end© Scuderia Ferrari - L'Allemand monte au créneau dès l'entame du week-end

Un peu de soleil dans le ciel de Shanghaï pour l'entame de ce millième Grand Prix de Formule 1 et comme à l'accoutumé ce sont les Haas de Magnussen et Grosjean qui se présentent les premiers au feu vert de la voie des stands.

Les tours d'installations s’enchaînent en début de séance et rapidement des essais aérodynamiques sont réalisés par certaines équipes dont Racing Point avec Lance Stroll sur l'aileron arrière avec un nouveau système de sondes placé en amont de l'aileron.


Après un tour d'installation réalisé avec un package aéro chargé et des capteurs en aval du train arrière pour Pierre Gasly, Red Bull effectue un changement d'aileron arrière dans le garage du Français, pendant la période de répit. Pas d'embouteillage en piste lors de ce premier tiers de séance pourtant les conditions sont meilleures qu'à l'habituel avec près de 20°C dans l'air et près de 30°C sur la piste.

Chaussés des pneumatiques médiums, Robert Kubica et George Russel rompent la tranquillité qui régnait depuis une dizaine de minutes, Kimi Raïkkönen et Lando Norris leur emboîtent le pas. Les premières marques chronométriques sont donc la propriété de Russel en 1.40.725 et Kubica en 1.41.339. Par la suite les chronos s'abaissent avec Sainz qui tombe sous la minute 38 puis Magnussen sous la minute 37. Premier pilote de pointe, Vettel réalise le meilleur temps sur son premier essai en 1.35.988.

L'Allemand est rapidement rejoint par Leclerc en haut de la feuille des temps, le Monégasque se porte à 458 millièmes de son coéquipier. Alors qu'Hamilton et Bottas délogent Vettel et Leclerc de la première ligne virtuelle, Lance Stroll se montre trop gourmand dans le dernier virage et perd l'arrière. Heureusement il parvient à récupérer la voiture.


Petit à petit les temps au tour descendent et à ce jeu, les Mercedes en gommes tendres sont les plus efficaces avec Lewis Hamilton en 1.35.102 et Valtteri Bottas en 1.35.145. Max Verstappen a réussi à se hisser au troisième rang pour 18 millièmes devant Sébastian Vettel. Sergio Pérez est "l'intrus" avec ce cinquième temps devant Charles Leclerc et Pierre Gasly. Hulkenberg, Sainz et Grosjean complètent le top 10 de cette première moitié de séance.

Retour à une période plus calme alors que l'échéance de la mi-séance arrive. Dans les garages, les monoplaces sont perchées sur les tréteaux mais notre regard se tourne vers celui d'Antonio Giovinnazi. Le pilote Alfa Romeo ne compte que deux boucles à son compteur mais il est surtout le seul à ne pas avoir réalisé d'essai chronométrique. Le capot moteur de l'Alfa Romeo est démonté mais aucune information ne permet d'expliquer la situation pour le moment.

Le classement à la mi-séance : Hamilton, Bottas, Verstappen, Vettel, Pérez, Leclerc, Gasly, Hulkenberg, Sainz, Grosjean, Albon, Magnussen, Kvyat, Stroll, Ricciardo, Norris, Raïkkönen, Kubica, Russel, Giovinnazi

Toujours en recherche de confiance avec sa Renault, Daniel Ricciardo en prend une once en se hissant au troisième rang provisoire. Beaucoup d'évolution dans le classement, aux avant-postes on flirte avec les limites de l'adhérence actuelle de la piste pour aller chercher le meilleur temps. Les Mercedes en tendres, les Ferrari en médiums. Après un premier essai c'est Vettel qui s'impose avec un 1.33.911, devant Hamilton et Leclerc à 2 dixièmes et Bottas loin à 7 dixièmes.

Dans le garage Alfa Romeo les choses s’aggravent pour Giovinnazi. L'Italien est désormais hors de sa monoplace et les mécaniciens s'affairent à désaccoupler le moteur et la boîte de vitesse. En piste c'est Albon qui montre des difficultés dans le domptage de sa voiture, le Thaïlandais se bat avec l'équilibre global de sa monoplace. Pas d'erreur mais quelques moments de glisse pour le pilote Toro Rosso.

La séance se rapproche doucement de son dénouement, l'heure est maintenant à la simulation de course pour l'ensemble du plateau. Le DRS est rarement activé par les pilotes pour coller au mieux aux conditions rencontrées le dimanche. Les temps au tour démontrent un rythme de course à l'avantage des Ferrari malgré des gommes un cran plus dures que les Mercedes.

Le classement final à l'issue de la séance :


Shanghai, Essais Libres et Vettel Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.