> > > > Renault encore loin du compte à Shanghai

Renault encore loin du compte à Shanghai

Malgré la septième place de Daniel Ricciardo à Shanghai, les Renault semblent encore loin d'être des références du milieu de peloton.

© Renault - Ricciardo lointain 7ème en Chine© Renault - Ricciardo lointain 7ème en Chine

Ce week-end à Shanghai n'a encore une fois pas été favorable à Renault qui a du une de nouveau se résigner à voir une des ses monoplaces ne pas franchir la ligne d'arrivée. En effet c'est au 16ème tour que Nico Hulkenberg a été contraint à ramener sa voiture au garage à cause d'une erreur de logiciel moteur. Son coéquipier, Daniel Ricciardo, est parvenu à ramener les 6 points synonyme de la 7ème place mais non sans mal puisque l'Australien a été, durant toute la course, talonné par Sergio Perez au volant de sa Racing Point.

Un des seuls véritables motifs de consolation pour l'équipe française est le fait qu'elle soit à moins de 3 centièmes de la Red Bull de Pierre Gasly, auteur de la sixième position.

L'abandon de Hulkenberg est d'autant plus inquiétant quand on sait qu'à Bahreïn les deux Renault avaient abandonné. Ce qui porte le nombre d'abandons à 3 contre seulement 5 durant toute la saison 2018. En plus de ne pas être particulièrement fiable le moteur de Viry-Chatillon ne semble pas être performant et toujours assez loin des références que sont Ferrari et Mercedes.

Nico Hulkenberg ne cachait pas sa déception à l'arrivée : « C’est clairement une course décevante de notre côté. Nous sommes ressortis dans le trafic après notre arrêt et j’ai ressenti une perte de puissance. Nous avons fait de notre mieux pour résoudre ce problème semblant toucher le logiciel, mais ce n’était pas possible et nous avons dû rentrer définitivement. Nous analysons le souci, mais il serait lié au MGU-K. Nous avons des choses sur lesquelles travailler avant la prochaine course, et nous allons tout passer au peigne fin pour revenir plus forts.»

La marque au losange a encore beaucoup de progrès à effectuer si elle veut se rapprocher du niveau des top teams et surtout de décrocher de ce milieu de peloton très resserré qui est pourtant composé d'écuries possédant un budget moindre.


Renault, 2019 et Shanghai Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Gigi
Gigi :
Ne faudrait il pas se poser la question a savoir si le moteur de Viry Chatillon serait loupe et donc inpossible a faire evoluer????
Il y a 2 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.