> > > > Haas s'emmêle les pinceaux en Chine

Haas s'emmêle les pinceaux en Chine

Le Grand Prix de Chine a encore été un week-end compliqué pour la structure américaine qui a pour la deuxième fois consécutive finie en dehors des points.

© Haas - Deuxième zéro pointé consécutif pour Haas© Haas - Deuxième zéro pointé consécutif pour Haas

Alors que les deux monoplaces américaines étaient parvenues à se qualifier 9ème et 10ème avec respectivement Kevin Magnussen et Romain Grosjean, les pilotes Haas verront tout espoir de ramener des points à la maison partir en fumée suite à un rythme en course bien inférieur à leurs concurrents et à une stratégie sûrement trop audacieuse à deux arrêts.

C'est en tout début de course que les deux pilotes de la structure américaine sont rappelés au stand. Les pneus Tendre ne tiennent pas sur la VF19 et il est donc conseillé de basculer sur une stratégie à deux arrêts. Hélas les Médiums n'offrent aucun rythme et les deux Haas perdent tout leur duel. Chaussé de la gamme de pneumatiques Tendres en fin de course, la dégradation est telle que Grosjean ne peut rattraper la Toro Rosso d'Albon tandis que son voisin de garage s'incline face à Lance Stroll.

Un scénario qui n'est pas sans rappeler celui de Bahreïn où qualifié 6ème et 8ème les Haas étaient revenus à la maison avec un zéro pointé. Ce qui laisse penser que si les voitures de l'écurie américaine ont un rythme brut relativement élevé, l'équipe a du mal à l'exploiter. Un constat conforté par le fait que lors de la course à Shanghai, Grosjean a signé le 8ème meilleur chrono et son coéquipier danois le 10ème. Une situation bien plus positive sur le même plan que chez ses concurrents tels que Renault et Alfa Romeo.

Une situation qui agace fortement Kevin Magnussen : «Je n'avais pas le rythme aujourd'hui, nous devons donc travailler sur le rythme de la course. Les qualifications se sont bien déroulées toute l’année. Jusqu’à présent, nous devons juste déterminer le rythme de la course - c’est le plus important pour être bon. Il y a du travail à faire. Je ne le comprends pas vraiment pour le moment, nous avons tous besoin de le comprendre. Ce n'est pas facile. C'est frustrant de voir que nous avons une bonne voiture, qui peut bien se qualifier, alors nous ne pouvons pas convertir cela en rythme de course.»

Haas F1 Team se retrouve maintenant 6ème du classement derrière Renault et Alfa Romeo, à égalité de points avec McLaren et seulement 1 unité devant Racing Point.


Haas F1 Team, 2019 et Shanghai Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Une stratégie trop audacieuse à deux arrêts ?
Chez Haas, on avait guère le choix : il fallait partir en gomme tendre puisque les voitures avaient atteint la Q3. Ce premier remplacement des pneus était aussi indispensable que prématuré par rapport à la longueur de la course. Dès lors, un second arrêt s'avérait nécessaire. Quelle stratégie aurait amené un résultat plus probant ? un seul arrêt, c'était impossible et trois trop handicapant...
Il y a 6 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.