> > > > Azerbaïdjan - Course : Bottas résiste à Hamilton, quatrième jackpot pour Mercedes !

Azerbaïdjan - Course : Bottas résiste à Hamilton, quatrième jackpot pour Mercedes !

Au terme d'un Grand Prix étonnamment calme à Bakou, les Mercedes réalisent un nouveau doublé avec la victoire de Valtteri Bottas, qui a contrôlé le retour de Lewis Hamilton en fin de course. L'équipe allemande conforte pleinement son avance au championnat des pilotes et des constructeurs !

© Mercedes - Valtteri Bottas a converti sa pole en victoire à Bakou ! © Mercedes - Valtteri Bottas a converti sa pole en victoire à Bakou !

Le 1001e Grand Prix de l'histoire de la Formule 1 s'est déroulé sous des conditions météorologiques optimales ! Un temps clément et même chaud, qui a permis aux pilotes d'exprimer au mieux leurs possibilités sur ce tracé urbain tracé au coeur de la ville de Bakou, en Azerbaïdjan.



La course s'annonçait épique, tant pour les leaders que pour les équipes du milieu de tableau. Sur la grille, on ne comptait que 17 voitures : les deux Sauber se voient reléguées en fond de grille pour Giovinazzi et depuis la pit-lane pour Raikkonen, pénalisés après la séance de qualifications. Par défaut, les stratégies en course planchaient sur un seul arrêt, adaptables au fur et à mesure des probables interventions du Safety-Car. Les Mercedes menaient le bal depuis la première ligne et devait assurer leur départ pour gérer au mieux la course à venir.

Pas de vagues au départ !

Au départ, Bottas ratait son lancement et voyait Hamilton se mettre côte à côte dans les premiers virages.
Pas de risques pris toutefois par les pilotes Mercedes : l'Anglais se rangeait ensuite gentiment derrière le Finlandais. La suite du peloton sortait des premiers virages sans heurts.


Rapidement, un écart conséquent s'est créé entre Bottas et Hamilton, lequel retenait Sebastian Vettel, relégué à plus d'une seconde. Derrière, les positions restaient relativement inchangées. À noter quand même le bon départ de Daniel Ricciardo, qui se retrouvait rapidement menacé par Leclerc. Le Monégasque arrive facilement à dépasser la Renault frappé du numéro 3.

Au quatrième tour de course, on comptait 2,6 secondes d'écart entre les deux Mercedes. De son côté, Max Verstappen arrivait à dépasser Sergio Perez, à l'aspiration au terme de la ligne droite du 6e tour, pour le gain de la 4e place. Équipé des gommes médiums, Leclerc continuait sa remontée, déjà 6e après avoir dépassé Norris. L'espoir Ferrari arrivait dans l'échappement de Perez, passé sans encombres au bout de la ligne droite.


Pendant ce temps, Kimi Raikkonen s'arrêtait aux stands afin de changer ses pneus, misant sur une intervention du Safety Car. De nombreux pilotes tentaient alors une stratégie décalée, en changeant aussi leurs gommes à ce stade de la course. La Ferrari de Vettel, déjà à plus de 6 secondes d'Hamilton, ne semblait pas pouvoir suivre le rythme des Mercedes. À l'inverse, Leclerc s'adjugeait les meilleurs temps provisoires. Le Monégasque était véloce et remontait petit à petit sur Verstappen. La ligne droite et son aspiration permettait au pilote Ferrari de le passer facilement.

Dès le 10ème tour, Pierre Gasly rentrait pour sa part dans le top 10 ! La remontée était belle pour le Français, parti depuis les stands. Au 12e tour, Leclerc talonnait lui... son équipier, rapidement appelé aux stands afin d'éviter toute situation délicate. Le Monégasque maintenait un rythme en course cadencé et alignait les meilleurs temps. Équipé des gommes médiums rappelons-le, ce dernier se retrouvait 2e après l'entrée aux stands de Bottas, et visait Hamilton pour le gain de la première place. C'était chose faite dès le 14e tour pendant que le pilote de la Mercedes #44 entrait aux stands.

Egalement chaussé des gommes à flancs jaunes, Pierre Gasly se retrouvait 6e et précédait son équipier après son arrêt. Ce dernier, facilité par la consigne d'équipe, dépassait le français dont le rythme était légèrement moindre, du fait des pneus plus usés. Les 20 tours de course étaient derrière les pilotes, le moment venu par Hamilton pour enchaîner les bons tours et revenir à 2 secondes sur Bottas.

La maladresse de Ricciardo sur Kvyat !

Le début de la deuxième partie de course se focalisait sur un duel à distance Leclerc-Verstappen, pour le gain de la quatrième place. Toujours en piste avec ses gommes du départ, l'ancien pilote Sauber étirait au maximum son relais, mais il était officiellement rattrapé par Bottas au 30e tour.

Le Finlandais passait en tête sans coup férir DRS au 31e tour. Au même moment, Ricciardo se loupait au freinage et emportait son adversaire, la Toro Rosso de Kyvat. Les deux pilotes ne se touchaient pas sur l'action mais dans l'échappatoire, à cause de la marche arrière mal maîtrisée du pilote australien. Voiture endommagée dans l'affaire et abandon pour Ricciardo, Kvyat repartait en fond de classement, 17e, avant de se retirer définitivement quelques minutes plus tard.

Devant, Leclerc était avalé par Hamilton puis par Vettel une minute 40 plus loin, toujours dans cette fameuse ligne droite principale. Le pilote de la Principauté s'arrêtait enfin au bout de 35 boucles. Le timing du changement de gommes était mal maîtrisé : Leclerc repartait juste derrière Gasly, en 6e position. Et le pilote Red Bull n'était pas disposé à le laisser filer : la bataille durait quelques instants avant que Leclerc ne passe dans le troisième virage.

Dernier assaut de Lewis Hamilton, en vain !

À 15 tours de l'arrivée, Leclerc avait donc cette mission : rattraper Verstappen, 4e, 20 secondes devant lui. Le quatuor de tête était toujours dans cet ordre : Bottas-Hamilton-Vettel, ce trio se tenant en 3,8 secondes seulement, Verstappen pointant 3,6 secondes plus loin.

Derrière Gasly 6e, Pérez menait la course des autres, une seconde tout juste devant Norris, deux par rapport à Sainz, 9e, Stroll étant un peu plus loin en 10e place. 11e, Raikkonen bénéficiait toutefois de l'abandon de Gasly ! Un problème moteur affectait le pilote Normand, qui s'arrêtait dans un échappatoire. Malchance pour le clan français : Romain Grosjean abandonnait dans le même temps, sur un problème mécanique là aussi : il était de toute façon en 15e position, hors du coup à bord d'une Haas qui n'avance plus depuis quelques courses !


Dans le cadre de la chasse au point du meilleur tour, Charles Leclerc effectuait un nouvel arrêt, afin de chausser de nouvelles gommes, au terme du 47e tour.

En tête de la course, la bataille s'intensifiait entre Bottas et Hamilton, qui a pu revenir à moins d'une seconde de son équipier. Le Finlandais réussissait tout de même à le contenir, malgré l'usage du DRS par le Britannique. De son côté, opération réussie pour Leclerc, auteur du meilleur tour dans la 50e boucle !

Valtteri Bottas résistait donc jusqu'au bout et passait en vainqueur la ligne d'arrivée de ce Grand Prix d'Azerbaïdjan ! Même dépossédé du meilleur tour par Leclerc, nul doute que le Finlandais se contentait tout à fait de cette victoire à Bakou, comme une revanche sur sa crevaison de 2018 !

Lewis Hamilton prenait donc la deuxième place, à une seconde et demie du vainqueur. Troisième, Sebastian Vettel terminait à huit secondes, après avoir concédé du terrain en fin de Grand Prix. Max Verstappen et Charles Leclerc complétaient le top 5, avec un bonus d’un point pour le deuxième pilote cité.

Sixième au final, Sergio Pérez, le spécialiste de ce tracé urbain si particulier. Sainz, Norris, Stroll et Raikkonen se répartissait les places entre 7 et 10, dans cet ordre.

Voici donc le classement complet de ce Grand Prix d'Azerbaïdjan :



Sondage : Quel est VOTRE pilote du jour à l'arrivée de ce Grand Prix d'Azerbaïdjan 2019 ?




Course, 2019 et Bakou Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




3 réactions sur cet article Donnez votre avis
Ayenge
Ayenge :
Record des doublés de Williams en 92 (3) en début de saison battu.

C est terrible de voir q Mercedes n'a jamais semblé tant à la portée de Ferrari q cette saison et pourtant ils font mieux que les saisons précédentes : carton plein !

Ferrari : Mission winnow ou losenow ?

Perez: toujours fringant sur ce circuit

Renault : no comment

Bravo à Bottas pour sa victoire ! Fallait pas 5 tour de plus mais il a bien fait le job !!!
Il y a 1 mois
Geologic
Geologic :
Quatre courses, quatre doublés, domination des pilotes et du team. Chapeau!
Il y a 1 mois
Aifaim
Aifaim :
Mon pilote du jour, ce sera Gasly. Son début de saison a été chaotique. Bakou est un circuit piégeux, RedBull (et lui-même ?) a pourri son début de week-end, qualifications incluses. Mais ce dimanche est un autre jour :Il part dernier des punis de la pit-lane et s'offre une remontée parallèle à celle de Leclerc à la régulière jusqu'à ce que sa voiture le lâche...
Il y a 1 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.