> > > > McLaren et Nyck de Vries se séparent

McLaren et Nyck de Vries se séparent

Membre du programme de jeunes pilotes de McLaren depuis 2010, le pilote néerlandais Nick de Vries a confirmé s'être séparé de son désormais ancien employeur.

© Prema - Fin de l'alliance de Vries- McLaren© Prema - Fin de l'alliance de Vries- McLaren

Pressenti à l'époque comme l'étoile filante du sport automobile, Nyck de Vries était devenu le premier pilote à faire partie, sous la forme actuelle, du programme de jeunes pilotes de McLaren. Une alliance vieille de 2010. Les deux parties ne devaient pas être très nostalgiques lorsque le contrat de divorce a été signé.

Malgré une belle quatrième place finale au championnat 2018 de Formule 2 et pas moins de 4 victoires, de Vries n'a pas assez impressionné McLaren qui a déjà fort à faire avec notamment Sergio Sette Camara, lui aussi pilote dans l'antichambre de la Formule 1et protégé de l'équipe britannique. Mais surtout avec son jeune talent Lando Norris qui semble déjà convaincre.

Nyck de Vries se réjouit de cette nouvelle trajectoire de carrière : « Je ne travaille plus sur le simulateur pour McLaren. Être affilié à une autre équipe? Je ne peux rien dire d'autre à ce sujet. En fin de compte, tout dépend de ce que je fais ici. Cela aura le plus d’influence sur mon avenir, je suis donc principalement concerné par cela. En Formule 2, la pression est vraiment sur mes épaules. Et je veux aussi ressentir cette pression et en tirer profit. »

Actuellement en Formule 2 chez Art Grand Prix, écurie de pointe, de Vries a beaucoup a prouvé pour gagner l'estime des autres structures et pourquoi ne pas obtenir un volant dès 2020 en Formule 1. Auteur d'une deuxième place à Bakou et installé à la quatrième place du classement le pilote néerlandais va-t-il pouvoir prouver sa valeur cette saison ? Il sera également intéressant de voir comment l'ancien protégé de McLaren va se débrouiller dans le championnat d'Endurance WEC à bord de sa LMP2.


McLaren, de Vries et 2019 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




2 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Dans la Dallara P217 du Racing Team Nederland ? ce n'est pas nouveau ! Il la pilote depuis le retrait de Jan Lammers, la saison dernière. Difficile de se faire une opinion car les moyens techniques et humains ne permettent pas à la Dallara de jouer les premiers rôles face aux meilleures Oreca et même Ligier.
Disons qu'il tient sa place mais ne fait pas d'ombre à son équipier, Diego Van de Garde.
Il y a 2 mois
Aifaim
Aifaim :
Cet article est plus honnête que ceux qui fleurissent sur d'autres sites habituellement plus rigoureux.
Ces derniers s'appuient sur une déclaration de Nyck de Vries qui s'estime aussi bon que les promus en F1, Norris et Albon. Elle est présentée sans précision de date ce qui laisse croire qu'elle est à inclure dans son annonce de la séparation avec McLaren. Or, c'est faux. J'en ai retrouvé la trace dans un article paru le 1er Février.

De Vries peut s'estimer malchanceux ! Les trois premiers de la saison F2 2018 sont en Formule 1. Le couperet est tombé juste devant lui. C'est la vie...
Pourquoi pas lui ? C'est vrai qu'il a remporté trois courses (2 principales et 1 en grille inversée) contre 1 (principale) pour Lando Norris. Mais c'est l'arbre qui cache la forêt. Une équipe, c'est évident, a une analyse infiniment plus fine avec de multiples critères pour évaluer les pilotes.
Entre autres, la régularité dans le haut du tableau tout au long de la saison, ce qui est primordial dans un contexte de courses monotypes puisque c'est la variété des types de circuit qui révèle les talents à travers leur faculté d'adaptation.
En adoptant la grille de points officielle, j'ai cumulé le résultat des 4 premiers (5 premiers en course principale et 3 premiers en grille inversée), de Vries est à nouveau 4e : Russell émarge 16 fois comme Norris (tiens, tiens...), Albon 14 et de Vries 12.

En quittant McLaren, de Vries n'a pas grand chose à perdre. Par contre, sa saison en F2 est cruciale puisqu'il est - théoriquement - désormais le meilleur puisque le mieux classé de l'an dernier encore en course.
Après deux week-ends et quatre courses, il pointe à la... 4e place ! Il peut se rassurer en constatant qu'il précède Camara (5e).
Il y a 2 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.