> > > > Espagne - Qualifications : Bottas sur un nuage, Ferrari six pieds sous terre

Espagne - Qualifications : Bottas sur un nuage, Ferrari six pieds sous terre

Le pilote finlandais décroche une superbe pole position, après avoir sublimé le record du circuit ! Le match Mercedes-Ferrari n'a pas eu lieu, Sebastian Vettel terminant troisième, à huit dixièmes. Belle sixième place pour Pierre Gasly, juste devant Romain Grosjean, septième à bord de sa Haas !

© Mercedes - Bottas surclasse le reste du plateau !© Mercedes - Bottas surclasse le reste du plateau !

La cinquième séance qualificative de la saison marquait le retour en Europe, avec une tendance depuis le début du week-end : Mercedes bien au-dessus d’une équipe Ferrari, en difficulté avec l’exploitation des pneumatiques Pirelli.

La lutte pour le chrono en Catalogne se disputait sur une piste sèche et un ciel bleu, parsemé de nuages. Par rapport à la FP3 ce matin, la température s’était naturellement réchauffée, pour le plus grand bien des gommes italiennes.



Q1 : Renault au bord du gouffre, Ferrari déjà en retrait

Comme souvent, c'est une Williams qui a ouvert la piste avec Robert Kubica suivi par la Racing Point de Lance Stroll, accidenté en FP2.

Dès son premier tour, Nico Hulkenberg loupait le point de corde au virage 4 et se retrouvait dans le bac à graviers ! Le pilote de la Renault #27 tapait légèrement le mur de pneumatiques mais arrachait son aileron avant. L’Allemand rentrait aux stands à faible allure, en déposant des morceaux de carbone sur la piste.

Suite à ce drapeau jaune, la Red Bull de Max Verstappen s'emparait des commandes, avec un meilleur temps provisoire de 1:17:244, en gommes rouges. Mais Valtteri Bottas contrariait rapidement le Néerlandais en reprenant le leadership provisoire en 1:17:175.

Revenu au stand pour réparer sa Renault, Nico Hülkenberg était libéré par ses mécaniciens dans les ultimes instants, pour tenter le passage en Q2. Malheureusement, la lutte finale lui était fatale, l'ancien pilote Sauber étant relégué en zone rouge par l’Alfa Romeo de Raikkonen. 16e, Hulkenberg voyait Daniel Ricciardo passer en Q2, de justesse !

Au terme de la Q1, les Williams fermaient logiquement le bas de tableau, Robert Kubica pointant même à une seconde et deux dixièmes de son équipier, George Russell, qui passera derrière lui demain sur la grille, avec une pénalité de trois places pour un changement de boite de vitesses après son accident en FP3. Pilotes éliminés en Q1 :Kubica, Russell, Giovinazzi, Stroll, Hulkenberg


Q2 : Ricciardo passe, Mercedes sur un nuage

Le soleil s’était imposé sur le tracé espagnol pour l'entame de Q2. Toujours en gommes tendres, Charles Leclerc prenait la piste dans les échappements de Lewis Hamilton.
Dès leur premier tour, les Mercedes imposaient leurs temps, avec un Lewis Hamilton qui s'est adjugé le record du tour, en 1:16:038 ! Une performance à saluer, dès un premier essai en Q2.

Loin de la référence allemande, les deux pilotes Ferrari étaient reléguées à plus de 6 dixièmes, pour Vettel, et 1 seconde et demie pour Leclerc ! Pour sa part, Max Verstappen s'intercalait en 4e position provisoire, à 1 dixième de Vettel. A cinq minutes de la fin de la séance, Charles Leclerc se voyait obligé de retourner en piste pour améliorer son temps, après un premier tour brouillon.

En danger d’élimination, les deux pilotes Toro Rosso, Daniil Kvyat et Alexander Albon livraient leur effort à ce stade tout comme Norris, Raikkonen et Perez. Ricciardo fermait la liste des qualifiés provisoire en Q3.

Lors de la dernière tentative, Bottas confirmait son état de forme, en venant claquer un nouveau record du circuit en 1:15:924 ! Un peu plus loin, Daniel Ricciardo décrochait son billet pour Q3, trois dixièmes devant Lando Norris, premier éliminé. Sur le gong, Pierre Gasly revenait à deux dixièmes de Max Verstappen, en cinquième position. Charles Leclerc se rassurait un peu en finissant 4ème, à un dixième de son équipier.

Pilotes éliminés en Q2 : Perez, Raikkonen, Sainz, Albon, Norris




Q3 : Bottas stratosphérique

Plus de bluff cette fois ! Si l’on pouvait douter du rapport de force entre Mercedes et Ferrari, celui-ci était définitivement validé sur le premier tour de la Q3. Valtteri Bottas réalisait le meilleur temps absolu, avec un chrono ahurissant de 1:15.4 L’addition provisoire était salée, même pour Lewis Hamilton, à six dixièmes du Finlandais. Le Britannique était certainement piqué au vif, tout juste devant la Ferrari de Vettel.


Sur ce premier essai, seul Charles Leclerc n’était pas sorti du garage. Le Monégasque misait tout sur un seul run, à quatre minutes du terme de la séance.

L'humiliation continuait : Leclerc n’arrivait même pas à devancer Verstappen : cinquième à une seconde et deux dixièmes de la pole !

Le dernier tour en piste confirmait la domination de Bottas : pas d’amélioration mais la pole, la 9e de sa carrière, mais surtout la troisième consécutive en 2019 ! Hamilton restait 2e, devant Vettel ; Verstappen conservait sa 4e place, devant Leclerc, et Gasly, dans le même dixième que la Ferrari frappée du numéro 19.

Après l’espoir de la FP3, Romain Grosjean confirmait et décrochait le septième temps, devant l’autre Haas, de Kevin Magnussen. Relégués à deux secondes, la Toro Rosso de Daniil Kvyat (9e) et la Renault Daniel Ricciardo (10e) fermaient ce top 10. L’Australien reculera quand même de trois positions sur la grille, après son accrochage avec le Russe lors du dernier Grand Prix en Azerbaïdjan.

Voici le classement final de ces qualifications en Espagne :



Barcelona, Qualification et 2019 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




5 réactions sur cet article Donnez votre avis
Marc Diskus
Marc Diskus :
Un écart de 2 à 3/10 en qualification , celui qui sépare Hamilton de Vettel , reflète mieux à mon avis la différence entre la Mercedes et la Ferrari . Par contre , l'écart de 6/10 creusé par Bottas sur Hamilton tient au mental du pilote . Il fait jeu égal avec Hamilton depuis le début de la saison , il prend confiance en ses capacités face à la référence actuelle et doit commencer à croire en ses chances . Un tour de qualif supersonique devant la concurrence , comme est capable de le faire ......Hamilton . Attention au départ demain après-midi , Lewis est meilleur que lui dans cet exercice .

Vettel à 2/10 d'Hamilton est à une place habituelle . Leclerc sort trop large sur le vibreur en Q2 en endommageant son fond plat . Il peut s'estimer heureux de sa performance en Q3 en terminant à 3/10 de Vettel .

Les RedBull progressent encore en stabilité et le PU Honda ne donne aucun signe de faiblesse . Pourvu que ça dure . Grosjean devrait marquer ses premiers points demain si la poisse le lâche un peu .

Seule une voiture homogène et puissante gagnera demain , sur ce tracé abrasif pour les pneus . Le pilote qui gagnera demain au volant d'une telle voiture , aura fait preuve d'une grande concentration , d'une résistance physique sans faille et d'une détermination de champion . je pense naturellement à Lewis .
Il y a 2 mois
Nesa
Nesa :
Problème de charge batterie pour LH 44 info passée sous silence par les médias confirmé par Mercedes
Il y a 2 mois
Aifaim
Aifaim :
Nesa@, de nos jours les medias ne passent rien sous silence et réussissent plutôt à écrire sur rien.
lorsqu'une info réelle n'est pas publiée, c'est qu'elle ne leur est pas parvenue. Ceci dit, il suffit de taper les mots-clés nécessaires pour retrouver celle-là sur le Net...
Pour le complot visant à dénigrer Hamilton, il faudra trouver autre chose.
Il y a 2 mois
Aifaim
Aifaim :
Grosjean et Magnussen continuent à être extrêmement rapides en qualifications mais, cette saison, cela leur est infiniment plus difficile de le confirmer en course.
Gasly va-t-il confirmer son renouveau entrevu à Bakou ? Cela soulignerait l'extraordinaire travail effectué ces derniers temps en plus de ses tâches "ordinaires". un joli exploit...
Que Ricciardo n'ait pas forcé en Q3 peut s'expliquer par le fait de son recul programmé. C'est même bien joué tactiquement car il va passer du "bon" côté de la piste en 13e place. 9e chrono, il serait parti 12e, côté dit "sale"...
Il y a 2 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
Nesa@
Donc , si j'ai bien compris , les médias auraient passé sous silence l'info des problèmes de charge de batteries d'Hamilton , confirmée ensuite par Mercedes sur les réseaux sociaux ?

Un problème de charge de batteries se traduit par une perte de puissance du PU , ce qui ne s'est pas vu en Q3 . Est-ce pour expliquer les 6/10 qui séparent Bottas d'Hamilton à la fin des qualifs ? Tout cela me paraît embrouillé et ne ressemble pas à l'éthique d'équipe chez Mercedes .
Il y a 2 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.