> > > > Espagne : les perspectives pour la course

Espagne : les perspectives pour la course

Valtteri Bottas en pole, les deux Ferrari visiblement dépassées, Red Bull en embuscade... Prenons quelques instants pour évoquer les points chauds du Grand-Prix d'Espagne à venir, tout en faisant le point sur les différentes stratégies possibles.

© Haas - Haas se doit de marquer des gros points à Barcelone© Haas - Haas se doit de marquer des gros points à Barcelone

Sursaut d'orgueil d'Hamilton ?

Peu habitué a être dominé en qualifications, Lewis Hamilton n'a pas fais le poids face à son redoutable équipier finlandais. Ce dernier a réussi à reléguer le champion du monde britannique à 6 dixièmes. L'entente semble cordiale à ce jour dans le clan Mercedes, mais jusqu'à quand ?

Valtteri Bottas semble en position de conforter son avance au championnat du monde et cela risque de ne pas plaire à Lewis Hamilton. Ayant à cœur de reprendre sa position de favori, nul doute que le quintuple champion du monde tentera de viser la première place dès les premiers virages.

Tous se souviennent du précédent duel fratricide entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg qui avait engendré une double élimination des Mercedes, sur ce même circuit. Avec une entente clairement meilleure à ce jour au sein de l'équipe allemande, tout reste possible entre compétiteurs. Valtteri Bottas est dans la forme de sa vie, confiant, et ne fera pas de cadeau à son équipier. Ce dernier, conscient de l'importance de réagir rapidement, est probablement sur la même longueur d'ondes. Avec une absence de consignes d'équipe chez Mercedes, les feux sont au vert pour une lutte acharnée.


Vers un virage n°1 dantesque ?

Les départs épiques sont fréquents sur le circuit de Barcelone. Avec une longue ligne droite entre la ligne de départ et le premier virage, chaque pilote sait que les opportunités sont nombreuses au départ. Entre l'effet d'aspiration et les contacts probables au virage 1, tout est possible et les opportunités sont à saisir sur un circuit où les dépassements sont difficiles. Le duel Mecedes se jouera probablement dès l'entame de la ligne droite et l'engagement au premier virage, mais le danger peut également venir de derrière.

Dotées de la meilleure vitesse de pointe, les Ferrari seront forcées de tenter le tout pour le tout au départ. Dopées par l'aspiration des Mercedes, nul doute que les pilotes de la firme italienne savent qu'ils auront peu d'occasions en course de faire la différence. Une nouvelle fois rendez-vous au premier virage.


Les stratégies possibles

Pour boucler les 66 tours de la course à venir, Pirelli annonce trois stratégies possibles. Du fait de l'importance du départ, il est très probable de voir les monoplaces chaussées de gommes tendres dès le départ, stratégie adoptée par les membres du top 10 lors de la Q2.

La première stratégie table sur un seul arrêt au environs du 27e tour, dans le but de remplacer les gommes tendres du début de course par des gommes dures afin de finir. Conscientes de la difficulté de dépasser, les équipes pourront ainsi limiter la perte de temps aux stands et assurer leur place en piste.

La deuxième stratégie est à deux arrêts et annonce un premier arrêt aux environs du 22è tour afin de changer les gommes tendres pour des identiques. Des gommes médiums sont ensuite prévues autour du 53è tour. Cette stratégie mise clairement sur un pilotage agressif, dépassements à la clef.

Enfin, une troisième stratégie, peu probable, annonce un départ en gommes medium pour un changement en gommes dures aux environs du 36è tour.

Dans tous les cas, les éventuels faits de courses pourront redistribuer les cartes des montes pneumatiques à tout moment.
Les stratèges sont sur le pied de guerre.

Haas doit saisir sa chance

Auteurs des 7e et 8e temps aux qualifications, les pilotes Haas se sentent à l'aise avec leurs monoplaces sur ce circuit. Avec un début de saison clairement en deçà des espoirs, l'objectif est simple pour l'équipe américaine en Espagne : un maximum de points. D'autant que la compétitivité constatée à Barcelone de la VF-19 n'est clairement pas assurée pour les circuits à venir.

Romain Grosjean a évidemment en mémoire sa manœuvre de l'an passé et va devoir se racheter tout en assurant son départ, limitant les risques. Espérons que la malchance ne vienne pas une nouvelle fois frapper les performances du franco-suisse et de son équipe. Optimiste, l'équipe vise à talonner les Red Bull sur le rythme en course.


Redorer le blason Renault

Auteur d'une belle performance en qualifications avec une 10ème place, Daniel Ricciardo s'élancera de la 13ème position du fait de sa pénalité de Bakou pour son contact avec Kvyat. Arrivée à Barcelone avec un nouveau lot d'améliorations, l'équipe française annonce une meilleur fiabilité et un rythme en course amélioré.

Si la course aux points s'annonce difficile pour Hulkenberg depuis le fond de grille, tout est possible pour l'Australien qui au grès des faits de courses et d'un départ possiblement épique, pourra tout à fait permettre à Renault de viser de beaux points, si la fiabilité est présente.

Une performance à Barcelone est importante pour l'équipe française en difficultés depuis le début de saison, dont les performances et la fiabilité ont clairement fait défaut. Disposant d'un duo de pilote solide, l'équipe se doit d'être à un niveau de performances dignes des moyens déployés par un constructeur mondial.




Barcelona, Course et 2019 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.