> > > > Norris sur son accrochage avec Stroll : « Il ne m'a laissé aucune place ! »

Norris sur son accrochage avec Stroll : « Il ne m'a laissé aucune place ! »

Le jeune pilote de Mclaren est revenu sur son accrochage avec Lance Stroll, survenu au 46e tour de ce Grand Prix d'Espagne.

© Nicolas Delpierre - Lando Norris victime de son premier accrochage en Formule 1 !© Nicolas Delpierre - Lando Norris victime de son premier accrochage en Formule 1 !

Partant 10ème suite à la pénalité de Daniel Ricciardo, Lando Norris a pris un très mauvais départ ! Relégué 16e, le jeune britannique a entamé une longue remontée, sans toutefois s'approcher des points. Lorgnant sur Lance Stroll depuis plusieurs tours, le vice champion F2 décida alors de tenter un dépassement audacieux sur le pilote de la Racing Point, dans le premier virage.

Sur la trajectoire extérieure, trop loin de la monoplace rose dans le deuxième virage, Norris tenta quand même de s'imposer mais le pilote canadien ne se laissa pas faire, en fermant la porte, entraînant ainsi le duo dans les graviers. Un incident de course qui a fait sortir la voiture de sécurité pendant 6 tours, le temps d'évacuer les deux épaves, celle de la McLaren et celle de la Racing Point.

Sur la responsabilité, Lando Norris estime clairement après coup que la faute est pour Lance Stroll : « Je ne sais pas s'il m'a vu ! J'étais à l'extérieur au virage 1 puis je me suis retrouvé à l'intérieur au virage 2. Il ne m'a laissé aucune place. J'avais bien placé la voiture à l'intérieur. Il a pris son virage comme si je n'étais pas là ! Ça a mis fin à notre course. Je n'étais pas dans les points donc ça ne me coûte pas aussi cher que ça aurait pu mais c'est décevant ! »

L'autre protagoniste de cet accrochage voit lui les choses d'une manière différente et ne partage pas l'opinion de son adversaire. L'accusé Lance Stroll à la barre : « Je devais prendre mon virage, donc j’ai braqué et il n’y avait rien d’autre à faire. J’ai freiné à l’intérieur et j’ai plongé dans le premier virage, puis il fallait que je prenne le virage suivant et malheureusement, il n’y avait tout simplement pas assez de place pour les deux voitures.»

Entendus après la course par les commissaires, notons que les deux pilotes n'ont pas été sanctionné de cet incident, classé comme un simple "fait de course".


Barcelona, Norris et Stroll Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Les comportements en course ont énormément évolué mais pas forcément dans un sens très sportif. Norris n'avait pas de place pour passer pour la bonne raison qu'à cet endroit, on ne dépasse pas.
A la décharge des concurrents, les monoplaces sont si proches dans tous les domaines qu'il est très difficile de trouver le défaut de la cuirasse... reste l'adversaire qui peut s'énerver ou avoir "peur" moins pour lui que pour sa voiture et son classement. Dans ce cas, il s'écartera ou cédera. Un pari à la roulette russe !

You Tube est une mine pour se remémorer les courses d'antan et l'histoire, l'évolution stratégique et tactique dans la conception des courses. Les dépassements étaient "chauds" mais le contact était a priori à éviter, le second freinant pour remettre à plus tard sa tentative.
Il y a 2 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.