> > > > Monaco - Qualifications : l'as Hamilton, Ferrari dans la nasse !

Monaco - Qualifications : l'as Hamilton, Ferrari dans la nasse !

Lewis Hamilton s'octroie la pole en Principauté avec un chrono époustouflant, record absolu du circuit ! Mercedes verrouille la première ligne avec la deuxième place de Valtteri Bottas. Max Verstappen se contente de la troisième place. Séance catastrophique pour Ferrari, avec Sebastian Vettel quatrième et Charles Leclerc, éliminé dés la Q1 !

© Mercedes - Hamilton éclipse Bottas et Verstappen ! © Mercedes - Hamilton éclipse Bottas et Verstappen !

La séance qualificative la plus fatidique de la saison s’est déroulée sur une piste sèche, de bout en bout ! En file indienne, les vingt pilotes s’attaquaient à la Q1, sur un tarmac chauffé à 44 degrés, pour 21 degrés dans l’air.

Q1 : Faute tactique monumentale pour Leclerc et Ferrari !

Une température suffisamment clémente pour bien faire chauffer les Pirelli ! De quoi notamment faire le bonheur des pilotes Ferrari. Poli, Sebastian Vettel remerciait ses mécaniciens, qui ont réparé sa voiture, encastré dans le mur de Sainte-Dévote en FP3. En confiance après son bon chrono de la matinée, Charles Leclerc s’échauffait, avec un premier chrono de 1:12.825. Juste derrière lui, un Magnussen très convaincant, dans le même dixième. Tout cela quelques secondes avant le premier temps des deux Red Bull, Verstappen descendant le premier sous les 1:12, en 1:11.725 précisément.

Variable d’ajustement de la séance, le trafic perturbait la progression des pilotes. Pas facile de réaliser un tour clair avec le maximum de voitures en piste ! Parmi les plus indisciplinés, l’Alfa Romeo de Giovinazzi, dans le dernier virage, qui bloquait bien malgré lui la Renault de Nico Hulkenberg.


À 8 minutes de la fin, le top 3 était assez étonnant : Verstappen, Magnussen et Gasly. Les Mercedes suivaient en 4e et 5e position, Bottas devant Hamilton. Mal placés, Hulkenberg, Pérez, Stroll, Kubica et Russell, soit les cinq pilotes dans la zone rouge. Avec ces nuances : les deux Racing Point relégués à une demi-seconde du cut… les Williams à presque deux secondes de la 15e place provisoire de Lando Norris. En drift dans l’épingle du Loews, Hamilton réalisait quand même son meilleur temps, en 1:11.649. Son équipier prenait la main : Bottas tournant en 1:11.563. Agressif, Sebastian Vettel prenait le meilleur chrono dans le premier secteur, avant de flirter avec le rail dans les esses de la Piscine. Sa Ferrari caressait le mur avec la roue arrière gauche mais pouvait tout de même rentrer aux stands. Gros hic pour le quadruple champuon du monde : son temps insuffisant, glissant dans la zone rouge à deux minutes de la fin, par la faute du temps d’Hulkenberg.


En catastrophe, Vettel reprenait la piste : sur sa dernière tentative, le pilote de la Scuderia sauvait les meubles… en prenant la première place et en sortant… son équipier Leclerc ! Incroyable dénouement en Q1 : à domicile, le Monégasque sortait de la séance prématurément. Eliminés avec lui, les deux Racing Point et Williams, Russell réussissant finalement à devancer Kubica.

Pilotes éliminés en Q1 : 16. Leclerc, 17. Pérez, 18. Stroll, 19. Russell, 20. Kubica

Q2: Max Verstappen s'illustre, Romain Grosjean se fait piéger !

Valtteri Bottas mettait tout le monde d’accord dés le premier tour : 1.10.701, record absolu en Principauté ! La référence du Finlandais tenait une bonne partie de la séance : Lewis Hamilton échouait un dixième et demi derrière. À titre de comparaison, Max Verstappen prenait la troisième place, trois dixièmes en deçà du Finlandais. Le plus vite en Q1, Vettel était cette fois au second plan, en neuvième place à une seconde et deux dixièmes de Bottas, à l’issue du premier run. Parmi les éliminés provisoires : Norris, Grosjean, Magnussen, Raikkonen et Giovinazzi.

Une petite pause était observée par les pilotes, revenus au garage pour chausser des nouvelles gommes en cette fin de Q2. L’heure de vérité pour les pilotes du milieu de grille : Norris améliorait son temps en 1:11.845, quelques secondes avant Hulkenberg, qui s’invitait dans le top 10.

Devant, Verstappen créait la surprise, avec un temps ébouriffant de 1:10.618 !!! Chrono assez paradoxal, régulier, sans meilleur temps dans l’un des trois secteurs ! Ni Bottas ni Hamilton ne réagissaient à cette heure de la séance, préférant sauver leurs pneumatiques, utilisés pour le départ. Derrière ce top 3, Vettel assurait sa place, comme Kévin Magnussen, les deux Toro Rosso (Daniil Kyvat 6e et Alexander Albon 7e!), et Pierre Gasly à huit dixièmes de son équipier.


Daniel Ricciardo et Carlos Sainz étaient les deux derniers qualifiés. Pour Romain Grosjean, cette fin de séance était la douche froide : 13e et éliminé, gêné par Gasly dans la descente vers Mirabeau. Le pilote de la numéro 8 était excessivement énervé, avec une flopée de jurons dans son message à son ingénieur piste en fin de séance.

Pilotes éliminés en Q2 : 11. Hulkenberg, 12. Norris, 13. Grosjean, 14. Raikkonen, 15. Giovinazzi

Q3 : Hamilton revient au meilleur des moments !

Le premier acte de la bataille pour la pole était à l'avantage de Valtteri Bottas ! Le Finlandais répondait au chrono de Verstappen en Q2, avec un temps de 1:10.252 et un excellent dernier secteur. Cette fois, la Red Bull était reléguée à quatre dixièmes. Pour sa part, Lewis Hamilton était mis en difficulté, avec un tour jeté par la fenêtre. Son deuxième tour était plus normal: 1:10.483, un chrono le plaçant derrière Bottas, mais devant Verstappen.

Sur une autre galaxie, la bataille pour la quatrième place concernait Vettel et Gasly : avantage à l'Allemand après le premier round. Sixième provisoire, la Haas de Magnussen, qui matait à cette heure Kvyat, Sainz et Albon, Ricciardo n'ayant pas réalisé de tour.



Premier ressorti, Vettel bénéficiait d'une piste claire pour un dernier essai. Au contact du mur dans le virage du Bureau de Tabac, l'Allemand se faisait une nouvelle frayeur. Insignifiant à côté de la performance de Lewis Hamilton : à l'attaque, en glisse à la Rascasse... mais en pole ! Le Britannique décrochait un chrono de 1:10.166, moins d'un dixième devant Bottas, suffisant à son bonheur ! Performance sensationnelle du quintuple champion du monde, qui a répondu à son équipier dans le dernier tour. Voici la deuxième pole de sa carrière en Principauté, après celle acquise en 2015.
Dans le top 10, le classement évoluait aussi sur la fin : Ricciardo prenait finalement la septième place, devant Kvyat, Sainz et Albon. La surprise vient de Kevin Magnussen, excellent 6ème au volant de sa Haas alors que on équipier Romain Grosjean n'est que 13ème.

Le classement complet des qualifications :


De notre envoyé spécial à Monaco


Qualification, Bottas et Monaco Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




2 réactions sur cet article Donnez votre avis
V6 Turbo
V6 Turbo :
1'10'166! Qui aurait dit qu'avec une de ces monoplaces si lourdes on pourrait exploser de presque 7 dixièmes P1 de l'an dernier? Le troisième secteur m'a scotché. Je suis impressionné. Et Bottas à un dixième, les deux pilotes sont en confiance très solides et rapides.
Bravo Max. avec les faits de course, tout est jouable.
Je ne sais plus quoi dire de Ferrari. Je ne comprends pas ce qui se passe dans cette équipe. Assurément de la fébrilité à l'image de Vettel qui tape en EL3 et touche encore le rail en Q3. Quant à Leclerc, c'est le comble du gâchis pour ce jeune pilote qui roule dans son jardin. J'aime pas tirer sur l'ambulance, mais les tifosi doivent pleurer, et je les comprends.
Bon on va pas se faire mal avant la course. Demain est un autre jour. Même si la première ligne est une clef pour la gagne, les dés ne sont pas lancés pour autant.
Il y a 24 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Il faut être un grand Champion comme Charles Leclerc pour contenir sa déception et sa colère après l'impensable impair de la Scuderia à son encontre en Q1 : son équipe l'a abandonné , si fébriles qu'ils étaient tous autour de la voiture de Vettel . Leclerc avait ses chances après ses magnifiques EL3 . L'espoir de la Scuderia et des tifosis , le " régional de l'étape " mis au placard en Q1 , en dit long sur la sérénité chaotique de Maranello actuellement .

Courage à vous pour demain Monsieur Leclerc .
Il y a 24 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.