> > > > Une des courses "les plus dures" de la carrière d'Hamilton : les réactions du top 3 à Monaco

Une des courses "les plus dures" de la carrière d'Hamilton : les réactions du top 3 à Monaco

Lewis Hamilton a vécu un Grand Prix éprouvant, en lutte constante face à Max Verstappen. Deuxième, Sebastian Vettel se satisfait de sa place, grandement aidé par l'accrochage Verstappen/Bottas dans les stands. Le Finlandais complète le podium.

© Mercedes - Porté par les couleurs de Niki Lauda sur son casque, Lewis Hamilton empoche le Grand Prix !© Mercedes - Porté par les couleurs de Niki Lauda sur son casque, Lewis Hamilton empoche le Grand Prix !

Sous la pression de Max Verstappen pendant les trois quarts de la course, Lewis Hamilton ressort satisfait d'un Grand Prix qui l'a vu en infériorité avec des gommes médiums plus usées que les pneumatiques durs de son adversaire au volant de la Red Bull.

L'exploit, le miracle même selon ses mots, n'en est que plus grand pour le Britannique :«  C'est probablement la course la plus dure de ma carrière. Mais je l'ai couru avec l'esprit de Niki [Lauda] avec moi. Il a été l'une des personnes les plus influentes au sein de l'équipe et ils nous a amené là où nous sommes. Donc je sais qu'il nous a vu et qu'il a soulever sa casquette aujourd'hui. » a déclaré Hamilton en rendant hommage à l'Autrichien décédé cette semaine.

« Je n'avais plus piloté de monoplace avec des pneus aussi morts depuis longtemps, le Shanghai en 2007 je crois où McLaren m'avais laissé en piste pendant un temps ridiculement long. Je pouvais voir Max dans mes rétroviseurs. On était proche...quand il a tenté de me dépasser je l'ai vu au dernier moment mais je pense que son aileron avant était au niveau de ma roue arrière donc il n'était pas totalement passé » a précisé le Britannique.

Le choix de passer les gommes médiums n'était clairement pas le bon comme le confesse Hamilton : « J'ai touché les rails une paire de fois mais je suis content que cela soit fini ! Forcément, c'était le mauvais choix de pneus... Je me souviens qu'en 2015 j'étais rentré aux stands pour changer de gommes et j'avais finalement perdu la course. Donc ça n'allait pas arriver cette fois-ci : ou je me sortais, ou je finissais la course ! »

« J'ai failli me sortir au moins 30 fois ! »


Sebastian Vettel s'en sort plutôt bien avec une 2ème place

La course de Vettel vers le podium a grandement été aidé par la pénalité infligé à Max Verstappen suite à sa collision avec Valtteri Bottas. Ce dernier ayant fait deux arrêts, l'Allemand a ainsi pu grimper sur la deuxième marche du podium : « Quand j'ai vu Max et Valtteri se toucher dans la voie des stands je me suis dit que nous avions peut être une chance mais au final cela reste un bon résultat pour moi mais pas un bon week-end pour l'équipe car on a perdu un pilote dès la Q1 et je ne sais pas vraiment ce qu'il s'est passé pour Charles durant la course mais c'est toujours difficile de remonter de l'arrière. »

Ce bon résultat pourrait donner un peu d'espoir à Ferrari selon Vettel :

« Je pense que la voiture n'est pas aussi mauvaise qu'elle en a l'air ! »


Un début de course agité pour Bottas

Le tournant de ce Grand Prix de Monaco pour Valtteri Bottas aura été son premier arrêt aux stands lorsque Max Verstappen est ressorti à sa hauteur et a tassé le Finlandais contre le rail. Victime d'une crevaison après cette touchette, le #77 a été obligé de retourner aux stands pour changer de gommes et passer en durs.

« Mon arrêt a été un peu plus long que les autres. Du coup Max est ressorti à ma hauteur dans la voie des stands alors qu'il était derrière moi à l'origine. On était côte à côte, j'ai gardé ma ligne et il a braqué à droite. On s'est touché, j'ai touché le mur car il n'y avait pas d'espace où aller et j'ai subi une crevaison. Sincèrement, je pensais repartir en fond de peloton... » a déclaré le pilote vainqueur à Melbourne et à Bakou cette saison.

« J'ai finalement eu de la chance dans mon malheur, cela aurait pu être bien pire ! »


Au classement général, notons que Lewis Hamilton augmente naturellement son avance sur Valtteri Bottas. Les deux pilotes Mercedes sont désormais séparés de 17 points, en faveur du Britannique. Sebastian Vettel récupère la troisième place du général, avec 82 unités au compteur, quatre devant Max Verstappen. Pour retrouver le classement actualisé des pilotes et des constructuers, rendez-vous par ici !

De notre envoyé spécial à Monaco


Déclaration, Monaco et Hamilton Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




4 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Vettel a visiblement réalisé une course d'attente. Il devait espérer (rêver ?) à un accrochage entre Hamilton et Verstappen.

On ne refait pas l'histoire. Ces 5" de pénalité valent moins cher qu'une sortie des stands derrière Bottas, ce qui se serait produit sans "l'erreur de son stand". Il aurait en effet eu des difficultés à le dépenser si tant est qu'il y serait parvenu !
Il y a 3 mois
V6 Turbo
V6 Turbo :
Même si je persiste à dire qu'il n'a pas grand intérêt sur le plan du défi technique (PU/aéro/ pneus et freins), le tracé monégasque concentre les émotions. La tension y est plus forte qu'ailleurs car c'est étroit et sans échappatoire . On peut autant s'y ennuyer à mourir que grimper au rideau suite à une manoeuvre osée
Le duel Hamilton/Verstappen n'a pas échappé à la règle sauf qu'il a duré une grande partie de la course et presque jusqu'au passage de la ligne. Comme on dit " impératif de garder ses nerfs" ce qu'a admirablement fait Hamilton. Sous la pression, il a eu des dizaines d'occasion d'aller à la faute sans jamais la commettre. La marque d'un immense champion qui ne baisse jamais les bras.
Je pense aussi que Verstappen a été très bon. Il a surtout beaucoup appris cet après-midi. Cet épisode l'a fait murir et lui sera utile pour la suite de sa carrière. Petit bémol, les 5 sec de pénalité c'était cadeau. D'autres ont déja subi un "drive through" pour moins que ça.
Dommage que Vettel n'a jamais pu (ou voulu) se mêler à la lutte. La course aurait été bien différente en tête.
Bottas est victime des circonstances suite à son incident avec la RB dans la ligne des pits. Quant à Leclerc, il a joué avec le feu pour notre plus grand plaisir. Le talent ne peut hélas pas tout.
Enfin, et c'est rassurant, soulignons que la perf en piste ne reflétait pas les écarts en qualifs de samedi. Comme quoi!
Il y a 3 mois
V6 Turbo
V6 Turbo :
A peine sortis de notre parenthèse monégasque voici Montréal. Presque aucune similitude entre ces deux rendez-vous. Montréal se caractérise par de longues lignes droites et des freinages appuyés. Certes certains virages sont particulièrement lents et la piste à l'ancienne est assez étroite mais où la puissance du PU était peu discriminante à Monaco, elle devient cruciale ici. C'est pourquoi on attend avec une certaine impatience cette confrontation. Ferrari a déjà mis en piste son dernier step moteur il y a près d'un mois, Mercedes a attendu ce RDV important pour apporter sa dernière mouture probablement plus performante. Le duel avec Honda n'est pas non plus dénué d'intérêt.
Mais ici le PU ne fait pas tout non plus et on on peut compenser par une aéro fine. L'an dernier RB n'avait pas été ridicule avec Max et un PU moins fringuant. Toutefois je rappelle que c'est Vettel qui s'était imposé tandis qu'Hamilton était un peu passé à coté de son week-end.
Je connais bien ce circuit ou j'ai passé de bons moments il y a quelques saisons. J'ai désormais de la famille proche qui réside a deux pas de l'ile Notre Dame et qui va y faire son tour tour de vélo et roller sur la piste le dimanche matin... Le circuit appartient à la ville qui a cassé sa tirelire pour construire un nouveau bâtiment en grande partie en bois et verre (pits, salle de presse, tribune etc) qui vient d'être livré le mois dernier. Bien que je n'ai pas pu vérifier, parait-il que le circuit aurait été partiellement resurfacé. A vérifier...
Revenons au coté sportif. La nouvelle donne 2019 qui va avoir un rôle important pour cette édition canadienne, c'est le DRS. Les dépassements seront beaucoup plus faciles avec la majoration conséquente de l'avantage accordé aux poursuivants sous la seconde. Encore faudra-t-il être sous la seconde dans les zones de détection.
Au championnat c'est un rendez-vous qui devient très chaud pour Ferrari qui n'a plus le droit de perdre des points tant sur le plan mathématique que sur le coté du moral en internepour entretenir l'espoir au championnat et de ne pas se laisser déborder par RB. Ce serait vécu comme une catastrophe. Et puis il y a tout le peloton des autres où rien n'est vraiment joué. Les inconnues restent nombreuses pour notre plus grand plaisir.
Il y a 3 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
V6 Turbo@
Ton dernier post donne envie d'être déjà à Montréal . Le circuit Gilles Villeneuve sera-il encore le jardin des Mercedes , avec leur PU amélioré ? Je pense que la vraie question est de savoir si les 2 dernières semaines ont permis aux Ferrari et RedBull de progresser pour s'en rapprocher ?

Le circuit de l'île Notre Dame présente quelques grosses difficultés comme le virage 3 ( Bien venus au Québec ) que tous les pilotes ont au mois caressé une fois , les 2 épingles dont le virage Senna ( encore lui ) qui privilégient le grip , les enchaînements de courbes rapides et d'angles droits et la longue ligne droite à pleine charge DRS ouvert . Encore une fois , la recherche du bon équilibre de la voiture dans tous les secteurs fera la différence . On sait depuis Bakou que la puissance pure ne suffit plus , surtout en longue ligne droite et qu'un compromis finesse aéro/appuis puissants est déterminant ( spécialité Mercedes cette saison ) .

Reste la longévité des pneus , j'ose dire l'espoir restant aux Ferrari et RedBull . Souhaitons un peu de bagarre contrairement au GP de Bakou .

L'île Notre Dame visitée la première fois au 16ème siècle par Jacques Cartier , l'atmosphère francophone du circuit Gilles Villeneuve , nous préparent un peu à notre très prochain GP de France .
Il y a 3 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.