> > > > Ricciardo, neuvième à Monaco : "c'était une course très frustrante !"

Ricciardo, neuvième à Monaco : "c'était une course très frustrante !"

Vainqueur en 2018, Daniel Ricciardo a connu un Grand Prix de Monaco 2019 plus compliqué à bord de sa Renault, soldé par une maigre 9ème place...

© Renault - Ricciardo lointain 9ème à Monaco© Renault - Ricciardo lointain 9ème à Monaco

Pour une fois le week-end se présentait sous de bonnes augures pour Daniel Ricciardo. 7ème en qualifications, il partait finalement 6ème grâce à la pénalité de Pierre Gasly. Malgré son très bel envol qui l'avait directement propulsé devant la Haas de Kevin Magnussen, l'Australien perdait près de 2 secondes par tour sur Sebastian Vettel et il se retrouvait à près de 25 secondes du pilote Ferrari.

Si la voiture de Sécurité aurait pu le sauver, Renault a sûrement commis une erreur stratégique en faisant chausser à sa nouvelle recrue des pneus médiums. Ce choix a ainsi poussé Ricciardo à être très protecteur avec ses gommes, le faisant ainsi couler au classement.

Il est tout de même parvenu à revenir comme une fusée sur Romain Grosjean gagnant 1 seconde au tour sur le pilote français qui a écopé après la course de 5 secondes de pénalité pour avoir franchi la ligne blanche à la sortie de stands. Cette sanction a permis à l'ancien pilote Red Bull d'obtenir la 9ème position sur tapis vert.

Daniel Ricciardo n'a tout de même pas caché sa déception à l'arrivée : « c’était une course très frustrante pour être honnête. Nous avons pris un superbe départ en dépassant Kevin Magnussen à l’extérieur pour la cinquième place avant un excellent premier virage. Ensuite, nous nous sommes arrêtés pendant la Voiture de Sécurité et c’est là qu’il nous a manqué quelque chose. »

« Nous aurions définitivement pu mieux faire et obtenir un excellent résultat puisque nous avions toutes les cartes en main. Même si des points nous échappent, la voiture était performante bien que nous n’ayons pas toujours pu exploiter sa vitesse.. »

Avec deux points supplémentaires, Ricciardo occupe la 13ème place au classement pilote. Le bilan n'est pas plus optimiste pour Nico Hulkenberg, modeste 14e à l'arrivée à Monaco ce dimanche, 13e après la pénalité infligée à Kévin Magnussen. Acteur involontaire de la sortie de la voiture de Sécurité au 11e tour, deux tours après avoir fermé la porte à Leclerc à la Rascasse, Hulkenberg n'a pas profité de son arrêt au stand, des médiums aux durs. L'Allemand est ressorti derrière Pérez, sans pouvoir le dépasser jusqu'à l'arrivée.

« Rien n’a joué en notre faveur Nous avons effectué un beau départ en évitant les problèmes, mais nous avons été victimes d’une crevaison lorsque Charles [Leclerc] a découpé mon pneu. Fort heureusement, je n’ai pas heurté le mur, mais la voiture de sécurité a permis à tout le monde de prendre le dessus. J’étais à l’arrière du train et il était difficile de revenir dans le match.  »

« C’est dur à encaisser, car ce résultat ne reflète pas le niveau actuel de compétitivité de Renault. Nous avons montré un excellent rythme avec une piste claire sur la fin. La voiture avait plus de performance et de potentiel que les résultats ne le montrent. »

Chez Renault, la situation se complique un peu plus, le constructeur français étant maintenant huitième, dépassé par Toro Rosso au classement. Le rebond est attendu au Canada !




Monaco, Ricciardo et Renault Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.