> > > > Canada - Essais Libres 2 : Leclerc et Vettel en tête, Hamilton dans le mur !

Canada - Essais Libres 2 : Leclerc et Vettel en tête, Hamilton dans le mur !

Une fois n’est pas coutume, Ferrari a réussi son coup sur le Circuit Gilles Villeneuve et se place devant les Mercedes. Lewis Hamilton, auteur d’une erreur au virage numéro 9 rentrera très tôt au stand pour ne plus ressortir.

© Ferrari - Leclerc relance le suspens à Montréal© Ferrari - Leclerc relance le suspens à Montréal

La séance d’essais libres 2 contraste totalement avec la matinée toute en maitrise des flèches d’argent. Ferrari a réussi à signer un chrono impressionnant au volant de la monoplace numéro 16 du monégasque Charles Leclerc en 1.12.177.

Un tour rapide ayant valu au jeune pilote les acclamations du public canadien acquis visiblement à la cause de la Scuderia Ferrrari. Sebastian Vettel, un souffle derrière son équipier à 7 centièmes d'écart seulement terminer à la 2ème place. Une performance réalisée malgré le manque de traction des monoplaces italienne, ce qui promet une bataille serrée pour la suite du weekend.


On a beau s’appeler Lewis Hamilton, et disposer de cinq championnats du monde à son actif, on n’est pas à l’abri d’une sortie de route fatale en essais libres.

Le Britannique, après une sortie de virage ratée au numéro 9, ne réussit pas à rattraper sa monoplace et tape de plein fouet le mur. Son incident, entraînera une crevaison de son pneu arrière droit, mais il réussit tout de même à rentrer aux stands. Il n’en ressortira pas, une fin prématurée pour le pilote Mercedes, les mécaniciens ayant démonté l’ensemble de l’arrière de sa monoplace pour réparation.

Bottas en profite pour signer illico, un temps en 1.12 311 qui le placera finalement à la 3ème place de la séance. Les Ferrari, chaussées de pneu tendre avec Leclerc en 1 : 12 177 sous l’acclamation des fans canadien acquis à la cause de Ferrari pour ce week-end.



Chez Red Bull, visiblement en difficulté cette après midi, les deux monoplaces se placent hors du Top 10. Et pour ne rien arranger, les deux pilotes se sont marchés sur les pieds lors d’un tour lancé de Verstappen. Le Néerlandais, lancé sur son tour rapide réalise de bons 1er et 2ème secteurs, puis se voit gêné au dernier virage par son équipier Pierre Gasly. Avortant ainsi son chrono. En plus du chrono gâché, Verstappen touche le mur, heureusement pour lui sans grands dégâts sur la suspension de la monoplace.

Sous les yeux du patron Jérôme Stoll, les Renault réussissent à se placer à la 8ème et 9ème place, devant Red Bull, et en s’intercalant entre les deux voitures des écuries, Racing Point, McLaren et Haas.

Chez Williams, l’écart est toujours aussi marqué avec le reste du peloton. Kubica, ayant repris son baquet prêté à Latifi pendant la séance du matin, fermera le classement à plus de 3 secondes d’intervalle.

Le classement complet des EL2 :



Essais Libres, Montreal et Ferrari Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




4 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Comme à l'accoutumée, nous devrions assister à deux courses. Dans cette optique, les chronos sont très serrés. Bien sûr, ce ne sont que les EL2 et certains redresseront la barre demain (RedBull). Mais voir l'écart d'une seconde entre le 4e et le 17e, c'est appétissant ! On se croirait dans une course monotype, les GT ou les Tourisme...
Il y a 11 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Le record de la piste est de 1'10''764 réalisé l'an passé par Vettel . Passer sous la barre des 1'10" relèverait de l'exploit cet après-midi . Deux pilotes me semblent capables de le faire en Q3 si la piste est plus propre et gommée . Bottas , en état de grâce comme en Espagne où il devance son coéquipier de 6/10 et Hamilton , concentré à l'extrême sur son sujet . La W10 , réservoir presque vide + bouton magique + PU amélioré , devrait mettre la tête à l'envers à la concurrence . Malgré la belle prestation de la SF90 hier en EL2 , les Ferrari me semblent moins affûtées . Les RedBull étaient en pleine mise au point ( fond plat etc....) .

Encore un sacré tournant dans la saison que cette qualif à Montréal , en souhaitant un resserrement des valeurs entre Mercedes et les autres , qui eux-mêmes sont déjà bien serrés comme des sardines en boîte .
Il y a 11 jours
V6 Turbo
V6 Turbo :
Avant les EL3 et les qualifs, difficile d'établir une hiérarchie. On voit bien que sur ce type de circuit les écarts sont finalement assez réduits. La "faute" aux PU qui se sont beaucoup rapprochés les uns des autres. Toutefois il en sera peut-être autrement en course pour d'autres raisons que la puissance pure.
L'aéro aura encore son rôle à jouer mais de manière bien différente de Barcelone ou Monaco. Il s'agit surtout de profiter de la monoplace qui précède pour atteindre une vitesse importante (merci aussi au DRS 2019) dans les trois belles lignes droites de ce tracé Canadien. Aux qualifs aussi, ce jeu entre équipiers est très probable, mais visible surtout en course lors de dépassements en bout de ligne droite. Cette réduction significative de la trainée a des conséquences importantes. J'ai toujours pensé que Ferrari profitait plus de son travail sur l'assiette de sa monoplace à haute vitesse que de son soit disant gros avantage de puissance. Mais cela reste un avis perso. Avec Monza, Montréal est le circuit qui favorise le plus les aéro dites "légères".
L'autre inconnue est le facteur pneumatique et la stratégie. Pirelli a proposé des composés plutôt tendres. Logique sur ce tracé qui traditionnellement ne détruit pas trop les avant car avec peu de longs virages en appui. Ce sont les enveloppes arrière tendres qui souffrent le plus de dégradation comme a pu le constater hier Ferrari. EN Q1 et surtout Q2, avec un piste peu gommée, un peu sale, les efforts liés aux grosses accel en sortie de courbes serrées et sur les vibreurs ont fait souffrir les gommes tendres en quelques tours. Qui plus est, on attend une température supérieure à l'habitude ce dimanche. A ce rythme on étudie sérieusement une possible stratégie à deux arrêts car les premiers pits pourraient intervenir très tôt (entre le 6 et le 10e tour!). Sur le continent américain il y a aussi une tendance sur cette piste étroite à sortir la SC plus facilement qu'ailleurs, ce qui va dans le même sens.
L'autre choix pour les deux top teams est de prendre le risque d'utiliser des médiums en Q2... Osé mais tentant car cela ouvrirait bien plus de latitude en terme de stratégie.
Il y a 11 jours
V6 turbo
V6 turbo :
Lire "El1 et El 2 au lieu de Q1et Q2". Excuses pour le lapsus...
Il y a 11 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.