> > > > Canada - Bilan des francophones : Leclerc troisième anonyme, Gasly et Grosjean très loin

Canada - Bilan des francophones : Leclerc troisième anonyme, Gasly et Grosjean très loin

Si Charles Leclerc a bouclé ce Grand Prix du Canada à la troisième place, le Monégasque a mené une course en solitaire. Tous les deux en manque de rythme, Pierre Gasly et Romain Grosjean ont terminé respectivement 8ème et 14ème à l'arrivée.

© Red Bull - Pierre Gasly, lointain 8ème à l'arrivée à Montréal © Red Bull - Pierre Gasly, lointain 8ème à l'arrivée à Montréal

Charles Leclerc : 3ème (3ème sur la grille )

Le Monégasque n'a jamais réussi à menacer son équipier dans les moments les plus importants de ce week-end au Canada. Derrière Vettel durant les Essais Libres 3, Charles Leclerc était surtout devancé de 6 dixièmes en Q3, se contentant de la troisième place, avec quand même quelques ambitions pour la course.

Sûrement un peu trop gentil au départ face à Lewis Hamilton, le pilote Ferrari #16 a été, durant tout son premier relais, à 3 secondes du Britannique. Leclerc possédait alors une bonne avance sur Valtteri Bottas et les deux Renault pour retarder son arrêt au puits, exécuté au 34e tour.

Ressortant très loin de Hamilton, Leclerc a mené par la suite une course très anonyme à plus de 8 secondes de la deuxième place. Il parvenait tout de même à revenir un petit peu sur les leaders en fin de course mais pas assez pour voler la deuxième position de Vettel qui a reçu 5 secondes de pénalité. Lot de consolation quand même pour l'ancien pilote Sauber, qui monte sur le deuxième podium de sa carrière, après celui obtenu à Sakhir, lors du Grand Prix de Bahreïn.

« Je suis plutôt content de ma course mais bien sûr déçu pour l'équipe car je pense que Sebastian méritait de gagner. J'étais un peu seul : j'ai perdu du temps en retardant mon arrêt mais j'en ai quand même rattrapé à la fin. Pour nous ça a été une belle course côté performance : on a su être rapide du premier tour jusqu'au dernier. C'est juste dommage que je n'ais pas fait un meilleur tour en qualifications. Il faut que je travaille la qualification car en course, le rythme est présent. »



Pierre Gasly : 8ème ( 5ème sur la grille )

Battant la Mercedes de Valtteri Bottas pour obtenir la cinquième place, le Normand avait réalisé sa meilleure performance en qualifications cette saison. Le hic quand même était sa Q2, réalisée en pneus tendres, à l'inverse des autres pilotes de têtes, tous ayant chaussé des pneus durs.

Cette donnée a pesé sur sa course : au départ, Gasly n'est pas parvenu à dépasser la Renault de Ricciardo. Ses pneus tendres l'ont obligé à s'arrêter relativement tôt, au huitième tour. Son retour en piste s'est fait dans le trafic et surtout derrière l'enfant du pays, Lance Stroll. Bloqué derrière le Canadien durant son deuxième relais à la 8ème place, le pilote Red Bull a terminé la course à cette même position ! Encore une performance décevante pour Gasly, d'autant que Verstappen a fini en cinquième place, malgré sa onzième place sur la grille.

«Ce n'est pas le résultat qu'on espérait. Avec la stratégie, on s'est retrouvé dans le trafic puis les pneus, le moteur et les freins ont commencé à chauffer. On a dû tout économiser donc on n'avait pas de vitesse. La voiture était pourtant bien réglée mais cette position à l'arrivée est décevante. Il va falloir analyser tout ça et revenir plus fort au Grand Prix de France, ma course à la maison. »

Espérons effectivement que Gasly trouvera enfin la solution pour battre son équipier : au général, il totalise désormais 52 points de retard sur Verstappen !


Romain Grosjean : 14ème ( 14ème sur la grille )

Le Français peut encore pester. Malchanceux en qualifications, éliminé en Q2 à cause du crash de son coéquipier, Kevin Magnussen, Romain Grosjean a mené une course compliquée. Victime de l'accrochage entre Raikkonen et Albon, le pilote au numéro 8 a été obligé de couper par l'échappatoire du premier virage, perdant quatre positions dans l'affaire. Alors 18e, l'ex-pensionnaire Lotus est remonté dans le classement, notamment par le jeu des arrêts, et pointait à la 11e place après 13 tours.

Ressorti 15e après son arrêt au 36e tour (des médiums aux durs), Grosjean a terminé sa course québécoise en 14e place, après le deuxième arrêt de Raikkonen au 60e tour. Mais le rythme de la Haas n'était clairement pas au rendez-vous et la stratégie n'a pas permis au pilote français de remonter dans le classement.

« Ce fut une longue course. Tout s'est compliqué au départ : les gars devant moi ont pris des risques en étant à trois de front ! J'ai récupéré des débris sur ma voiture. Après ça, c'était fichu et nous n'avons pas eu beaucoup de rythme. Pendant quelques tours, c'était bien et à la fin, ça a été difficile ! Nous devons tout analyser, pour avoir une meilleure compréhension de notre rythme en course. »

En soi, une 150ème course en carrière à oublier pour Romain Grosjean qui ne possède toujours que 2 points au compteur avant de débarquer au Castellet dans deux semaines...




Leclerc, Gasly et Grosjean Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




3 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Verstappen était théoriquement 11e sur la grille. En réalité, Sainz pénalisé, Magnussen partant des stands, Il est parti 9e avec le choix de la monte pneumatique. Une grande partie de l'écart s'explique là, ce qui n'enlève rien à la course de Verstappen qui termine à 6" d'un Bottas moyennement en réussite...
Il y a 9 jours
LH#44
LH#44 :
Les six secondes entre Bottas et Verstappen s'expliquent par le fait que le Finlandais est rentré mettre des pneus neuf à trois tours de l'arrivée pour le point du meilleur tour en course.
Il y a 9 jours
Aifaim
Aifaim :
Merci, LH#44@, j'avais zappé l'arrêt de Bottas. Le propulseur Honda a énormément progressé, c'est une évidence. Mais est-il arrivé à un niveau aussi exceptionnel qu'on le lit parfois ?
Certains articles annonçaient le Canada comme un juge de paix en matière de comparaison entre les P.U.

Le Honda n'en est pas sorti grandi : Gasly, avec le DRS, n'a pu se défaire du Mercedes-client de la Racing Point et Verstappen, malgré son choix judicieux de pneumatiques et une position relativement correcte sur la grille se serait pris une trentaine de secondes par Bottas, parti seulement 3 places plus haut, sans son arrêt "stratégique"...
Il y a 9 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.