> > > > Renault veut briller à domicile pour fêter les 40 ans de sa première victoire

Renault veut briller à domicile pour fêter les 40 ans de sa première victoire

Daniel Ricciardo et Nico Hulkenberg sont repartis du dernier Grand Prix au Canada avec une belle récolte de points. Les deux pilotes Renault ont pour ambition de continuer sur leur lancée et de faire briller les couleurs tricolores sur le circuit Paul Ricard

© Renault - Ricciardo et hulkenberg visent les gros points© Renault - Ricciardo et hulkenberg visent les gros points

Les 14 points récoltés par les deux pilotes Renault au Grand Prix du Canada permet à l'équipe de doubler en une seule course son capital au championnat du monde des constructeurs.

Un progrès attendu et surtout bienvenue avant le Grand Prix de France pour l'équipe française qui a été plutôt décevante depuis le début de la saison malgré le recrutement cet hiver de la star Daniel Ricciardo au côté de Nico Hulkenberg.

L'arrivée sur le Circuit Paul Ricard coïncide avec de nombreuses évolutions qui vont être apportées sur les monoplaces jaunes et noires comme l'a récemment confirmé le Directeur sportif de l'équipe, Cyril Abiteboul : « La France est clairement une étape importante. Le Castellet est non seulement notre Grand Prix national mais aussi l'occasion d'afficher une nouvelle amélioration de notre compétitivité. Si le Canada et son circuit typé "moteur" ont souligné les gains de performances de notre groupe propulseur, la France verra l'introduction de plusieurs évolutions sur le châssis. Une chose est claire : nous ne pouvons pas nous reposer sur le résultat de Montréal, nous devons viser le même en continuant de nous battre pour réduire l'écart face aux leaders »

Un discours offensif relayé par les deux pilotes, avides de bons résultats : « Je suis impatient de ressentir toute la ferveur du public français et j’espère que l’équipe sera fière de moi. Je sais qu’il s’agit d’une course importante pour eux et tout ce que cela représente pour toutes les personnes impliquées. Notre objectif doit être de répéter notre performance du Canada. L’an dernier, l’équipe avait un bon rythme au Circuit Paul Ricard, donc nous arrivons sur un sentiment plutôt positif. Nous avons des évolutions qui devraient marquer le début d’une véritable tendance. Tout avance bien et je vais également continuer de me perfectionner puisque j’ai de plus en plus confiance au fil des progrès de la voiture. » précise notamment Daniel Ricciardo.

Le son de cloche est le même de l'autre côté du garage où Nico Hulkenberg compte bien tirer un trait sur son début de saison mitigé :«  Le travail porte toujours ses fruits. C’était bien de voir un bel effort collectif aboutir sur un excellent résultat final. Nous avions sous-performé lors des rendez-vous précédents, parfois en raison de fautes techniques ou d’erreurs humaines. J’ai l’impression que nous avons toujours eu ce potentiel, mais cela ne se concrétisait pas Nous avons enfin connu un week-end propre et linéaire pour inscrire de gros points. J’espère que ce sera le tournant de notre saison. Nous avons de nouvelles évolutions pour cette course et j’ai hâte d’en profiter, avec l’espoir qu’elles amélioreront les performances de la monoplace pour nous aider à réduire l’écart avec les équipes de pointe. Nous avons un bon ensemble, performant de manière régulière, donc je suis optimiste pour Paul Ricard. »


Cette course est élégamment particulière pour l'équipe française car elle marquera les 40 ans de la première victoire de Renault en Formule 1 remportée par Jean-Pierre Jabouille le 1er juillet 1979.

Afin de fêter dignement l'événement, Renault a mis en ligne sur son site une vidéo d'archive qui montre les coulisses de cette première victoire, la première d'un moteur Turbo en Formule 1, acquise lors du Grand Prix de France sur le circuit de Dijon-Prenois.


Renault, Castellet et Ricciardo Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




2 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Serait-ce une bonne chose que Renault - ou une autre équipe - réussisse à s'extraire du peloton et à recoller plus ou moins au trio Mercedes-Ferrari-RedBull ?

Pour Renault, c'est évidemment oui. Mais pour les SIX autres ? Il y aurait un réel problème : Sauf défaillance des uns ou des autres, il ne resterait que les 9e et 10e places à se partager. Est-ce motivant pour des écuries qui écrivent l'Histoire de la F1 de consacrer autant de talent, de passion, de technologie et d'argent pour une quête si maigre ?

Ce n'est pas vraiment une interrogation mais plutôt un sujet de réflexion...
Il y a 3 mois
Aifaim
Aifaim :
Très franchement, mieux vaut regarder ce Grand prix d'anthologie en intégralité sur You Tube... Mais, à part cet épisode entre Villeneuve et Arnoux entré dans la légende, la course prouvera que, objectivement, ce n'était pas forcément beaucoup mieux avant !
Il y a 3 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.