> > > > L'audacieuse stratégie de Gasly : "La course sera difficile"

L'audacieuse stratégie de Gasly : "La course sera difficile"

Quelques heures avant le départ de la course, le français Pierre Gasly a dévoilé sa stratégie composée de deux arrêts. Si le pilote RedBull n'a pas indiqué la composition des relais, nul doute que toutes les gammes de gommes seront utilisées.

© Redbullracing - Pierre Gasly conscient de la difficile course à venir© Redbullracing - Pierre Gasly conscient de la difficile course à venir

Questionné sur la manière d'aborder la course, Pierre Gasly sait qu'il va affronter un défi et après-midi.
La chaleur est torride sur le circuit Paul Ricard et la gomme souffrira à coup sur.

Stratégie probable Un relai en soft, puis en médiums avant de chausser les hard.

Partant en gomme soft, le normand a annoncé qu'il fera deux arrêts. La prévision a deux arrêts du manufacturier Pirelli annonce, après un départ en soft, un arrêt aux alentours des tours 5-8 pour chausser la gomme médium puis un second aux alentours des tours 22-25 pour un second jeu de médium.

En revanche et contrairement au plan des italiens, Pierre Galsy ne dispose plus que d'un seul train de gommes médium, usé qui plus est. Le schéma probable est de ce fait, après son départ en tendre, un arrêt convenu avant le dixième tour pour chausser les pneus médiums espérant une tenue des pneus jusqu'aux tours 18-22. C'est à ce moment là que les gommes dures devraient être utilisées pour rallier l'arrivée.

Dépendant de la tenue de ses gommes et du trafic, la tâche s'avère compliquée, une attaque régulière devant être gérée par le jeune français pour espérer mettre à profit cette stratégie. Conscient de ce constat, Pierre Gasly le confirme, « La course sera difficile ».

Doté de deux trains de pneus médiums, son redoutable équipier sera probablement sur une stratégie différente, utilisant à profit cet avantage pneumatique. Espérons pour la suite de la saison que le normand saura optimiser sa stratégie différente.


Gasly, Castellet et 2019 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Le dernier article concernant la Formule 2 datant de SPA 2018 (!), la rubrique dévolue à l'antichambre de la F1 est close. Dommage, car c'est une situation assez exemplaire dans sa banalité qui s'y produit.
Mahaveer Raghunathan, vous connaissez ? Le pilote indien a trouvé les financements a priori suffisants pour obtenir un volant en F2 dans l'équipe MP Motorsport. Hélas ! S'il se fait largement remarquer, c'est par sa lenteur, abonné systématiquement à la dernière place en qualification comme en course. Mais aussi par son comportement car son niveau de pilotage l'amène à cumuler les erreurs sanctionnées de retrait de points : la coupe est pleine et il sera suspendu, ce week-end en Autriche. Rare mais banal. Il sera remplacé par Patricio O'Ward. Ce Mexicain fait un beau début de carrière Outre-Atlantique au point d'avoir tapé dans l'oeil de ... RedBull qui l'a intégré à son Junior Team. Un espoir RedBull sur le RedBull Ring pour un garçon prometteur, on verra s'il s'adapte à une discipline de haut niveau sur ce qui apparaît pour l'instant comme un "one shot".
L'inverse, c'est Dorian Boccolacci. Un jeune espoir Français dans la lignée des Dillman et Nato qui tient son rang dans une discipline qu'il a rejointe en cours de saison l'an passé. Le Castellet aura été son clap de fin, faute de budget. Arjun Maini va désormais piloter sa monoplace dans l'équipe Campos. Maini, c'est un Indien, heureusement plus talentueux que Raghunathan, qui affiche une saison correcte en F2 l'an passé. Et vogue la galère...
Il y a 25 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.