> > > > Ricciardo pénalisé... deux fois !

Ricciardo pénalisé... deux fois !

7ème à l'arrivée, 11e au classement final, Daniel Ricciardo a réalisé une belle prestation au Paul Ricard, en se battant avec des pilotes comme Pierre Gasly, Kimi Raïkkonen ou encore Lando Norris dans les derniers tours. Mais l'Australien a finalement été sanctionné à deux reprises par les commissaires, pour deux actions dans le dernier tour !

© Renault F1 Team -  Malgré sa double pénalité, Ricciardo a assuré le spectacle lors du dernier tour© Renault F1 Team - Malgré sa double pénalité, Ricciardo a assuré le spectacle lors du dernier tour

Derrière les deux McLaren en course, Renault avait comme un goût de trop peu après s'être fait battre par son écurie cliente. Pourtant Ricciardo pouvait se féliciter de sa 8ème place en Q3 en battant ainsi la Red Bull de Pierre Gasly. Résultat plus médiocre pour Nico Hulkenberg qui s'élançait de la 13ème place, chaussé de pneumatiques durs.

Perdant deux places au départ, Ricciardo se faisait déborder par Gasly au volant de sa RB15, et par l'Alfa Romeo d'Antonio Giovinazzi. Mais la forte dégradation des pneus tendres permettait au natif de Perth de repasser devant. C'est après son arrêt au puits, lors du 17ème tour, que Ricciardo se débarrassa de Gasly avec l'aide du DRS.

La course du pilote australien a ensuite été plutôt calme, jusqu'à ce qu'il rattrape un Lando Norris agonisant. Cette lutte à deux s'est alors transformée en bataille à quatre lorsque Kimi Raïkkonen et Nico Hulkenberg s'y sont invités. Ricciardo tenta alors une attaque, en plongeant sur la McLaren du Britannique à l'abord de la chicane, mais allait trop loin, au-delà de la piste ! Cet incident profita à Raikkonen et Hulkenberg, qui s'empressèrent de dépasser la voiture de Norris. Raikkonen faisait même coup double, en dépassant Ricciardo !

Mais Ricciardo n'avait pas dit son dernier mot et se replaçait devant l'Alfa Romeo avec une manœuvre assez controversée. En effet, le pilote frappé du numéro 3 sortait les quatre roues hors de la piste pour se hisser devant le vétéran de la F1. Un dépassement qui lui valait d'être sous enquête de la FIA.

Le verdict de la FIA fut pour le moins très sévère ! Ricciardo écope finalement d'une pénalité de 5 secondes pour avoir rejoint la piste sans tenir compte des consignes de sécurité. Cerise sur le gâteau, une autre pénalité de 5 secondes pour avoir quitté la piste et gagner un avantage. Cette sanction fait tomber l'Australien à la 11ème place permettant à Gasly de rentrer dans le top 10.

Même pénalisé, Ricciardo n'a pas pour autant regretté son Grand Prix de France : « je crois que la diffusion n'a même pas montré notre bataille en piste alors que c'était la seule ! Ils l'ont juste montré en replay. C'est dommage car elle était très excitante ! J'ai pris un bon départ mais j'ai été trop conservateur au premier virage, j'ai freiné bien trop tôt. À la fin j'ai fait un bon travail. On savait que Norris avait des problèmes donc je l'ai attaqué mais j'ai raté mon freinage. J'ai quand même réussi à avoir Kimi. J'ai bien aimé, c'était serré et fun. »

« Le truc, c'est que j'ai fait tout ce que je pouvais pour rester sur la piste. Avec cette nouvelle surface, on voit qu'il y a une trajectoire brillante qui est pleine d'adhérence, et tout le reste, c'est comme être sur des billes. C'est le problème, avec un circuit si ouvert. S'il y a des murs, alors je suis dans le mur. Mais il y a tant d'angles morts avec ces voitures larges, et les rétroviseurs étant là où ils sont, une fois que Lando est là, je ne vois rien. J'essaie donc d'être respectueux et de rester sur ma trajectoire, mais c'est vraiment dur de voir.  »


Ricciardo, Renault et Castellet Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




4 réactions sur cet article Donnez votre avis
Supervroum
Supervroum :
Bon, je me laisse encore une, peut être 2 courses et si rien ne bouge (j'ai peu d'espoirs) je ne suivrais la F1 qu'à travers ce site...
Sans céder au "stémieuzavan" là, on touche les tréfonds de la médiocrité, les commissaires infligent des pénalités choisies par tirage au sort, impressionnant.
Le spectacle est.... comment dire ça poliment.. à chi..heu nan, nul, voilà ......
J'avais laissé la F1 à l'ère de la suprématie de la tricherie Todt la fouine et choux marrant, ben là, vais faire pareil, je perdrais moins de temps le WE
Tristesse lamentable de l'ensemble ...
@AP01, encor d'accord avec toi :(
Il y a 5 mois
Alynpier
Alynpier :
Dans le même temps, les courses de MotoGP et les deux autres catégories (Moto2 et surtout Moto3) atteignent des sommets ! Imaginez, 12 vainqueurs différents lors des 12 dernières courses en Moto3... Le week-end prochain, le GP moto des Pays-Bas sera couru à Assen à la même heure que le GP F1 d'Autriche. Mon choix est déjà largement fait !
Il y a 5 mois
Aifaim
Aifaim :
Alynpierre@, tout à fait d'accord mais en restant sur quatre roues, il y a aussi du spectacle, tant en monoplace qu'en voitures fermées. Des retransmissions gratuites en direct sur le Net, il en existe chaque week-end.
Il y a 5 mois
Siscoss
Siscoss :
Il y a quelques temps j'avais indiqué sur un autre site que les directeurs de courses n'auraient pas d'autre choix que de sortir la mitraillette concernant les sorties "dangereuses" et que la réglementation actuelle ne permettrait pas au pilote de s'exprimer et que les sanctions pleuvraient, je me suis fait lyncher lol.
Pour moi les choses sont simples, il faut les laisser sur les circuits type Paul Ricard jouer avec toute la piste (en prenant pour référence la largeur d'une F1 au delà de la ligne blanche)
Il y a 5 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.