> > > > Angleterre - Course : Hamilton encore prophète en son pays !

Angleterre - Course : Hamilton encore prophète en son pays !

Hamilton s'impose pour la sixième fois de sa carrière à Silverstone ! Une victoire construite au nez et à la barbe de Bottas, qui avait pourtant bien résisté en début de course. Mais le Britannique a bénéficié d'un arrêt salvateur pendant l'intervention de la voiture de sécurité. Derrière, grosse lutte entre Leclerc, troisième et Verstappen, finalement cinquième, le Néerlandais ayant été accroché par Vettel à 14 tours de l'arrivée.

© Mercedes - Lewis Hamilton remporte un nouveau Grand Prix à domicile !© Mercedes - Lewis Hamilton remporte un nouveau Grand Prix à domicile !

Timide, le soleil britannique était cerné par les nuages à l'aube du dixième départ de cette saison 2019. Une température fraîche pour ce Grand Prix d'Angleterre, avec 18 degrés dans l’air, pour 28 sur le tarmac de Silverstone.
Sur la mise en grille, une frayeur perturbait la préparation de la Red Bull de Verstappen, troisième sur la grille de départ. L’aileron arrière était en cause, avec un changement de dernière minute, sur la voiture du néerlandais, qui s’élançait quand même sans encombres pour le tour de formation. Deux minutes après, le départ était donné !

Bottas vs Hamilton / Verstappen vs Leclerc, deux sacrées passe d'armes !

Poleman, Valtteri Bottas était autoritaire en se jettant immédiatement sur la trajectoire idéale, une façon de fermer la porte à Lewis Hamilton. Derrière le duo Mercedes, Charles Leclerc conservait sa troisième position à l’issue du premier tour, devant Max Verstappen… et Sebastian Vettel, passé devant Pierre Gasly, sur l’impulsion du départ. Lando Norris était lui monté en sixième position, grâce à un joli dépassement sur la Renault de Daniel Ricciardo, juste avant l’enchainement Maggotts-Becketts-Chapel.

En fin de peloton, l’écurie Haas perdait gros, avec ses deux pilotes au coude à coude : tassé sur l’extérieur dans la ligne droite après le cinquième virage, Kévin Magnussen était contraint de repasser au stand, comme Romain Grosjean ! Les deux pilotes étaient déjà relégués à plus d’une minute, après 3 tours… cinq boucles plus loin, Magnussen abandonnait, même sanction pour Grosjean un peu plus loin.


Mais la belle bataille était en tête : Hamilton effectuait une première offensive dans le quatrième tour. Par l’extérieur, le Britannique obligeait Bottas à se jeter à l’intérieur, et passait quelques secondes devant, à la sortie du septième virage, celui de Luffield… Mais le Finlandais ne lâchait pas le morceau et repassait devant, plus rapide à l’intérieur de Copse, le neuvième virage. Bottas conservait la tête sur ces premiers tours de course : après dix passages, Hamilton restait sous la seconde d’écart, les poursuivants, emmenés par Leclerc à plus de trois secondes et demie.
Provisoirement troisième, le Monégasque était titillé par Verstappen, malgré ses gommes tendres, contrairement au Néerlandais, en médiums.
Au 11e tour, le pilote Red Bull se portait à hauteur de la Ferrari : agressif, Leclerc fermait la porte à Verstappen, qui se retrouvait sous la menace immédiate de Vettel... et de Gasly, dans le coup ! Le Français se jetait à son tour dans la bataille et trouvait immédiatement l’ouverture sur l’Allemand, dans le premier virage ! Ceci étant, il ne profitait guère de sa cinquième place, en passant au stand dés le 13e tour, pour se débarrasser de ses tendres du départ, au profit des pneumatiques durs.

Le tour suivant voyait l’arrivée de Leclerc et Verstappen au stand... en même temps ! Grâce à ses mécaniciens, Verstappen prenait l’avantage quelques secondes. Mais Leclerc ne se laissait pas impressionner et repassait aussitôt à la sortie des stands, dans le deuxième virage. Comme prévu, l’espoir de Ferrari musclait son jeu dans le pilotage !


La bataille n’était cependant pas finie entre les deux hommes : collée à l’aspiration Verstappen prenait des gros risques, mais Leclerc effectuait une défense admirable !

Devant eux Bottas changeait ses gommes au 17e tour. Hamilton prenait la tête... et accélérait le rythme, avec un meilleur tour dans la foulée. Le Britannique tentait la stratégie de l’overcut. Il profitait d’une intervention de la Safety Car pour passer au box, la faute à Giovinazzi sorti dans le bac à graviers du seizième virage, au 20e tour.


Naturellement, Hamilton ressortait en tête du Grand Prix, équipé des gommes dures. La bonne affaire était aussi pour Vettel, qui faisait son propre changement de gommes, et ressortait troisième. Pour sa part, Verstappen changeait de stratégie, en passant les pneumatiques durs ! Le bon choix, puisque Leclerc en faisait de même la boucle d'après. Forcément, le Monégasque perdait l'avantage face à Verstappen, et tombait au sixième rang provisoire. De son côté, Pierre Gasly n'était pas rentré et montait au quatrième rang.

Vettel sort Verstappen !

A la fin du 23e tour, la course était relancée par Lewis Hamilton. Le milieu de peloton était agité : en prenant des risques, Pérez s’accrochait avec Hulkenberg et tombait en fin de classement. Mais décidément, la bataille Leclerc-Verstappen était l’attraction de la journée, avec cette fois un nouvel essai de Leclerc. La Ferrari emmenait la Red Bull mais c’est bien cette dernière qui restait devant, en continuant pied au plancher dans le dégagement asphalté. Dans la foulée, Verstappen passait devant Gasly, sur une stratégie différente.


En revanche, Leclerc avait bien plus de mal à passer le Français, en trouvant l’ouverture, seulement au 36e tour. Pendant ce temps, Verstappen avait fait la jonction avec Vettel toujours en troisième place. Le Néerlandais passait devant, mais Vettel voulait repasser immédiatement. Résultat : un freinage loupé dans le virage et Vettel qui éjecte Verstappen ! Blessée, la Ferrari repassait au stand, Vettel tombant en dernière place. Moins de dégâts pour la Red Bull de Verstappen qui repartait en cinquième place, derrière Leclerc et Gasly. Cet accrochage faisait les affaires du Français, à une seconde et demie de la Ferrari, à dix tours de l’arrivée.


Derrière ce top 5, Carlos Sainz avait profité de sa stratégie pour prendre la sixième place, juste devant Daniel Ricciardo. Alexander Albon, Kimi Raikkonen et Daniil Kvyat occupaient les trois dernières places du top 10 dans cet ordre.

Au 46e passage, Mercedes jouait la sécurité, en arrêtant Bottas, reparti devant Leclerc. Le Finlandais prenait naturellement le point du meilleur tour dans la foulée. A l'inverse, Hamilton restait en piste jusqu'au bout, et s'offrait une victoire en solitaire à Silverstone, soit le sixième succès de sa carrière sur ce circuit ! Désormais, le pilote frappé du numéro 44 est le seul maître à bord, dépassant Alain Prost et ses cinq victoires dans le Northamptonshire. Redoutable jusqu'au bout, Hamilton prenait même le meilleur tour dans l'ultime passage, de quoi écœurer définitivement la concurrence, reléguée au second plan !

Sur le podium donc, Bottas et Leclerc, qui décroche un quatrième podium consécutif, série en cours depuis le Canada. Derrière, Gasly égalait le meilleur résultat de sa carrière, en décrochant la quatrième place. Une fois n'est pas coutume, le Français devançait Verstappen, handicapé par son accrochage avec Vettel. Autre belle opération, celle de Carlos Sainz, sixième à l'arrivée. Dixième jusque dans les derniers tours, Albon perdait sa place, au profit d'Hulkenberg.




Course, Hamilton et Silverstone Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




4 réactions sur cet article Donnez votre avis
LH#44
LH#44 :
Mercedes n'a pas joué la sécurité en arrêtant une seconde fois Bottas, il était obligé de repasser et mettre des pneus différent, il avait fait ses deux premiers relais en médium.
Il y a 1 mois
VV
VV :
Quelle course! Les Mercedes boys nous ont offert un super spectacle. Hamilton reste logiquement le meilleur. Leclerc est excellent aussi. Vettel ne nous fait même plus pitié. Un jour l'affaire va mal se terminer avec lui.
Il y a 1 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
La plus belle séquence de ce Grand Prix de Grande Bretagne est le dernier tour de Lewis Hamilton , qui allie en même temps la victoire , le meilleur tour et le panache . D'une confiance absolue en sa voiture et en lui-même , il prend encore le risque de tout perdre pour le petit point du meilleur tour . On n'oubliera pas non plus son tour d'honneur pour saluer le public en brandissant un Union Jack récupéré après un bref arrêt au bord de la piste . Son avance sur la concurrence grandit de façon exponentielle .

La séquence de gladiateurs offerte par Leclerc et Verstappen était aussi loyale que splendide . À l'instar des empereurs romains , c'est bien un pouce vers le haut qu'il faut présenter aux deux champions .

Enfin la séquence la plus triste est celle de Vettel qui loupe un freinage et projette dans les airs Verstappen , puis termine la course à un tour + 10" . Son geste d'excuses au hollandais à la fin de la course est porteur de sportivité mais aussi de déception .
Il y a 1 mois
V6 Turbo
V6 Turbo :
@Marc Diskus
Même si le circuit de Silverstone s'y prête particulièrement, ce sont bien les pilotes qui font le spectacle. Le duel Verstappen /Leclerc, viril mais correct, en est un des plus beaux exemples. Ces jeunes pilotes sont déjà très matures, on peut leur faire confiance. A l'opposé Vettel continue à régulièrement perdre ses nerfs sous la pression. Le contraste est flagrant. Et pourtant ce n'est pas le talent de Vettel qui est en cause mais sa capacité depuisn deux ou trois saisons à gérer ces situations. Dans la deuxième partie de saison, le pilote Ferrari devra corriger le tir sinon il va se faire manger à la régulière par son jeune coéquipier. Ce serait un peu dommage de terminer une carrière, par ailleurs brillante, sur ces images peu flatteuses.
Il y a 1 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.