> > > > Vettel sur son accident : «C'est ma faute »

Vettel sur son accident : «C'est ma faute »

Encore un week-end décevant pour Sebastian Vettel qui a percuté de plein fouet Max Verstappen durant ce Grand Prix de Grande-Bretagne. Il n'a ensuite pas terminé mieux que 16ème.

© Ferrari - Vettel de nouveau à la faute© Ferrari - Vettel de nouveau à la faute

En plus de sa nouvelle mauvaise performance en qualifications, Vettel a commis pour la troisième fois cette saison une erreur en course. 6ème sur la grille, bien loin de son coéquipier qui partait lui au deuxième rang. Devancé de presque 7 dixièmes, l'Allemand se devait de revenir en course. Et comme souvent, le pilote Ferrari en a trop fait.

Auteur d'un très bon départ le pilote numéro 5 dépassait directement Pierre Gasly pour le gain de la 5ème position. Il ne lui rendait cette position qu'au 12ème tour. Contrairement aux pilotes l'entourant, Vettel a décidé de prolonger son relais en pneus tendres afin d'être plus rapide en fin de course. La sortie de la voiture de sécurité, déclenchée par Antonio Giovinazzi, a permis au quadruple champion du monde d'effectuer un arrêt gratuit. Ressortant 3ème, il s'est battu comme un beau diable contre les deux Red Bull avant de finalement arrêter brutalement cette lutte en s'accrochant avec Verstappen.

Après s'être fait dépasser par le Néerlandais dans Stowe, Vettel a tenté de contre-attaquer le virage suivant en tentant de plonger à l'intérieur mais celui-ci a mal jugé son freinage et a percuté l'arrière de la Red Bull : « Je pensais que j'avais la place à l'intérieur mais il n'a pas laissé la porte ouverte. Il est resté à gauche, j'étais trop proche de lui. Je ne pouvais pas éviter le crash.»

Vettel a tenu à s'excuser auprès de Verstappen juste après la course en admettant qu'il était en faute. Un incident qui a valu au pilote Ferrari 10 secondes de pénalité. Il termine donc la course à la 16ème place, très loin des points et surtout du podium, où a terminé son jeune coéquipier.

Dans ce contexte, la position de leader désigné au sein de la Scuderia ne peut qu'être remis en cause : alors que Charles Leclerc enchaîne les bonnes performances, l'Allemand multiplie les erreurs avec des conséquences fâcheuses.


Silverstone, Vettel et Ferrari Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.