> > > > Angleterre : les tops et les flops de la rédaction

Angleterre : les tops et les flops de la rédaction

Vous connaissez la formule : débattons des principales satisfactions et déceptions de ce dixième week-end de la saison 2019, disputé sur le circuit de Silverstone, en Angleterre.

© Mercedes - Quel événement a retenu votre attention sur ce week-end à Silverstone ? © Mercedes - Quel événement a retenu votre attention sur ce week-end à Silverstone ?

Les tops

Les duels Verstappen vs Leclerc et Bottas vs Hamilton : du grand spectacle !

À juste titre, nous pouvions nourrir des inquiétudes avant ce dixième rendez-vous de la saison. Sur un circuit fait de longues courbes rapides, il était normalement difficile pour les pilotes de se suivre et de se dépasser, sans mettre mal à les pneumatiques. Pourtant, nous avons été servi en émotions ! Deux duels ont évidemment retenu l'attention sur ce Grand Prix à Silverstone. Le principal, cette lutte de jeunes loups, entre Charles Leclerc et Max Verstappen, notamment dans les 20 premiers tours. Si le Monégasque a étonné par sa défense rugueuse, le Néerlandais n'a rien abdiqué, collé dans la boite de vitesse de la Ferrari, tentant notamment un dépassement impossible dans un trou de souris au 19e tour, au bout de la ligne droite d'Hangar Straight, la deuxième zone DRS.

Le mieux dans l'histoire est que cette lutte est restée virile mais correcte, même si le dépassement de Verstappen dans le dernier virage du 25e tour a été fait quatre roues en dehors de la trajectoire, sur l'astroturf. Mais après les polémiques nées sur l'intervention des commissaires, il était bon de laisser ces pilotes se battre en piste, eux qui sont l'avenir de la Formule 1. Pour Leclerc, nul doute que cette course sera un déclic, après l'affrontement en Autriche. Et dans le présent, leur duel met du piquant dans une saison assez fade.


Mais n'oublions pas également l'affrontement entre les pilotes Mercedes ! Valtteri Bottas a tenté de montrer qu'il n'était pas qu'un simple fait-valoir. Résultat, le Finlandais a malmené comme rarement son quintuple champion du monde d'équipier au départ. Leur face à face du quatrième tour restera dans les mémoires, avec Bottas repassant devant Hamilton dans la courbe de Copse. Malheureusement, la Safety Car a plié leur match, en faveur d'Hamilton. Dommage, on aurait bien aimé voir Bottas repartir en tête sur son deuxième relais, histoire de voir de quel bois se chauffe l'homme à la barbe. Si le Finlandais pense que le championnat des pilotes n'est pas encore réglé, il faudra nous le montrer avec des courses de cet acabit.
Gasly, enfin une éclaircie !

On l'attendait avec impatience : voici le premier week-end référence 2019 de Pierre Gasly. L'équipier de Verstappen a tout mis bout à bout, en démarrant du bon pied lors des essais libres, premier en FP1 et terminant par trois fois devant le Néerlandais. Si Gasly était quand même derrière au moment décisif des qualifications, son retard n'était pas offensant, à quatre dixièmes de la pole. Idem en course où le champion GP2 2016 a même effectué un joli dépassement sur Vettel. Plus de rythme, plus d'agressivité, Gasly a retrouvé une partie de son potentiel, aidé par des réglages enfin équivalents à ceux de Verstappen. Maintenant qu'il s'est rapproché du haut du panier, le Français doit surtout continuer sa progression et ne pas revenir en arrière !


Daniil Kvyat, le come back du Grand Prix !

Dans le dur en Autriche, le pilote russe a fait la remontée de ce Grand Prix d'Angleterre. Parti 17e, il est l'un des grands bénéficiaires de la voiture de sécurité, au même titre que Carlos Sainz, sixième. Mais contrairement à l'Espagnol, Daniil Kvyat a aussi fait des dépassements en piste, sur Antonio Giovinazzi, Nico Hulkenberg ou même son équipier Alexander Albon. En difficulté lors des qualifications, Kvyat s'est montré plus à l'aise selon ses dires, en réussisant à tout extraire de la voiture. L'ancien pilote Red Bull s'est même offert une belle bataille face à Raikkonen pour la huitième place, sans succès. Après deux courses dans le dur, Kvyat relance sa saison, d'autant qu'Albon a terminé en 12e place, lésé par les pneumatiques en fin de Grand Prix.



Les flops

Sebastian Vettel poursuit sa descente aux enfers

La saison 2019 du pilote Ferrari est un calvaire interminable. Visiblement pas à l'aise dans sa voiture, Vettel est maintenant dominé par Leclerc le samedi comme le dimanche. Sa sixième place en qualifications est le signe d'une grande impuissance, avec seulement un dixième d'amélioration entre la Q1 et la Q3. Et alors que sa course prenait enfin une bonne tournure, Vettel a tout perdu en s'accrochant bêtement avec Verstappen. Une erreur, dont l'Allemand est le seul responsable, comme il l'a reconnu après l'arrivée, en s'excusant sans attendre face à son adversaire. Mais Vettel est décidément trop brouillon pour un supposé leader de la Scuderia. On ne reconnaît plus le pilote quadruple champion du monde de la grande époque Red Bull. A la place, on retrouve même le pilote parfois approximatif de 2010, s'accrochant avec ses principaux rivaux. A ce rythme, Vettel perdra son leadership chez Ferrari au profit de Leclerc. De quoi lui donner des envies d'ailleurs ? On a de plus en plus de mal à croire en un Vettel champion du monde dans une combinaison rouge.


Haas, la galère continue aussi

Autre calvaire, autre mal profond. Nouveau week-end cauchemardesque pour l'écurie américaine, perdue dans ses réglages ! Avec des résultats surprenants et un Grosjean battant Magnussen avec un setup datant de l'Australie. Mais la cerise sur le gâteau avarié fut ce départ et ce contact entre les deux pilotes, dés les premiers virages, sabordant leur course. Ce qui n'a pas échappé au futur ex sponsor Rich Energy, trollant littéralement l'écurie de Gene Haas sur Twitter. Oui, l'écurie de Caroline du Nord est nul part, surtout en cours ,totalement largué avec l'exploitation des Pirelli. Pas très rassurant pour Romain Grosjean, qui risque de sentir son baquet en danger, avec l'intérêt d'un Sergio Pérez peut-être en partance de Racing Point.


Racing Point de plus en plus effacé

L'écurie de Lawrence Stroll est toujours là, mais difficile d'en parler, puisque cela fait désormais trois courses que ni Pérez ni Lance Stroll ne ramènent de points. Le pire à Silverstone est que Pérez avait la place pour ramener quelques unités , mais il s'est accroché avec Nico Hulkenberg à la relance post Safety Car, la faute notamment à des problèmes de freins. De son côté, Lance Stroll a encore fait une remontée, après une mauvaise qualification et une nouvelle sortie en Q1. Mais pas de quoi sauter au plafond avec une 13e place finale et un rythme insuffisant. Désormais, Racing Point est menacé par Alfa Romeo au classement des constructeurs et on ne voit pas trop comment la donne pourra être inversée.



Sondage : Quel est VOTRE événement marquant de ce Grand Prix d'Angleterre 2019 ?




Tops/Flops, Silverstone et Leclerc Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




12 réactions sur cet article Donnez votre avis
FanF1
FanF1 :
Vu par l'autre bout de la lorgnette, on peut penser aussi:
- Qu'Hamilton gagne encore grâce au safetycar.
- Que Vettel sauve l'honneur de Ferrari en bousculant Verstapen. Cela permet à Leclerc de monter sur le podium!!!
- Que Vettel aime bien les français (merci) puisqu'il permet aussi à Gasly de bien se classer.
A prendre au second (minimum) degré naturellement.....Quoi que????.
Il y a 1 mois
LH#44
LH#44 :
Concernant Racing Point, ils travaillent sur une voiture version B qui fera son apparition en Allemagne.
Il y a 1 mois
dahou ouabou
dahou ouabou :
Je suis impressionné par le travail de charles leclerc , une belle patate en qualif , et bien solide en course.
red bull , qui fait une petite fleur à pierre gasly. LOL. Si en plus il n'y avait pas le jus de betterave incorporer dans la recette , c'était un beau week-end pour lui tout de même.
Oui , j'ai bien peur qu'il revient en son statut de pilote d'essai. Le pauvre.
Il y a 1 mois
Aifaim
Aifaim :
Au "Top" de Gasly, j'ajoute le comportement de RedBull à l'égard de son pilote N°2. Nous ne savons pas dans le détail comment ont été gérées les difficultés du pilote mais son retour en performances ne peut être que la conséquence d'un travail d'équipe. Pour une écurie qui s'est fait la réputation du siège éjectable au premier ratage, c'est un infléchissement dans le bon sens.
Il y a 1 mois
Aifaim
Aifaim :
Kvyat... Si on se souvient du début de saison, sa communication a changé : en filigrane, le pilote avait l'objectif prioritaire de reprendre son baquet dans l'écurie RedBull. Lui a-t-on "conseillé" d'y mettre une sourdine ? Peut-être... Mais, le comportement en piste d'Alexander Albon, le débutant qui lui tient la dragée haute, l'a probablement aidé "naturellement"...
Il y a 1 mois
Chopper
Chopper :
Red Bull a remplie sa part du contrat en permettant à Verstappen de remporter une victoire avant la pause estivale qui figurait comme clause de performance dans le contrat de Max, ne serait-ce pas une partie d'explication du regain de forme de Gasly ? En effet, plus besoin de donner priorité à Max en terme de pièces ou de stratégie ! Je ne sais pas ce que vous en pensez ?

Top:
-Pierrot qui est au niveau
-80e victoire de Lewis (il a déjà perdu à cause d'une VSC donc juste retour des choses)
-Verstappen qui se prend enfin le karma ! :D
-Un bon gp animé :)

Flop:
-Hamilton qui n'est pas reconnu à sa juste valeur...Que doit-il faire de plus ?
-Championnat déjà plié ?!
-Vettel encore dans les embrouilles
-Ferrari qui semble t-il n'évolue pas :/
-Week-end cauchemardesque pour Haas !!!
Il y a 1 mois
dahou ouabou
dahou ouabou :
Ah bah oui , si l'on regarde il devait viré tout le monde , non ?
Chez red bull ils parlent beaucoup pour ne rien dire.
La fabrique du mensonge est une grande spécialité , dans notre ère , encore plus autrefois.
Plus c'est gros plus ça passe , ils (red bull ) font avaler beaucoup de choses aux neuneus , et aux consommateurs d'infos.

TOI-MOI que je te fuis.

Voici une déclaration faite en 2017! .

fr.motorsport.com/f1/news/marko-kvyat-talentueux-gasly-hartley-988886/1403300/

Alors ? gasly , kvyat , vertappen , qui entre eux devaient prendre la porte , si on prend la peine d'écouter et de croire ce que raconte red bull, et si la logique de l'équipe s'appliquait , normalement les trois devaient prendre la porte.
Encore une fois , perso je crois fermement que daniel ricciardo était le meilleur pilote de la filière red bull , et que c'est lui qu'il fallait dans cette équipe red bull encore au moins un temps , pour concurrencer le duo Hamilton/mercedes .( je rappelle que ricciardo avait remporté autant de courses que vettel/Hamilton lors d'un début de championnat , ses trois dernières saisons au seins de l'équipe , à Monaco il a dicté sa loi aux autres. Red bull ayant pris la place du sage montrant la lune , et puis vous connaissez donc la fin du proverbe. Énormément de personnes regardent le doigt. Miser sur l'avenir et choisir l'enjeu marketing c'est un droit , mais et le sport alors ? et pendant ce temps leur pilote numero 1 se trouve à des années-lumière au classement pilote. Ils ont écarté ricciardo dans le projet de l'équipe , il a bien fait de partir .
Lors du championnat 2018 , Hamilton ne serait pas un membre de l'équipe mercedes , sebastien vettel aurait remporter le titre pilote , c'est un fait , un élément factuel. En 2018 OUI , c'était toujours l'ère hybride, je crois ? , et ferrari avait cette possibilité de remporter le titre pilote. bien sûr que red bull peut remporter un titre pilote après 2020 et pourquoi pas , tout ça pour dire à l'époque lorsqu'ils avaient dominé , les autres ont réussi à revenir aux affaires , notamment en 2010 avec quatre pilotes en lice pour le tire lors de la dernière course. A L'INVERSE , ils ne sont jamais parvenus a contester le moindre titre pilote, même avec daniel qui selon moi était le meilleur. Et pendant ce temps horner déclare ceci :



Avoir les yeux plus gros que le ventre :


fr.motorsport.com/f1/news/max-verstappen-meilleur-hamilton-horner/4491435/











Il y a 1 mois
AP01
AP01 :
Bonne nouvelle : la rumeur du limogeage du franco-suisse commence a enfler dans le paddock !
Mauvaise nouvelle : il pourrait être remplacé dès le GP d'Allemagne par... Ocon !
L'ex-cinglé du premier tour pourra bientôt se lancer dans la cuisine et/ou trader à temps plein...
Quant à Ocon, il lui faudra faire le plein de couches car quand il va croiser Verstappen, il risque de se faire dessus. Qui plus est, compte-tenu de son boulard et des multiples acrrochages avec Perez, je ne suis pas sur que ce soit le partenaire idéal pour Magnussen...
A suivre.
Il y a 1 mois
GV27
GV27 :
Grosjean n'est plus en position de garder sa place en course mais il ferait un excellent pilote d'essai car c'est lui qui a fait progressé Haas lors des premières saisons et qui est capable de démontrer que des évolutions sont mauvaises.Excellent feedback technique mais piètre "racer" en F1.
Magnussen c'est le Madonado Scandinave,il apporte autant d'argent que de dépenses, a su profiter de quelques occasions mais ne sera jamais un top pilote.
Ocon et Magnussen,ça serait encore plus explosif qu'avec Perez, pas sûr que ce soit la meilleure idée....
Tout ça pourrait déclencher plus tôt que prévu la valse des baquets 2020 ? (Hulkenberg-Perez-Ocon-Russell
Il y a 1 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
Dans la continuité des posts sur Romain Grosjean , une incartade empruntée au Génie théâtral du Grand Siècle , sans méchanceté aucune : " On est aisément dupé par ce qu'on aime . Et l'amour-propre engage à se tromper soi-même " .
Il y a 1 mois
Aifaim
Aifaim :

"En F1 quelques-uns goûtent à la joie suprême
Quand bien des méritants n'ont le droit qu'au carême"

(suite selon la version XXIe siècle du Tartuffe)

Mes sources ? la version dédicacée par l'auteur : "A Aifaim, que j'aurais tant aimé connaître", signé : Molière
Il y a 1 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
Aifaim@
Quel visionnaire ce Molière ! Le voilà écrire des rimes sur la F1 . Mais l'interversion de 2 personnages est classique dans son théâtre .
Il y a 1 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.