> > > > Allemagne : les tops et les flops de la rédaction

Allemagne : les tops et les flops de la rédaction

Vous connaissez la formule : débattons des principales satisfactions et déceptions de ce onzième week-end de la saison 2019, disputé sur le circuit d'Hockenheim, en Allemagne.

© Red Bull - Quel événement a retenu votre attention sur ce week-end à Hockenheim?© Red Bull - Quel événement a retenu votre attention sur ce week-end à Hockenheim?

Les tops

La FIA et ses commissaires

C'est suffisamment rare pour le souligner mais les décisions prises à l'occasion de ce Grand Prix d'Allemagne par les autorités ont été remarquables. Pour commencer, la FIA a mis en place la procédure qui prévoit de faire plusieurs tours de formation derrière la voiture de sécurité pour s'assurer de l'état de la piste avant de réaliser un départ arrêté. Cela permet de rassembler les éléments nécessaires à s'assurer que les conditions de sécurité sont réunies tout en assurant le spectacle. La procédure a parfaitement fonctionné et nous en avons tous profité.

Ensuite lorsque Michael Masi a décidé de n’infliger qu'une pénalisé financière à Ferrari pour avoir relâché Charles Leclerc devant Romain Grosjean, il a fait preuve de clairvoyance en prenant en compte le contexte que tous les pilotes étaient en train de plonger dans la voie des stands pour cause de voiture de sécurité. Si le Monégasque n'était pas reparti à ce moment-là, il serait quasiment reparti dernier.

Honda

Quel retournement de situation ! Lorsque l'année dernière, Red Bull annonçait son passage chez Honda, beaucoup d'observateurs (à commencer par votre serviteur) se demandait dans quelle galère l'équipe s'embarquait alors que les résultats avaient été plus que compliqués depuis le retour avec McLaren.

Mais force est de constater que la première demi-saison est parfaitement réussie, avec deux victoires d'un Max Verstappen réellement en train de monter en puissance et en intelligence de course. Mais l'Allemagne a marqué une étape supplémentaire puisqu'elle fut en mesure de placer ses deux équipes sur le podium avec la troisième de Daniil Kvyat. La performance est d'autant plus remarquable qu'Alex Albon se classe sixième et que Pierre Gasly n'a abandonné qu'en fin de course pour un contact avec le pilote thaïlandais. Au final, les quatre monoplaces motorisées par Honda auraient légitiment pu marquer de gros points ce week-end.

Sebastian Vettel

La vie est faite de choix et je privilégie l'Allemand plutôt que les deux autres occupants du podium, voire Lance Stroll, qui aurait très bien pu y figurer avec sa quatrième place. Si je choisis aujourd'hui Sebastian Vettel, c'est pour le contexte dont cette performance s'est réalisée. Il vient de vivre 12 mois extrêmement compliqués depuis sa sortie de piste sur ce même circuit, alors qu'il était en tête. Il a eu beaucoup de mal à s'en remettre comme l'ont montré ses nombreuses erreurs depuis (Monza, Bahreïn, Canada...). Vivre une élimination dès la Q1 à domicile sans pouvoir se battre ne pouvait être que plus frustrant pour lui.

Mais voilà, il fut en mesure de relever la tête et de ne faire aucune erreur dans les pires conditions possibles pour un pilote, à savoir des changements incessants d'adhérence et donc de pneumatiques. S'il fut anonyme pendant une longue partie de la course, il sut tout mettre ensemble dans le dernier sprint final pour remonter jusqu'en deuxième position.

Les flops

Les pilotes Haas

Le proverbe dit bien qu'il n'y a jamais deux sans trois mais là cela devient risible. Romain Grosjean et Kevin Magnussen se sont percutés pour la troisième fois de la saison alors que l'équipe pointe en huitième position du championnat Constructeurs à cause d'une voiture complètement inconstante dans sa performance. Ils s'en sortent bien cette fois-ci car ils auraient pu une nouvelle fois avoir suffisamment de dommages pour abandonner et laisser passer les points.

Nico Hülkenberg

Oui, le pilote allemand n'a pas été le seul à faire des erreurs et les conditions étaient compliquées. Mais elles l'étaient pour tout le monde. Surtout, l'Allemand est un habitué de ce genre de situations. Il aurait pu monter à deux reprises sur un podium à Bakou s'il ne s'était pas mis dans le mur. Cette fois-ci également, il était en position idéale pour profiter d'une stratégie osée et enfin monter sur un podium qui se refuse à lui depuis ses débuts dans la catégorie, il y a maintenant dix ans. A force, la malchance n'excuse pas tout et il est grand temps qu'il sache enfin concrétiser les opportunités qui se présentent à lui. Au risque de se retrouver sur la touche...

Valtteri Bottas

Quelque peu comme Nico Hülkenberg : son erreur seule ne l'impose pas dans ce flop. S'il s'y retrouve, c'est que cette erreur est arrivée après plusieurs tours disputés sur une piste quasiment sèche au cours desquels il fut tout bonnement incapable de menacer sérieusement la Racing Point de Lance Stroll. A trop vouloir pousser, il est parti en tête-à-queue et n'a pas eu la réussite de son coéquipier Lewis Hamilton, auteur de la même figure libre mais qui ne s'est pas retrouvé dans le mur.

Le Finlandais bénéfice de la meilleure voiture du paddock mais doit montrer qu'il la mérite véritablement. La concurrence est intense pour un tel poste et il ne peut se permettre ce type de bévues alors que l'équipe attend volontairement avant de prendre une décision quant à son avenir.

De notre envoyé spécial à Hockenheim


Sondage : Quel est VOTRE événement marquant de ce Grand Prix d'Allemagne 2019 ?




Tops/Flops, Hockenheim et FIA Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




10 réactions sur cet article Donnez votre avis
Fabrice
Fabrice :
Tout simplement la pluie qui a elle seule a redistribuée les cartes
Il y a 2 mois
Aifaim
Aifaim :
La "bonne" décision de traduire l'unsafe release de Leclerc en amende est encore plus grave qu'injuste.

Injuste, elle l'est vis-à-vis des concurrents qui ont, pour avoir appliqué la consigne de sécurité ont perdu beaucoup de positions. D'après ce que j'ai lu, Gasly en aurait perdu une dizaine.(je n'ai pas vu le GP)

Grave parce que la pénalité n'existe plus : Qu'est-ce qu'un chèque quand un podium ou une victoire est en jeu ? Le risque d'accrochage et le geste anti-sportif de gêner un adversaire devient sans conséquence.

Tous les agissements d'une équipe n'ont qu'un but : que la voiture termine au meilleur classement possible. Cela ne doit donc pas choquer que ce soit elle qui subisse la pénalisation.

Leclerc n'en est pas responsable donc, il aurait été injuste de lui faire perdre son bon début de course. OK... Mais alors, les pilotes Alfa-Roméo n'ont aucune responsabilité dans leur souci d'embrayage et ils sont déclassés...
Il y a 2 mois
LH#44
LH#44 :
Je ne mettrais pas les commissaires dans le top, ils donnent une amende à Ferrari pour un unsafe release alors que dans tous les autres cas ils ont donné une pénalité de 5 secondes pour le pilote, ensuite ils pénalisent Hamilton 2 fois avec ces stupides 5 secondes pour une règle faite pour des conditions de course normales. Son arrêt de 50 secondes était une pénalité suffisante. Pas de raison pour ces idiots d'en rajouté une couche.
Les stewards était biaisés ce weekend. a bannir à vie !
Il y a 2 mois
Patrick-Henry KONTER
Patrick-Henry KONTER :
la disqualification inadéquate des Alfa
Il y a 2 mois
Patrick-Henry KONTER
Patrick-Henry KONTER :
bien d'accord avec vous
Il y a 2 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
LH#44
Bien d'accord avec vous .
D'un point de vue éthique et déontologique , il n'y a rien de plus grave dans la compréhension de la justice que de prononcer 2 sentences différentes pour une même infraction , que ce soit dans l'éducation des enfants , dans les entreprises , dans le sport etc....

Depuis 6 semaines les commissaires de course de la F1 jettent le trouble et l'incompréhension dans l'esprit des pilotes , des équipes , des fans et peut-être même dans leur esprit à eux , par leur façon d'appliquer le règlement dans l'interprétation et le contournement .

Déclassement pour les pilotes Alfa , pénalité en argent et non en temps pour la Scuderia , en raison d'une infraction commise par les équipes respectives . Comment sera sanctionné le prochain Unsafe Release ? Pénalité en temps ou argent ou à pile ou face ?
Il y a 2 mois
Tat
Tat :
Ben, moi j'ose pas trop me plaindre.
Hamilton s'en sort bien malgré les appels rageux et haineux de Villeneuve pour une sanction, parce que l'Anglais a eu le toupet de se sortir au même endroit que Leclerc, peu de temps après lui.
Vous vous rendez compte, si le Monégasque avait un peu traîné les pieds, Hamilton aurait pu le blesser!
Et ces commissaires ont fermé les yeux.
Il y a 2 mois
milano
milano :
Sur ca bien d'accord, comme quoi quelques saisons suffise à refaire les mêmes erreurs ... très surpris des commissaires aussi
Il y a 2 mois
Arno5
Arno5 :
@Tat :

Si Hamilton sort au même endroit que Leclerc, c'est probablement parce qu'il se retrouve dans la même situation : pneus slicks neufs (donc froids) dans une zone inondée et très glissante. Les conditions d'adhérence étaient probablement davantage la cause de la sortie qu'une vitesse excessive (ce qui aurait pu être sanctionné).
Il y a 2 mois
Aifaim
Aifaim :
Finalement, la "bonne" décision des commissaires fait... FLOP ! Une réunion avec les écuries a abouti à remettre en place des pénalités de temps pour les infractions d'unsafe release...
Il y a 2 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.