> > > > Romain Grosjean : "une voiture aime bien le froid et l'autre le chaud"

Romain Grosjean : "une voiture aime bien le froid et l'autre le chaud"

Après un vendredi aux résultats très mitigés chez Haas, Romain Grosjean évoque les singularités des deux Haas, toujours équipées de deux pack aérodynamiques distincts.

© Haas - Romain Grosjean maintiendra probablement les Specs Melbourne pour le reste du weekend© Haas - Romain Grosjean maintiendra probablement les Specs Melbourne pour le reste du weekend

Les deux séances d'essais du vendredi passées, de réels contrastes sont constatés chez Haas et notamment chez Kevin Magnussen. En effet, après un 5è temps ce matinée vendredi matin, le Danois pointe à la 12è place à la deuxième séance d'essais.
Quant au Français, les performances restent bien ternes avec une 12è place aux EL1 et une 11è place aux EL2 sous des conditions plus fraîches.

Rappelons que les Haas disposent toujours de deux packs aérodynamiques distincts. Magnussen est équipé des dernières évolutions pendant que son équipier est muni du pack de Melbourne, datant du mois de Mars.
Le Français nous fais part de l'étrange constat qui émerge de chez Haas: « On a évalué les différents packages des deux voitures. Il y en a une qui aime bien le froid et l'autre le chaud. La mienne préfère le chaud et celle de Kevin va super bien quand il fait froid.» Positif dans son discours malgré cet étonnant constat, le pilote Haas ajoute: « Pour l'équipe c'est intéressant d'essayer de comprendre la différence entre ces deux voitures et pourquoi il y en a une qui ne souffre pas des conditions fraîches mais de la chaleur et vice-versa.»

Avec l'arrivée de la pluie et les risques probables en qualifications samedi après-midi, Romain Grosjean estime que l'évolution des derniers mois sera bénéfique sous le mouillé: « En intermédiaires on a roulé un petit peu aussi au cas où demain la qualif serait pluvieuse, pour avoir une idée de la balance. Je pense que la vieille voiture dans ces conditions n'est pas terrible, elle manque d'appui aérodynamique et on le sait, on a du mal à faire chauffer les pneus et donc on souffre avec le grip.»

A la question de la spécification pour la journée de demain, la décision est encore incertaine: « Je me pose un peu la question, on est pas encore à cent pour cent décidés mais il y a de grandes chances que je reste avec la vieille dame. Dimanche il devrait faire beau mais ici la qualification est importante, doubler est assez compliqué. Donc on va essayer demain de faire le meilleur travail qu'on peut.»

Les espoirs du français dépendent donc en parti sur la météo pendant les qualifications : «J'espère qu'il fera beau demain », précise t-il en souriant.

De notre envoyé spécial en Hongrie


Hungaroring, 2019 et Grosjean Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.