> > > > Grosjean : "Ca me ferait chier de quitter la F1"

Grosjean : "Ca me ferait chier de quitter la F1"

Avec l'arrivée d'Esteban Ocon chez Renault, tous les regards se tournent désormais vers Haas. Nico Hülkenberg pourrait ainsi convoiter le baquet de Romain Grosjean. Les deux hommes partagent ainsi une trajectoire similaire.

© Haas - Le baquet de Romain Grosjean est convoité© Haas - Le baquet de Romain Grosjean est convoité

Le marché des transferts a connu une étape importante ce week-end, avec les annonces successives de Mercedes et Renault, qui ont figé les places de Valtteri Bottas et Esteban Ocon.

Nico Hülkenberg se retrouve donc disponible sur le marché des transferts alors que lors du Grand Prix d'Allemagne, il estimait encore fort probable qu'il poursuive avec une équipe qu'il avait rejoint il y a trois ans. Cyril Abiteboul, le directeur de l'équipe, a ainsi déclaré : « L'arrivée à échéance de son contrat nous a conduit à un choix difficile tant Nico a été un pilier de cette progression. »

Dans ce contexte, le pilote allemand cherche évidemment à retrouver une place dans une autre formation, comme il nous l'a confié dans le paddock belge : « Ce n'est pas trop tard. Il y a encore de la place. C'est simplement une question de savoir ce que je veux et de voir si on peut trouver un accord. » On le sait ainsi proche de Frédéric Vasseur, avec lequel il avait remporté le titre en GP2. Le Français aura alors l'occasion de disposer d'un duo de pilotes très solides avec Kimi Raikkonen.

Un autre candidat idéal est l'un des baquets Haas puisque Romain Grosjean arrive en fin de contrat. Le Français peut s'appuyer sur sa relation établie de longue date avec la formation américaine ainsi que sur la qualité de son retour technique : « Dès le vendredi soir à Barcelone, je n'étais pas content de l'évolution. Cela montre que mon retour technique était précis et correct. En F1, ce côté expérience et technique est important. »

Il espère que cela fera la différence au moment du choix : « Ca me ferait chier de quitter  la F1. Je pense que ça serait injustifié à la vue de mes performances, de la saison et de mon apport à l'équipe. Après, est-ce que la vie est vraiment juste ? Je ne pense pas. » Il a donc ouvert des discussions plus ou moins informelles avec d'autres formations, voire d'autres disciplines : « Il reste des places en Formule E. J'ai rencontré par hasard un directeur d'équipe de Formule E à l'aéroport de Genève. Je sais que j'ai de la place en Formule E si je souhaite y aller. » Il regarde également du côté du WEC mais avant plutôt de voir l'évolution de l'hypercar, prévue pour la saison 2020-2021, car s'il se positionne sur le double tour d'horloge, c'est pour viser la victoire au général.

A l'heure où une importante page de sa carrière risque fort de se tourner, il fait un bilan de sa carrière en F1 : « Toute la génération qui est née entre 1985 et 1989 est arrivée au mauvais moment. Les expérimentés étaient encore là, puis les jeunes sont arrivés plus tard. Si Lewis n'était pas arrivé directement chez McLaren, il aurait fait une Perez, une Hulkenberg, une Grosjean en se retrouvant dans des voitures qui peuvent par moment se battre pour un podium mais jamais dans une top équipe ». Le parallèle entre Romain Grosjean et Nico Hülkenberg n'est ainsi pas fortuit : les deux pilotes ont ainsi dominé les catégories de promotion mais sans jamais avoir la possibilité de se battre pour les victoires et le titre.

Les prochaines semaines se révéleront donc décisives pour savoir lequel des deux pilotes aura l'opportunité de poursuivre sa carrière dans le pinacle des sports automobiles.

De notre envoyé spécial à Spa-Francorchamps


Grosjean, Hulkenberg et En direct Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




6 réactions sur cet article Donnez votre avis
AP01
AP01 :
De mon côté, je suis un fervent supporter d'Hulkenberg ou n'importe qui d'autre d'ailleurs, pour prendre le baquet ocuupé par le franco-suisse et mettre fin à sa carrière en F1 qui restera vierge de victoire et de PP !
Si "le cinglé du premier virage" quittait la F1, ça me ferait penser à Pierre Desproges qui disait : "Le jour de la mort de Brassens j'ai pleuré comme un môme. J'ai vraiment pas honte de le dire. Alors que ? c'est curieux ? mais, le jour de la mort de Tino Rossi j'ai repris deux fois des moules." ! Le frano-suisse jouant le rôle de Tino Rossi (pour ceux qui ne comprendrait rien...).
Il y a 1 mois
Freddy
Freddy :
Si seulement il serait plus la l année prochaine ça profiterait un autre pilote
Il a quand même le record accident bidon dont celui de ce mettre hs derrière une safty car est c est certainement la faute de la voiture
Il y a 1 mois
Aifaim
Aifaim :
Steiner ne semble pas avoir tranché alors que, d'après ses déclarations passées, la décision devait tomber relativement tôt.

Si Grosjean est remplacé, l'acceptation d'Hülkenberg, selon ses propres dires, n'est pas forcément dans le même tempo. C'est - peut-être - l'éventualité du second volant RedBull qui freine... Albon a bien roulé à Spa mais sans le baromètre Verstappen. A Monza, il devrait en être de même. Il faut le voir dans des conditions de pistes plus tortueuses.
Le volant Haas est donc peut-être suspendu à la décision de Horner... qui, si elle se fait trop attendre pourrait privilégier le statu quo.

Ceci dit, les déclarations sont fluctuantes voire volontairement trompeuses, histoire de brouiller les pistes, alors...
Il y a 1 mois
Supervroum
Supervroum :
@Aifaim,

Je ne vois pas RBH se servir parmi d'autres pilotes que sa filière, ama.
Il y a 1 mois
Aifaim
Aifaim :
supervroum@, a priori, moi non plus. Albon est prometteur mais il a encore à faire ses preuves qu'il fera chez RedBull ou de retour chez Toro Rosso.

Ils ont trois pilotes dont, pour le moment, aucun ne prend le pas sur les deux autres.
La "piste" Hülkenberg m'a au départ paru étrange pour ne pas dire loufoque sauf si on compare ses performances à celles de Ricciardo. A partir de là, en parallèle à ce que réussissait Ricciardo face à Verstappen, l'hypothèse peut prendre un peu de consistance...
Il y a 1 mois
Aifaim
Aifaim :
Une bonne nouvelle pour Haas : Aldo Costa, chez Mercedes depuis 2011 sera le nouveau directeur technique chez Dallara.
Le concepteur de la monoplace américaine récupère une recrue de choix avec un Italien qui travailla chez Ferrari avant d'aller chez Mercedes.
Il y a 1 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.