> > > > "Une course difficile" pour Hamilton et Bottas en Belgique

"Une course difficile" pour Hamilton et Bottas en Belgique

Troisième et quatrième au départ, les pilotes Mercedes ont pu progresser d'un cran au classement grâce à une stratégie infructueuse pour Sébastian Vettel. Néanmoins, le constat est sans appel pour Lewis Hamilton et Valtteri Bottas, les Ferrari étaient trop rapides aujourd'hui.

© Mercedes AMG Petronas - Une Mercedes moins rapide handicape Bottas et Hamilton à Spa© Mercedes AMG Petronas - Une Mercedes moins rapide handicape Bottas et Hamilton à Spa

Relégués à plus de huit dixièmes en qualifications par Charles Leclerc, Lewis Hamilton et Valtteri Bottas savaient que la tâche serait rude en course face aux Ferrari. Après plusieurs tours lors du premier relais en pneus tendres le constat était sans appel, Leclerc et Vettel parvenaient à créer un écart satisfaisant sur Hamilton et Bottas.

« De mon point de vue j'ai fait du mieux que je pouvais, la stratégie aurait pu être un peu mieux. Quand Sébastian s'est arrêté j'ai essayé de me rapprocher de Charles mais il était très rapide avec les tendres. » avoue Lewis Hamilton en conférence après la course.

Un arrêt très tôt de Vettel condamna celui-ci à un second arrêt en fin de course et l'élimina de la course au podium. Cette rétrogradation de l'Allemand représente la seule marche en avant au classement pour les Flèches d'Argent. En descendant de la voiture Bottas en fait le constat « C'est un résultat correct mais la course ne s'est pas passée comme nous le voulions. Je n'ai pas eu l'opportunité de me battre pour la victoire aujourd'hui. Nous avons pu dépasser Sébastian avec la stratégie, il faut le prendre comme tel. »

En fin de Grand Prix, lors du second relais en gommes médiums, la situation s'est quelque peu inversée lorsque Lewis Hamilton se retrouvait bien plus rapide que Charles Leclerc et revenait fortement « C'était amusant aujourd'hui de pouvoir chasser Charles en fin de course malheureusement il a été juste un peu trop rapide. »

Pour Lewis Hamilton la Ferrari était au-dessus du lot ce week-end « J'ai donné tout ce que j'avais. C'était une course difficile, les Ferrari étaient simplement trop rapide en ligne droite pour nous. »

De notre envoyé à Spa-Francorchamps


Hamilton, Bottas et Bilan Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




5 réactions sur cet article Donnez votre avis
V6 Turbo
V6 Turbo :
D'habitude un week-end à Spa c'est le graal pour tout le monde. Avec les événements que j'ai vécu en direct le retour est très amer. Il faut donc passer le cap. C'est dur mais on doit faire le pas et s'éloigner du cauchemar et revenir à l'aspect purement plan sportif.
Sur un tel circuit les qualités techniques s'expriment encore plus qu'ailleurs. Sur un tracé de 7km, on a le temps à chaque tour de décomposer les qualités (et défauts) de chacun. Clairement Ferrari dispose d'une super vitesse de pointe, très au dessus des autres. Sur certains tours le gap à la fin du premier secteur s'élevait à bien plus d'une seconde tant pour Vettel que pour Leclerc et ce par rapport à tout ce qui roule. Situation inverse dans le deuxième secteur où les Mercedes mangeaient tout le monde avec un gap parfois supérieur à la seconde. Seule la RB pouvait s'approcher un peu de Mercedes sur ce secteur.
Un peu simple d'opposer un "gros" PU à un "gros" chassis. L'intérêt est de décortiquer et d'aller un peu plus loin. Il est clair que Ferrari dispose d'un chassis et d'une aéro moins performante dans le sineux mais Charles et Sébastian n'ont pas du tout le même style de pilotage. C'est flagrant. Vettel est bien plus haché, plus incisif, Leclerc plus précis en entrée de courbe, il "arrondit" bien plus ses sorties et de l'avis de tous il préserve bien plus ses pneus. Je dirais que Vettel surconduit plus souvent que Leclerc ce qui l'amène à dégrader plus et à prendre plus de risques. etonnat quand on voit l'écart d'expérience et de palmares entre les deux... On reviendra sur l'aspect techique qui n'est pas non plus sans interet.
J'ai également été très impressionné par Albon. Je ne sais pas si les TV on parlé de sa course, mais il a fait une énorme impression. Au point que Verstappen risque d'avoir a mon avis à faire avec un sérieux challenger. Rapide, très rapide, et pas de faute. Je mettrais bien un petit billet sur ce gars là pour l'avenir tellement il semble fort. On en reparlera aussi.
Dans l'équipe Mercedes où j'ai niché la plupart du temps, je dois redire combien je reste impressionné par la sérénité générale. Je le redis tellement c'est impressionnant à chaque fois que je partage avec eux ces moments. Ils ont des objectifs (clairement plier le championnat pilote et constructeurs) et toute la stratégie va dans ce sens. Ce qui impressionne c'est comment Lewis est en parfaite osmose avec l'équipe. Le décalage entre ce que l'on entend à la radio entre pit et pilote sur les courses télévisées et la réalité de la relation entre le pilote et son ingé piste est sidérant. Tout le problème vient des infos "tronquées", sorties de leur contexte. Car les messages radio vous sont distribués avec beaucoup de décalage, et de manière très partielle. Hier je n'étais pas derrière la TV, j'ai pu comparer. Comme si c'était sorti de son contexte. Chez soi, les yeux voient les événements en piste et d'un seul coup vous recevez du son, juste quelques mots que vous associez à l'image. Le réalisateur sélectionne quelques mots marquants mais oublie de les recontextualiser. En live les choses sont bien différentes, il y a comme une construction de la course, un dialogue très constructif entre le pilote et l'ingé piste. Perso je trouve que l'on trompe beaucoup le téléspectateur sur ce plan là. A chaque fois que je vis le live, je suis surpris d'entendre tout autre chose que ce que j'entends quand je suis derrière ma TV. Bref, cela méritait d'être dit.
A part cela, je reviendrais sur ces moments intenses quand j'aurais un peu plus de temps. A très bientôt.
Il y a 19 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
V6 Turbo@
Merci d'avoir pris le temps encore une fois , de nous faire partager quelques-unes de tes observations au cours de ce week-end à Spa . C'est un apport précieux qui permet de mieux apprécier ce que la Télé ne permet pas de visualiser , c'est à dire cette dimension supplémentaire comme le relief , la profondeur , la réalité de la vitesse et de la stabilité des voitures . Ma foi , le métier de réalisateur F1 à la Télé est bien difficile , pour restituer la réalité des choses avec les moyens audio-visuels ultra-modernes . Ça me rappelle cette pensée d'Albert Einstein qui disait : " Tout ce que la science peut imaginer , la nature l'a déjà créé " .

Autre point ultra-important que tu soulignes , est la communication entre le pilote et son équipe en temps réel . Ce que le téléspectateur reçoit comme information , ne se superpose pas à la réalité , du fait de la spontanéité de l'évènement trop rapide pour la mise en oeuvre des moyens techniques . Il n'y a que des émissions comme " on board F1 " où , après un fastidieux travail de montage et de synchronisation , le téléspectateur voit quelques jours plus tard un GP plus proche de la réalité .

Prends tout ton temps pour nous relater d'autres réflexions personnelles , comme le pilotage de Leclerc ou d'Albon , qui sont un régal .
Il y a 19 jours
dahou ouabou
dahou ouabou :
Oui , Oui , c'est bien une réalité qui est bien vraie . À savoir que cette réalisation tv f1 cherche à tromper le public. Des exemples il y en a des tas , pilotes et équipes confondus.
Il suffit de revisionner le grand prix de Monaco 2019 .
En fin de course , en tant que téléspectateur on aurait bien voulu comparer ce qui se dit du coté de mercedes et de l'autre équipe rivale. La réalisation a volontairement choisi de ne transmettre uniquement les messages radio d'un clan , et pas de l'autre.
Pas 1 seul message radio de l'équipe reb bull pour le téléspectateur , c'est dingue. Peut être que dans le clan red bull le pilote et son stand n'avait rien du tout intéressant à se dire , et donc la réalisation n'a pas juger utile de transmettre leurs messages.
Il y a 19 jours
charles.F1
charles.F1 :
Merci V6 Turbo! Vraiment très intéressant de te lire!
Il y a 17 jours
Aifaim
Aifaim :
V6 turbo@, si je puis me permettre, si vous croisez Esteban Ocon dans le stand Mercedes, pourriez-vous lui demander ce qui a changé dans son travail depuis que son départ a été officialisé ?
J'imagine que certaines données, certaines améliorations, dans le viseur de 2020, lui sont désormais interdites...?
Il y a 16 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.