> > > > Italie : Les perspectives pour la course

Italie : Les perspectives pour la course

Ferrari ou Mercedes pour la victoire ? Renault peut-il se battre pour le podium ? Quelles conditions en course ? Comment gérer ses pneus ? De nombreux éléments sont à prendre en compte pour aborder ce Grand Prix d'Italie. Prenons quelques instants pour évoquer les points chauds et tenter d'éclaircir quelques zones d'ombre.

© FIA - Le spectacle devrait être au rendez-vous à Monza© FIA - Le spectacle devrait être au rendez-vous à Monza

Charles Leclerc peut-il (enfin) offrir une victoire de Ferrari aux tifosi à domicile ?
Depuis 2010, les tifosis attendent une victoire de Ferrari et nous sommes prêts à parier que tous pensent que 2019 sera la bonne. Leur meilleure chance s'appelle Charles Leclerc qui s'élancera de la première position. Leclerc n'a certes pas eu besoin de pousser sa SF90 dans ses retranchements durant les essais libres et la qualification mais il aura fort à faire afin de contenir les Mercedes et surtout un certain Lewis Hamilton qui semble revanchard.

Attention au Lewis Hamilton revanchard
Même si le championnat du monde des pilotes semble joué tant les Mercedes ont dominé la première moitié de la saison, Lewis Hamilton reste un compétiteur hors pair. Battu en Belgique et incapable de rivaliser avec les Ferrari durant les essais libres, le pilote Britannique n'a pas apprécié le moment complètement absurde que nous avons vécu lors des Q3. Il aura donc à cœur de battre ses adversaires et monter sur la plus haute marche du podium ici à Monza, dans le temple de la vitesse.

Renault peut-il aller chercher le podium?
Renault a signé une belle prestation lors des qualifications où Daniel Ricciardo et Nico Hülkenberg monopoliseront la troisième ligne sur la grille de départ. Devant eux se dressent les montagnes Sebastian Vettel et Valtteri Bottas mais avec une bonne stratégie et un petit coup de pouce du destin, Renault pourrait continuer sur sa lancée et enfin décrocher un podium.

Même s'il faudra faire une course parfaite pour Renault, l'espoir est permis tant les monoplaces ont été performantes tout au long du week-end.

Mclaren et Sainz en embuscade
Toujours aussi performant, le pilote espagnol sera sans aucun doute en recherche de points pour cette course. Plus constant et performant que ses rivaux depuis le début de la saison, Carlos Sainz sera en mesure de tenter un coup au grè des stratégies et des faits de course. Nul doute que le pilote Mclaren ne lâchera rien pour rapporter de précieux points à son équipe.

Pénalités ou pas?
Ce qui est sûr, c'est que Max Verstappen, Lando Norris et Pierre Gasly partiront en fond de grille pour avoir ajouté de nouveaux éléments sur leurs groupes propulseurs. Après le désordre de la fin de Q3, les 9 pilotes ont été convoqués par les commissaires mais seulement trois ont été réprimandés. Il s'agit de Carlos Sainz, Nico Hülkenberg et Lance Stroll.
Les commissaires ont évité une situation embarrassante pour la Formule 1 mais ont vivement recommandé à la FIA de rechercher une solution à ce type de situation. Situation que nous ne souhaitons jamais revivre tant cela a tourné au ridicule. Le centre média et les journalistes en ont même rigolé pendant la Q3.

La météo et les stratégies de course
Le temps s'annonce incertain cet après-midi autour du circuit italien. Les conditions devraient être clémentes même si des averses pourraient intervenir et changer la donne. La piste sera humide vu qu’il a plu cette nuit sur Monza et la Lombardie à grosses gouttes.

Concernant les pneus, plusieurs stratégies s'offrent aux pilotes ce week-end. La stratégie la plus rapide proposée par Pirelli est de s'arrêter après 22 tours avec les pneus softs (bandes rouges) pour réaliser un deuxième relais de 31 tours en pneus médiums (bandes jaunes).

Les pneus restants pour la course en Italie

Une autre stratégie conseillée par la firme italienne serait de s'arrêter au 19ème tour avec les pneus softs pour ensuite chausser les pneus durs (bandes blanches). Cette stratégie à pour intérêt d'optimiser la fenêtre de performance des pneus softs mais devra être compatible avec une monoplace performante en pneus durs. Nous avons pu voir lors des essais libres que certains pilotes privilégiaient les pneus durs ou médiums en fonction de la compétitivité de la voiture.

Bien sûr si la pluie fait son intervention en piste, ces stratégies deviennent obsolètes. Seul le ressenti du pilote pourra déterminer le bon choix de pneus.

Les sets de pneus restants pilotes par pilotes pour la course

Les pneus restants pour la course en Italie

De notre envoyé spécial en Italie.


Monza, 2019 et Course Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.