> > > > Italie - Course : Une première depuis 9 ans ! Ferrari s'impose en Italie avec Leclerc !

Italie - Course : Une première depuis 9 ans ! Ferrari s'impose en Italie avec Leclerc !

Charles Leclerc a eu chaud. Il a fait des erreurs sous la pression, il s'est vu présenter un drapeau noir et blanc qui lui a servi d'avertissement, mais il l'a fait ! Il remporte le Grand Prix d'Italie après 9 ans de disette pour la Scuderia à domicile. Bottas profite d'une erreur d'Hamilton pour prendre la 2ème place devant son coéquipier Hamilton. Les deux Renault sont 4 et 5.

© FIA - Charles Leclerc remporte un Grand Prix d'Italie devant les tifosis après 9 ans sans succès de la Scuderia à domicile© FIA - Charles Leclerc remporte un Grand Prix d'Italie devant les tifosis après 9 ans sans succès de la Scuderia à domicile

Le départ du Grand Prix est donné et c’est Hamilton qui semble prendre le meilleur départ. Il revient à la moitié de la Ferrari de Leclerc mais il reprend l’avantage grâce à l’accélération. Au premier virage c’est Lelcerc qui sort en tête devant Hamilton, Bottas, Vettel et les deux Renault.

Hüllkenberg réussit à doubler Ricciardo au départ et fait pression désormais sur Vettel. Il parvient à prendre l’aspiration de la Ferrari dans la ligne droite et dépasse la Ferrari. 1 tour plus tard, les deux pilotes échangent de nouveau de position puis c’est au tour de Ricciardo de prendre l’avantage sur son coéquipier.

Au 7ème tour, tête à queue de Vettel tout seul. Il revient en piste en gênant Stroll. Il y a contact entre les deux pilotes et Stroll part aussi en travers. De la même manière Stroll revient en piste en gênant Gasly qui doit sortir dans les graviers. Par chance il peut ressortir. Vettel rentre directement au stand changer d’aileron et ressort en dernière place… Une Ferrari est en tête, une Ferrari en fin de peloton.

1 tour plus tard, c’est Grosjean qui part en travers et revient sur la piste dans la foulée. Il doit passer au stand pour changer de pneus plus tôt que prévu.

Au 12ème tour les commissaires donnent leur verdict et Vettel se voit pénalisé de 10 secondes de Stop and go. C’est donc un passage pour rien dans la Pitlane. Quelques tours plus tard c’est Stroll qui se voit donner une pénalité : un passage par la voie des stands mais sans les 10 secondes d’arrêt.

Au 17ème tour les mécaniciens Mercdes sortent avec les pneus durs. Quel pilote va rentrer ? Personne. Coup de bluff de Mercedes qui est pourtant interdit cette année.

Albon se voit lui aussi adjuger une pénalité de 5 secondes pour avoir coupé la chicane

Au 20ème tour, Hamilton est le premier à mettre les pneus mediums en passant par les stands alors que la FIA annonce une pénalité pour Raikkonen de 10 secondes dans les stands.

Pour éviter à Hamilton de prendre l’avantage, Leclerc doit rentrer au stand. Il fait un arrêt rapide en 2.3 secondes et chausse les pneus durs.

La Ferrari parvient à conserver l’avantage même dans la ligne droite jusqu’à ce que Leclerc se rapproche de Hulkenberg. La Renault ne gêne pas Leclerc qui le dépasse. Mais Hamilton en profite à son tour et se rapproche fortement. Hamilton peut tenter un dépassement à Ascari mais se fait clairement tasser par Leclerc l’obligeant à tirer tout droit. Les commissaires de piste présentent un drapeau noir et blanc au pilote Ferrari. Un drapeau qui fait office de carton jaune. Sur un autre Grand Prix nul doute que le pilote se serait vu affliger une pénalité.

Bottas rentre au stand au 27ème tour. Leclerc repasse en tête. Au 28ème tour Sainz rentre au stand. Une des roues n’a pas été fixée correctement. Il doit s’arrêter en fin de pit lane. Il était 9ème avec sa McLaren.

Au 30ème tour la Renault de Hulkenberg passe au stand alors que Kvyat sort de la piste et déclenche une Virtual Safety Car. Ricciardo en profite pour faire son premier arrêt quasiment gratuitement.

Au 36ème tour, Leclerc est aspiré par Hamilton, suffisant pour lui mettre la pression. Leclerc fait une faute, et doit couper la chicane. Il parvient à rester devant Hamilton mais zig-zag beaucoup et même s’il n’est pas dans une zone de freinage c’est presque un comportement dangereux. Un autre drapeau noir et blanc pourrait être agité. Finalement aucune enquête n’est ouverte.

A 15 tours de l’arrivée, Leclerc a toujours autant la pression vec Hamilton à moins d’une seconde. Mais c’est Bottas qui revient à grandes enjambées sur les deux pilotes de têtes, profitant de leurs batailles successives. Finalement il n’aura même pas besoin de dépasser Hamilton. Le Britannique fait une faute à son tour et tire tout droit à la fin de la ligne droite. Bottas est désormais deuxième à 2 secondes.

La radio lui fait passer un message clair : « Hunts him now, 12 laps to go », à savoir, « Rattrape-le maintenant, il reste 12 tours ».

Bottas parvient à remonter à 8 dixièmes de Leclerc à 3 tours de la fin mais le finlandais freine trop tard à la fin de la ligne droite et perd son avantage acquis.

Leclerc s’imposte finalement à Monza pour une Ferrari après 9 ans de disette. La foule est en délire ! Bottas termine second devant Hamilton et les deux Renault de Ricciardo et Hülkenberg. La première Red Bull est 6ème avec Albon suivi par Perez, Verstappen, Giovinazzi, Norris, Gasly, Stroll, Vettel, Russuel, Raikkonen, Grosjean et Kubica. Magnussen, Kvyat et Sainz sont les 3 abandons.

Les résultats du Grand Prix d’Italie 2019 :

PiloteEquipeTempsEcartTours
1
LeclercScuderia Ferrari1:15:26.665
53
2
BottasMercedes AMG Petronas Motorsport+0.835
53
3
HamiltonMercedes AMG Petronas Motorsport+35.199
53
4
RicciardoRenault F1 Team+45.515
53
5
HulkenbergRenault F1 Team+58.165
53
6
AlbonAston Martin Red Bull Racing Tag Heuer+59.315
53
7
PerezRacing Point Force India Mercedes+73.802
53
8
VerstappenAston Martin Red Bull Racing Tag Heuer+74.492
53
9
GiovinazziAlfa Romeo Sauber Ferrari+1 tour
52
10
NorrisMcLaren Renault F1 Team+1 tour
52
11
GaslyScuderia Toro Rosso+1 tour
52
12
StrollRacing Point Force India Mercedes+1 tour
52
13
VettelScuderia Ferrari+1 tour
52
14
RussellWilliams Racing+1 tour
52
15
RaikkonenAlfa Romeo Sauber Ferrari+1 tour
52
16
GrosjeanHaas F1 Team+1 tour
52
17
KubicaWilliams Racing+2 tours
51
18
MagnussenHaas F1 TeamAbandon+8 tours
45
19
KvyatScuderia Toro RossoMoteur+14 tours
39
20
Sainz Jr.McLaren Renault F1 TeamIncident technique+26 tours
27

De notre envoyé spécial à Monza.


Course, Monza et Ferrari Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




18 réactions sur cet article Donnez votre avis
LH#44
LH#44 :
Les stewards ont l'air d'avoir vraiment peur des italiens pour ne pas pénaliser le monégasque pour sa conduite vraiment anti-sportive, slalomer dans la ligne droite pour casser l'aspiration de Hamilton c'est interdit, changer de ligne au freinage c'est interdit, pousser un autre pilote c'est interdit, et rien du tout non plus pour avoir gagné un avantage en coupant la chicane.

Que dire de Bottas nulle part pendant la course qui n'arrive même pas à se mettre dans la seconde de Leclerc avec des pneus une dizaine de tours plus frais.

On sait qu'on est en Italie quand on peut tout se permettre, Vettel aurait dû recevoir un drapeau noir pour avoir délibérément harponné Stroll.
Il y a 2 mois
dahou ouabou
dahou ouabou :
C'était pas très propre , mais le petit charli gagne encore . Super et bravo à lui. Sa toute première année dans un top team , il ne faudrait surtout pas perdre cela de vue. Contrairement à son coéquipier et verstapen qui ont plus de piges au sein d'une écurie de pointe , font n'importe quoi la plupart du temps , et avec un bottas chauffeur/livreur en course. Bravo encore à lui aujourd'hui , d'avoir tenu la dragée haute à Lewis.
Il y a 2 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
Le DRS , tant décrié dans ces colonnes et dans bien d'autres , pour être un artifice qui ne laisse pas sa chance au pilote placé devant son poursuivant de garder sa place , vient d'être sorti des idées reçues par Charles Leclerc et la SF90 . Ainsi le DRS devient " nécessaire mais pas suffisant " . Privé de DRS durant toute la course ( sauf pour les drapeaux bleus ) face à Lewis qui en était pourvu pendant 40 tours , Charles s'est " débrouillé " pour rester devant , pour le grand-bien du spectacle .

Alors sans DRS et Lewis à 1/2 seconde derrière lui avec l'aspi , Charles va commettre quelques infractions comme tasser Lewis à l'extérieur sans laisser la largeur d'une voiture ( on a vu ça avec Max qui en plus a viré Charles hors de la piste et gagné la course ) , couper une chicane et zig-zaguer sur une mauvaise relance ( Vettel s'est pris 5 secondes et perdu la course au profit d'Hamilton ) . On va montrer du doigt Leclerc pour avoir serpenté dans la ligne droite pleine charge avant la parabolique etc.....

La victoire de Leclerc aurait été une course " culte " sans ces erreurs provoquées par Hamilton , qui l'aurait à coup sûr dépassé . Sauf qu'aujourd'hui , avec l'aspi et le DRS , Charles le repassait comme à la parade avec sa vitesse d'avion de chasse , sa motivation et l'efficacité qui accompagne les états de grâce .

Oui mais , Charles ? Assurément et c'est Lewis qui l'exprime le mieux après la course en disant qu'il ne connaissait pas tout du pilotage de Charles , qu'il le sait à présent et qu'il saura quoi faire dorénavant . Le vrai affrontement souhaité par Hamilton , va-t-il se transformer en un vrai combat ? Je reste persuadé qu'avec des pilotes de cette classe , les limites du respect mutuel ne seront pas dépassées .
Il y a 2 mois
AP01
AP01 :
Allez, après le commentaire sirupeux et sans intérêt, passons aux choses sérieuses...
Bravo à Leclerc pour sa victoire tout d'abord. A coup sur, Vettel, à voiture et place sur la grille égales, n'aurait pas obtenu le même résultat. Ce pauvre allemand fait de la peine et si Ferrari avait été plus courageux, ils auraient un pilote mieux placé au CDM.
Quel avenir pour Vettel qui est aux fraises depuis de nombreuses saisons désormais, accumulant bourdes sur bourdes, emportant largement le titre devant le franco-suisse (une performance en soi...) ? Il parait un peu tard pour qu'il soit remplacé en fin de saison car les postulants sont peu à avoir le niveau. J'en vois cependant 2. Hulkenberg pour commencer. Je reste un peu dubitatif quant à son réel potentiel mais il peut sans doute faire aussi bien qu'un Vettel ridicule et ridiculisé. L'autre est Alonso ! Malgré toutes les déclarations dans les médias (on sait à quel point les gens de la F1 sont des menteurs invétérés), il serait un parfait palliatif à Vettel. Il est, avec Hamilton, le meilleur pilote des 15 dernières années.
Vettel, devant l'adversité et un pilote qui lui fait de l'ombre, a déjà préféré aller voir ailleurs (Ricciardo chez RBR). Là, aucune alternative s'il veut fuir. Soit c'est la retraite en fin de saison, soit une année sabbatique, histoire de se refaire un moral et filer chez Mercedes en 2021.
Dernière possibilité, un échange Hamilton/Vettel. Ce serait top pour Ferrari et Hamilton (selon moi) mais je ne vois pas pourquoi Mercedes prendrait un morceau de charbon à la place d'un diamant brut ?!
Pour le reste, bravo au franco-suisse qui réalise l'exploit de terminer derrière un handicapé physique. Pour lui aussi, il faudrait que ses souffrances soient abrégées en fin de saison...
Enfin une course correcte des RNO ! Pas d'abandon alors qu'un bon résultat était en vue ???? Cela tient du miracle ! S'ils veulent rester en F1 en 2021, il a falloir rapidement répéter ce genre de résultats, sinon...
Il y a 2 mois
Rocktau
Rocktau :
D?accord avec vous, ils ont eu peur des tifosi à l?instar de la même peur ressentie en Autriche. Ces précédents vicient honteusement la crédibilité de ces stewards.
Leur sérénité est mise en cause. On ne peut concevoir que l?issue d?un grand prix soit tributaire des considérations extra-sportives reposant sur la réaction d?un public jugé agressif.
Il est incontestable, vue la réglementation de la FIA en vigueur, que sur un autre circuit que ceux de Monza et d?Autriche, les pénalités auraient été infligées tant à Leclerc qu?à Verstappen sans hésitation.
Ce phénomène inique devient extravagant et dénature les résultats des GP.
Il y a 2 mois
Rocktau
Rocktau :
@LH#44
Il y a 2 mois
milano
milano :
Outre le fait d'être à monza ,la tête de turque de Villeneuve fait ca tous les gp et aucunes pénalités non plus donc bon , les commissaires appliquent les règles quand d ils le peuvent en fonction du spectacle, la f1 a besoin de ça faut pas s'étonner. Hamilton a le cdm gagner haut la main il n'y a aucuns enjeux et il n'ya qu'à remarquer l'absence de réactionou presque sa part a la fin il s'en fou un peu , place au spectacle ca fait pas de mal et puis nul doute que la prochaine fois si la Ferrari arrive à suivre la mercedes ... que hamilton lui fera manger un peu de gravier à son tour .
Il y a 2 mois
BADé
BADé :
On ne peut pas reprocher à Leclerc de faire ce que fait Verstappen fait depuis des années sans être sanctionné. Le coup du changement de trajectoire en zone de freinage et du tassement en dehors de la piste c'est quand même lui qui l'a initié ces dernières années avec beaucoup de mansuétude.... D'ailleurs j'ai pas entendu son excuse pour son accrochage on premier tour mais j'imagine bien "Perez a freiné trop tôt, il m'a oublié dans ses rétroviseurs alors que j'étais plus rapide, mais bon les erreurs peuvent arriver ce n'est pas totalement de sa faute c'est un incident de course".
Il y a 2 mois
V6 Turbo
V6 Turbo :
@Marc Diskus
Sur le rôle du DRS dans cette histoire, Monza est un peu dans une catégorie à part. Les vitesses atteintes y sont très importantes et l'on sait que le moindre cm² "d'appui" a un rôle de frein d'autant plus conséquent (la R de l'air est quasi proportionnelle au carré de la Vitesse). Les ailerons y sont donc bien plus petits ou(et) très fortement débraqués. D'où mon bémol car le DRS y joue un rôle proportionnellement moins significatif entre deux monoplaces.
Ces théories sont générales et pas applicables de manière aussi simplistes pour atteindre la perf. Elles doivent être tempérées par nombre de paramètres. Je prends l'exemple de la vitesse initiale, comme celle de la sortie de la parabolique par exemple. Ce qui compte c'est de mettre le moins possible de temps pour arriver au point de freinage de la chicane suivante. Il y a plusieurs manières d'y arriver. par exemple sortir très vite de la grande courbe et atteindre rapidement une vitesse plafond. A l'inverse une grande Vmax atteinte dans les 200 derniers mètres y est très utile pour doubler en course mais pas toujours suffisante pour faire un chrono. L'idéal est de sortir très vite et de continuer à prendre beaucoup de vitesse jusqu'au point de freinage.
Tout celà pour dire que si l'on avait mis la Ferrari derrière la Mercedes (si Lewis avait doublé Charles) personne ne sait vraiment quel aurait été le résultat. On a bien vu que le DRS de Vettel lui a été utile mais pas suffisant pour revenir dans la course aux points.
Parmi les variables il y a bien sûr la puissance et la courbe de celle ci tempérée par le rapport de transmission. Tellement de choses un peu chi.... mais qui participent chacune de la bonne recette. Et j'oubliait les pneus, et surtout le PILOTE.
Pour ma part, Monza n'a jamais été mon circuit favori car finalement pas assez représentatif des vraies qualités globales attendues d'une monoplace. Reste que la course a été assez sympa. Finalement Charles mérite bien sa victoire, Lewis a été fidèle à lui même. Valtteri n'a pu profiter d'une stratégie un peu meilleure et Sebastian a encore sombré dans ses travers . Dommage de voir un tel pilote accumuler autant d'erreurs. Devant il manquait les RB pour compléter le tableau. Renault profite de la situation et me fait plaisir, mais j'aimerais tant qu'il en soit ainsi pour eux sur d'autres tracés plus exigeants.
Je vous disait à Spa que j'avais remarqué que l'objectif numéro 1 de Mercedes était surtout de plier au plus vite le championnat. Aux deux tiers de la saison les choses semblent maintenant mieux engagées que jamais.
Pour modérer un peu l'enthousiasme général, la victoire de Charles serait d'autant plus prometteuse si elle avait été obtenue sur un circuit moins "caricatural". J'ai malheureusement peur qu'elle soit qu'un un épisode en trompe l'oeil avant cette fin de saison. Mais ne boudons pas notre bonheur et croisons les doigts pour voir de beaux duels de PILOTES dans les prochaines semaines.
Il y a 2 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
V6 Turbo@
Merci de tes observations bienvenues à propos de ce dernier GP à Monza , tant sur le plan technique que sur le plan humain . Pourtant un détail m'interpelle sur le rôle réel joué Dimanche par le DRS . En voyant Ricciardo dépasser Hulkenberg en bout de ligne droite des stands , d'une façon si fugitive malgré qu'ils pilotaient tous les deux globalement la même voiture , le delta de vitesse à ces instants devait être très important .

Si Charles , durant son duel avec Lewis qui n'en finissait plus pour notre grand plaisir , avait piloté de façon plus académique et que Lewis l'avait dépassé , vu les KW à foison du PU Ferrari et sa traînée congénitalement faible , ne crois-tu pas qu'on aurait assisté au même spectacle qu'en EL avec une SF90 qui doublait avec aisance tout ce qui roulait devant elle y compris les W10 ?

Comme toi , je pense que Charles à l'image de Lewis et des grands champions , a su tirer partie de conditions plus favorables pour la victoire à Spa et Monza , comme dans un rêve mais que la réalité réapparaît au réveil .
Il y a 2 mois
Waddle
Waddle :
Question pour V6Turbo -ou un autre s'il a la réponse- au cas où il passerait par là...

Avec son proto électrique VW vient de battre un record en Chine après la boucle nord du Nurburring et Pike Peak.

Concernant le record dans le Colorado, le proto 208Turbo de Sébastien Loeb avait une masse de 875 kg pour 875 CV et le VW 1100kg pour 790 CV si je me souviens bien...

Dans ces conditions, qu'est ce qui explique la performance meilleure du proto électrique ?

Le fait que la course se déroulant entre 2000 et 4000 m environ, le moteur turbo perd de la puissance avec l'altitude ?

Ou alors, comme le tracé comporte beaucoup de lacets entrainant de forts freinages et des accélérations, le fait que le moteur électrique ait plus de couple et permette de meilleures relances dans cette configuration ?
Il y a 2 mois
V6 Turbo
V6 Turbo :
@Waddle
Je ne connais pas les détails techniques du proto elec de VW. Le constructeur allemand annonce près de 700cv pour 650nm de couple et surtout un 0 à 100 en guère plus de 2 secondes! Il ne doit pas y avoir grand chose sur terre qui accélère plus vite sur un DA. Pour y arriver, il faut juste savoir que sur un run sec d'une courte durée, l'elec peut développer un couple et une puissance considérables ... avant l'épuisement très rapide du contenu des batteries. L'elec dispose d'un couple généralement très linéaire et je pense que l'avantage réside dans la facilité à le gérer par rapport au thermique. Ce n'est pas ma spécialité mais les variateurs electroniques sont devenus très précis. La chaine cinématique est donc plus facilement exploitable. Comme d'habitude, chevaux, gros couple ne sont rien sans contrôle de la traction. Autre avantage, on peut répartir facilement la masse embarquée des accumulateurs avec un centre de gravité idéal. Le (ou les) moteurs élec sont de plus très light. Il est clair que l'élec, s'il pouvait réduire le poids embarqué des accumulateurs, aurait un énorme avantage sur le thermique en terme de perf. Si demain un constructeur découvre une accumulateur léger, il enterrera à tout jamais (sauf dans mon coeur) la motorisation thermique. Sniff!
Il y a 2 mois
GV27
GV27 :
@LH44,

allez voir sur internet, tapez Hamilton/Petrov et on en reparle après. :) :) :)
www.youtube.com/watch?v=inXHFvpEjWE
Il y a 2 mois
Rocktau
Rocktau :
@GV27
C?était je crois à Sepang.
Je me souviens que Hamilton avait été Pénalisé à la suite des changements de trajectoires.
Il y a 2 mois
GV27
GV27 :
il faut juste comprendre que chaque pilote a besoin d'expérience pour améliorer son pilotage et sa tactique sur la piste.LH est arrivé à un niveau de maitrise très élévé mais il a aussi fait des erreurs de jeunesse :) C'est comme ceux qui défendent une place à outrance alors qu'ils ne seront jamais en mesure de la garder,quand les pilotes expérimentés laissent passer pour ne pas perdre du temps inutilement.Leclerc n'a pas encore beaucoup d'expérience mais il apprends très vite et ne reproduira pas certaines man?uvres faites lors de ce GP dans le futur.Pour moi la seule manoeuvre dangereuse et pénalisable était son changement de trajectoire dans le virage 3.Pour la chicane, c'est une manoeuvre de LH pour pousser Leclerc à la faute ou provoquer une pénalité,car il savait très bien que ça ne passerait pas.
Il y a 2 mois
charles.F1
charles.F1 :
Sur ce coup Hamilton change quand même 5 fois de trajectoire avec Petrov blotti sous son aileron...
Moi, dans l'absolu, ça ne me choque pas plus que ça... mais c'est sûr que ce n'est pas la règle..
Il y a 2 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
dahou ouabou@
Un clin d'oeil après votre dernier post que j'ai bien aimé par ailleurs et où Bottas est présenté comme un chauffeur-livreur .
Mis à part livrer bataille , je ne vois pas trop ce que Valttéri aurait à livrer !
Il y a 2 mois
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
Je crois que Lewis est le seul qui n'a pas échappé à ses débuts aux sanctions des commissaires, parfois d'une manière injuste comme à SPA 2008... Les jeunes loups d'aujourd'hui sont très rarement sanctionnés ( Max mais aussi Leclerk...) et pourtant, leurs gestes de conduites sont aussi dangereux et anti-sportifs, voire plus que ceux de Lewis dans le passé... Avec la maturité et le bon entourage "Mercedes", Lewis fait partie aujourd'hui des pilotes fair-play et correct sur la piste comme un certain Kimi...
Il y a 2 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.