> > > > Italie - Bilan des francophones : Leclerc sauve Ferrari, Grosjean derrière Williams

Italie - Bilan des francophones : Leclerc sauve Ferrari, Grosjean derrière Williams

Le Grand Prix d'Italie aura été d'une grande intensité après le combat acharné de Charles Leclerc contre les deux Mercedes. Pierre Gasly s'en sort bien à une marche du podium après la pénalité reçue pour changement d'unité de puissance. Pour Romain Grosjean, les choses semblent se compliquer davantage à l'issue de la course à Monza.

© F1 - Leclerc sauve Ferrari dans sa course à domicile© F1 - Leclerc sauve Ferrari dans sa course à domicile

Charles Leclerc : Victoire (pole position)


Leclerc a réalisé une course parfaite à l’image de sa pole position, de son départ et de son combat seul contre deux Mercedes. Au 12e des 53 tours du Grand Prix d’Italie, le Britannique annonce une possible dégradation des pneus du pilote Ferrari et une possible attaque pour reprendre la 1e place, il n’en sera rien ni pour lui ni pour son voisin de garage.

Ayant su porter tout le poids des attaques de Lewis Hamilton et dans une moindre mesure de Valtteri Bottas, le pilote monégasque a aujourd’hui redonné le sourire aux tifosi, 9 ans plus tard et a prouvé qu’il était temps de changer de hiérarchie des pilotes au sein de l’écurie italienne.

Pour rappel, le pilote monégasque n’a cette fois, et contrairement à la course en Belgique, pas pu profiter du soutien de la deuxième monoplace Ferrari, Vettel étant parti à la faute au virage Ascari. Et pour ne rien arranger, l’Allemand a écopé de 10 secondes de pénalité pour son retour dangereux en piste.



Pierre Gasly : 11e (17e sur la grille)


Pour l’ancien pilote Red-Bull, ce Grand Prix n’est pas forcément celui pour lequel il pouvait avoir de grandes attentes. Condamné pour son changement d’unité de puissance, il s’est élancé de la 17e place et a réussi à faire tenir ses pneus médium jusqu’aux derniers tours de la course avant de chausser les pneus "Soft".

Gasly s’est fait une grosse frayeur quand il a trouvé Lance Stroll sur sa trajectoire bloquant la piste au 6e tour. Le pilote canadien effectuant son retour en piste de manière dangereuse après son incident avec Vettel. En terminant à la 11e place, à une marche des points, Pierra Gasly peut se réjouir d’une course solide où il aura permis à une monoplace Toro Rosso de finir la course après l’abandon de Kvyat.



Romain Grosjean : 16e ( 13e sur la grille)


Si Romain Grosjean était sous pression avant la course, puisqu’une grande incertitude entoure toujours sa présence l’année prochaine dans une monoplace de Formule 1, la course à Monza n’aura rien arrangé.

Stoppé net en Q1, à la 16e place, il a réussi à gagner 3 places suite aux pénalités reçues par Sergio Perez et Pierre Gasly pour changement d’unité de puissance et Kimi Räikkönen pour changement de boite de vitesses suite à sa sortie de route lors des qualifications la veille.

Dans une course au fond de grille à l’issue de laquelle il aura fini derrière la Williams de Russel, le pilote français aura réalisé une entrée précoce aux stands au 8e tour après avoir effectué une erreur et un tête a queue dans la chicane Ascari.

Comme beaucoup d’autres cette année, cette course est à oublier que ce soit pour le pilote français que pour l’écurie Haas, ayant connu l’abandon de l’autre voiture numéro 20 de Kevin Magnussen.


Bilan, Grosjean et Gasly Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.