> > > > Divorce acté entre Haas et Rich Energy

Divorce acté entre Haas et Rich Energy

Après un long feuilleton estival qui a animé le paddock de la Formule 1, c'est dans un communiqué de presse que Haas a annoncé sa rupture avec son sponsor titre Rich Energy.

© N.Delpierre/Motorsinside - On ne verra plus la marque Rich Energy sur les Haas !© N.Delpierre/Motorsinside - On ne verra plus la marque Rich Energy sur les Haas !

Le 25 Octobre 2018, un nouveau nom faisait son entrée en Formule 1 en tant que sponsor titre de l'équipe Haas F1 Team. Celui-ci n'était autre que Rich Energy, une marque de boissons énergisantes. Ses intentions étaient très élevées dès le début : battre Red Bull à la fois sportivement et commercialement. Même si ses deux objectifs sont un échec cuisant, ce n'est pas exactement la raison du divorce entre les deux parties.

Entre polémiques à tout va et humiliations sur les réseaux sociaux, il paraissait évident, depuis maintenant quelques mois, que ce mariage était voué à la catastrophe. Un mariage de raison plus que de passion, puisque avant de s'allier avec Haas, Rich Energy avait tenté en vain de racheter Force India ou même de sponsoriser Williams.

Un des gros problèmes était la stabilité entre les deux entités. Après chaque contre-performance, la marque de boissons britannique (ou plutôt son ancien PDG, William Storey, licencié depuis par la marque) se moquait de la structure américaine. De plus, Rich Energy a connu quelques difficultés avec un procès concernant l'utilisation de son logo qui aurait été volé à une autre entreprise, Whyte Bike, procès gagné par cette dernière, fragilisant ainsi un peu plus s'il en fallait la crédibilité et la représentativité de Rich Energy.

D'un commun accord, le lien entre l'équipe américaine et la marque qui avait été initié par Storey, a donc été rompu. Dorénavant, le logo de Rich Energy n'apparaîtra plus sur la monoplace. Mais elle conservera sa combinaison noire et or. La livrée de la VF19 va paraître bien vide pour les sept prochains Grands Prix.


Haas F1 Team, Sponsoring Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




4 réactions sur cet article Donnez votre avis
Supervroum
Supervroum :
RIP Haas ???
Il y a 10 jours
Aifaim
Aifaim :
Supervroum@, RIP ?
Recherche Investisseur Puissant et Recruterai Ingénieur Performant...
Il y a 9 jours
Supervroum
Supervroum :
@Aifaim

Haas est quand même dans une sacrée panade.
De plus sans prendre partit pris pour RG, garder Magnussen ne me parait pas pertinent, certe il a marqué plus de point, mais ce type est fou !! il conduit comme un mec bourré, mais je suis bien conscient que ce sont ses points qui comptent.
Le murmure de Hulk chez Haas est persistant, mais il semblerait qu'il ne veuille pas absolument signer n'importe quoi pour rester en F1
Donc j'ai du mal sur la visibilité de Haas en ce moment avec ce sponsor majeur en moins.
J'avoue ne pas avoir bien saisie le sens de votre réponse :)
Il y a 8 jours
Aifaim
Aifaim :
Supervroum@, c'est le lot de toutes les équipes dans le bas du classement, aggravé par le mode de répartition des reversements de la F1 aux équipes.
Ce dernier sujet devrait - le conditionnel est de mise - être résolu avec la réforme programmée en 2021.

Il faut donc, s'il y a volonté de poursuivre au delà des futures règles "passer" financièrement la saison 2020. Haas dispose des réserves financières nécessaires et suffisantes. Williams, dont la situation est encore moins enviable devra peut-être se séparer d'autres bijoux de famille pour sauver ce coûteux fleuron.

Le sujet du choix des pilotes m'indiffère par défaut d'information. Un tel recrutement ou maintien requiert énormément d'éléments qui nous sont inconnaissables. Les performances et résultats ne sont pas seuls en cause. C'est significatif dans l'argumentation actuelle de Romain Grosjean qui clame sa compétence en matière de retour technique. Il a beau jeu - et c'est de bonne guerre - de regretter qu'on ne l'ait pas écouté plus tôt.

Quant à Magnussen, il dispose d'un contrat portant également sur 2020, donc...
Concernant son style, il n'est pas le premier à jouer les éléphants dans un jeu de quilles. D'autres ont, avec le temps, su peaufiner leur pilotage.
Pour l'anecdote, un de ses plus beaux faits d'armes, c'est son premier Grand Prix en Australie 2014 mais cette course aurait pu ruiner définitivement sa carrière dès le départ lorsqu'il traverse la piste sans toucher personne, évitant un carambolage qui aurait pu avoir des conséquences dramatiques.

Mon précédent message ? Un résumé de la situation actuelle de Haas qui a besoin d'un sponsor et d'un ingénieur à la Newey pour faire fonctionner la voiture. Le tout avec le petit plaisir de reprendre votre "R.I.P." comme pour Résoudre Instamment Problèmes...
Il y a 8 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.