> > > > F1 Esports 2019 : Résumé des trois premières courses

F1 Esports 2019 : Résumé des trois premières courses

La troisième saison des F1 Esports Series a commencé hier soir. Avec au menu un vainqueur surprise, la confirmation d'un grand espoir et la chute du champion en titre.

© Formula 1 Game - Un début de saison très intéressant pour les F1 Esports Series© Formula 1 Game - Un début de saison très intéressant pour les F1 Esports Series

Première course : Bahreïn

Attendu comme le grand favori cette année, Frederik Rasmussen confirmait son statut en s'élançant de la pole position pour 13 millièmes. Il était juste devant Daniel Bereznay, qui, après avoir été vice-champion l'an passé, comptait bien prouver qu'il pouvait s'emparer de la couronne cette année. Surtout qu'il pilote desormais pour avec une très bonne équipe, en l'occurence Alfa Romeo.

Le poleman prit un terrible départ et se retrouva dès le premier virage relégué à la 3ème place. Leader de la course depuis maintenant 6 tours, le pilote hongrois de chez Alfa Romeo, se faisait dépasser au premier tour par David Tonizza au volant de sa Ferrari. La course prit alors une toute autre tournure. Défendant l'intérieur à l'abord du virage numéro 4, Berznay freina bien trop tard, tapa la monoplace devant lui avec en prime un tête à queue et une casse de l'aileron de Rasmussen.

Les erreurs des autres profitaient pleinement à Tonizza, qui comptait bien pour la première course de Ferrari dans le monde de l'Esport, la remporter. De son côté, le pilote danois de Red Bull tentait de se frayer un chemin dans la mêlée mais sans grand succès. Au volant de son bolide rouge, Tonizza venait de marquer l'histoire en remportant pour la Scuderia la première victoire de la saison, devant les cadors de la compétition qui ont fini hors des points.

Deuxième course : Shanghaï

Cette fois-ci, c'était Daniel Bereznay qui occupait la première place sur la grille. Derrière lui se trouvaient Marcel Kiefer, et l'autre Alfa Romeo de Saltunc. Le champion du monde en titre, Brendon Leigh était seulement 8ème sur la grille, devancé par Rasmussen.

Sentant une grosse bataille interne commencer, Bereznay préféra ne pas rentrer dans ce petit jeu et laisser plutôt son coéquipier mener la course en s'arrêtant aux stands dès le troisième tour.

Au 7ème tour, Tonizza, lassé d'être second et affamé d'une deuxième victoire, bluffait celui qui le précédait en faisant croire à un dépassement à l'extérieur pour finalement le décroiser à la sortie du virage numéro 14. Accablé de malchances, le Hongrois perdait même toute chance de terminer dans les points à cause d'un problème de pédales de freins. Malgré tous ses efforts, Rasmussen ne pouvait pas empêcher un second succès de Ferrari et de Tonizza.

Course 3 : Bakou

La grande finale de ce premier round était enfin là. Qui peut stopper la série de victoires de Ferrari et de son pilote phare David Tonizza ? La réponse pouvait bien être les Williams. Intercalées entre Rasmussen et l'Italien en 2ème et 3ème position, l'écurie anglaise était très bien placée pour marquer de très gros points au championnat. Quant à Alfa Romeo, leurs réglages ne devaient pas convenir à la piste car les deux pilotes de l'équipe Veloce ne s'étaient qualifiés que 13ème et 14ème.

Dès le départ, Carreton perdait sa troisième place face à la Ferrari. Aucun changement de positions n'était à signaler pour les deux premiers.

La course qui avait été jusqu'à maintenant relativement calme, pris une tournure différente lorsque le pilote espagnol de Williams plonga dans les stands trop vite. Il écopa alors d'une pénalité de 5 secondes. Une sanction lourde car le format des courses est de 25%, soit une quinzaine de tours.

Les deux leaders s'arrêtent le même tour mais hélas pour Tino Naukkarinen, celui-ci ressort avec plusieurs voitures le séparant de Rasmussen. Un des pilotes devant lui n'est autre que Jorni Tormala, l'autre pilote de l'écurie autrichienne. Le Finlandais bloquait particulièrement sur son compatriote qui joue à la perfection le rôle de second pilote.

Avec plus de 3 secondes d'avance, Rasmussen s'est imposé face à Naukkarinen. Tonizza sma encore surpris une nouvelle fois en terminant sur le podium pour la troisième fois. C'est le seul pilote de la grille ayant réalisé cet exploit. Grosse déception cependant pour Carreton qui a raté le podium et a fini à la 6ème place.


Jeux vidéo, 2019 et esport Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.