> > > > Lando Norris aimerait plus de sévérité dans les formules de promotion

Lando Norris aimerait plus de sévérité dans les formules de promotion

Le pilote McLaren, Lando Norris, pense que les commissaires sont trop laxistes dans les formules de promotion, au contraire de ceux présents en Formule 1 alors que, selon lui, c'est l'inverse qui devrait être appliqué.

© L.Lefebvre / Motorsinside - Lando Norris aimerait plus de sévérité dans les formules de promotions© L.Lefebvre / Motorsinside - Lando Norris aimerait plus de sévérité dans les formules de promotions

La polémique sur les sanctions infligées aux pilotes pour certaines manœuvres en course a été le fil rouge de cette saison avec, comme paroxysme, la lutte entre Sebastian Vettel et Lewis Hamilton au Grand Prix du Canada qui s'était soldée par une pénalité infligée à l'Allemand, jugée sévère par une partie des observateurs.

Plus recemment dans la saison et à la demande des pilotes notamment, les commissaires de courses ont été plus laxistes et ont laissé les pilotes se battre de manière parfois rugueuse, comme la manœuvre de Max Verstappen sur Charles Leclerc dans le dernier tour du Grand Prix d'Autriche ou la défense jusqu’au-boutiste du Monégasque face à Lewis Hamilton lors du dernier Grand Prix d'Italie.

A ce sujet, Landon Norris, nouveau venu sur la grille cette saison, pense que c'est plutôt une bonne chose de laisser les pilotes se battre librement en Formule 1. Cependant, il aimerait que les commissaires de courses soient plus sévères dans les formules de promotion afin d'habituer les pilotes à se comporter de manière plus responsable une fois arrivés en Formule 1 : « Dans certains championnats, il y a eu des moments où les pilotes n’ont peut-être pas été assez punis. Pour que cela ait vraiment un impact, il faudrait parfois une pénalité de cinq places sur la grille, ou trois places, alors que parfois il s'agit juste d'un avertissement verbal de la part des commissaires.»

Un manque de sévérité qui donne ensuite aux pilotes de mauvaises habitudes : « Cela devrait être plus scolaire dans les catégories inférieures et plus libre de faire ce que vous voulez en Formule 1, sachant que ce que vous avez appris dans le passé vous servira, plutôt que d’être trop laxiste et de dire "ah oui, mais ils sont jeunes" et avoir ensuite des pénalités en Formule 1. Ce devrait être le contraire. Commencer avec beaucoup de règles et être un peu plus libre en Formule 1 ensuite. » juge le pilote McLaren.


Norris, Pénalité et FIA Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Il a tout à fait raison. Le plus étonnant, c'est que depuis des décennies maintenant, la jungle règne dans les formules d'apprentissage. S'il faut être dans une équipe réputée pour obtenir de bons résultats, un comportement "musclé" permet de se faire remarquer.

Cette tendance est ancienne puisqu'elle remonte à la seconde moitié des années 80. Ce n'est pas une coïncidence : C'est l'époque où émergent les coques en carbone et où la mue des circuits s'accentue vers une sécurité accrue. En parallèle, la F1 passe officiellement sous la coupe d'Ecclestone et la publicité s'y intéresse. De quoi attirer et faire rêver, de quoi aussi prendre tous les risques pour "être devant" puisque les places sont encore plus rares que le nombre de monoplaces au départ puisque la taille de la malette de dollars compense le déficit de talent.
Il y a 29 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.