> > > > Singapour - Les perspectives pour la course

Singapour - Les perspectives pour la course

Une féroce bataille est attendue en tête de course à l'image des qualifications, mais les enjeux de cette course sont bien plus diversifiés. Le safety-car est attendu tout comme son influence sur le classement en course. Passage en revue des perspectives pour la course à venir.

© Sauber - Un Grand prix estimant l’apparition du SC à 100%© Sauber - Un Grand prix estimant l’apparition du SC à 100%

Une lutte entre équipe
Avec des équipiers éparpillés dans le top 6, les trois équipes de pointe vont devoir la jouer fine si elles veulent pouvoir placer les deux voitures aux meilleurs positions. Après la lutte acharnée constatée lors des qualifications, nul doute que la bataille fera de nouveau rage entre les Ferrari et les Mercedes. Le départ sera crucial sur ce circuit qui limite grandement les possibilités de dépassements. Et si chacun réussi son départ, alors les jeux d'équipes seront impossible pour le gain de la victoire. Redoutable chasseur, Charles Leclerc nous a également montré ses talents sous la pression constante du rôle du chassé. Le maintient du rythme de course et la gestion des arrêts seront probablement les clefs de la course de cet après-midi.

Verstappen pour jouer le trouble-fête
Intercalé entre Vettel et Bottas, le pilote Red Bull peut clairement sortir son épingle du jeu s'il effectue un bon départ. Équipé d'un package aérodynamique efficace, sa monoplace aura certainement des armes en course malgré un moteur légèrement en deçà de ses concurrents directs. L'agressivité en course du jeune Néérlandais peux-être précieuse sur ce circuit urbain dont les freinages sont périlleux, entre bosses sur l'asphalte et virages à 90°.

Les opportunités sous safety-car
Avec 16 apparitions du safety-car au cours des quatre dernières éditions, il paraît plus que probable de voir apparaître de nombreux opportunistes si l'occasion se présente. Réelle chance de gain de places pour les pilotes sur un circuit difficile en dépassement, la gestion des arrêts sera déterminante pour optimiser les opportunités de chacun. La probabilité d'apparition du safety-car est ici de 100%.

Une difficile remontée de Ricciardo
Exclu des qualifications du fait d'un excès de puissance sur son MGU-K, Daniel Ricciardo et Renault voient de précieux points s'envoler en partant du fond de grille. L'objectif d'une remontée dans me top10 sera difficile, une parfaite gestion dans les stratégies et une optimisation des probables safety-car ne seront pas de trop pour espérer retrouver l'Australien dans les points au terme du Grand-Prix.

Les stratégies annoncées
Pirelli annonce trois stratégies possibles, selon les pneumatiques utilisés. Les conditions météo seront normalement sèches, le tout sous une température ambiante de 30°C. La piste peu abrasive permet de faire rouler la gomme médium sur une durée relativement longue, mais avec une probable chute des performances en fin de train de train. Rappelons que 61 tours seront à effectuer sur le circuit de Marina Bay dont l'apparition du safety-car rebat les cartes des stratégies prévues.

- Départ en soft puis choix des gommes médiums: un seul arrêt prévu pour ce choix pneumatique avec une entrée aux stands attendue entre le 12è et 19è tour.

- Départ en soft puis choix des gommes hard: un seul arrêt prévu également prévu entre le 11è et 19è tour pour monter la gomme la plus dure, dont la performance reste limitée mais constante pour rallier l'arrivée.

- Départ en médium puis choix des gommes soft: stratégie décalée au niveau du rythme de course mais possiblement payante pour certains pilotes opportunistes. L'arrêt est dans ce cas attendu entre le 40è et 48è tour de course.


Singapour City, 2019 et Course Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




7 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Sur ce type de circuit, la question n'est pas de savoir qui va réussir son départ mais, à l'inverse, qui va le rater ou, dans les premières lignes, qui sera moins véloce que les autres. Les carambolages sont toujours la conséquence des velléités de ceux qui veulent dépasser et de l'empilage qui se produit derrière celui qui démarre moyennement.

Sans présumer des "erreurs humaines", les partants en Medium devraient théoriquement s'avérer moins prompts. Heureusement que le règlement l'interdit dans les cinq premières lignes...

Il y aura des bénéficiaires théoriques au déclassement de Ricciardo : Giovinazzi intègre le top 10 en conservant le privilège du choix des pneus.
Gasly, désormais 11e, est sur la partie - en principe - la plus performante;

Dans cet ordre d'idée, Renault "perd" une voiture et Hülkenberg glisse du mauvais côté quand les deux McLaren seront sur la voie gauche. Mais tout cela peut se muer en piège en fonction des circonstances...
Il y a 26 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Aifaim@
Bien d'accord avec vous surtout si le départ raté a lieu dans les 2 premières lignes , une colonne plus importante de guerriers arrivera en boulet de canon pour terminer dans les fraises . Waterloo est au goût du jour à Singapour .
Il y a 26 jours
Lamarche
Lamarche :
Mercedes honteux.
Ce n'est plus de la course.
Aucune chance pour Bottas.
Je ne comprend pas que la FIA ne fasse rien
Il y a 26 jours
AP01
AP01 :
Tout d'abord, le pilote du jour est indéniablement Carlos Sainz ! C'est même le pilote de l'année, voir de la décennie puisqu'il était à plus d'un tour après 3 tours et qu'il termine à une trentaine de secondes du vainqueur ! Quel talent ce Sainz ! Ah, on me dit qu'il a rattrapé son tour de retard avec la neutralisation sous voiture de sécurité ?! Comme à Bakou il y a quelques années quand Raikkonen (de mémoire), qui avait abandonné, était reparti et s'était retrouvé dans le même tour que le vainqueur !!! Ceux qui pondent ce type de réglementation sont vraiment des débiles profonds !

A propos de voitures de sécurité, voilà une autre escroquerie de ce GP. Là, c'est une habitude de toute façon. Bravo au franco-suisse qui a fêté, comme il sait si bien le faire, sa prolongation de contrat, avec la première VS... Bref une parodie de fin de GP alors que les doubles drapeaux jaunes avec une limitation drastique de la vitesse suffiraient largement à supprimer tout risque. Et cela n'a rien à voir avec la sécurité selon moi, ce n'est qu'une question de suspens arrangé qui explique, sans doute, une partie de la désaffection des téléspectateurs.

Enfin, Vettel n'aurait jamais dû gagner ce GP sans les faveurs de Ferrari (ceux qui pensaient que la scuderia avait fait de Leclerc sont pilote N°1 en sont pour leurs frais !) qui l'a arrêté en premier et sans une stratégie ratée de Mercedes.
Il y a 26 jours
dahou ouabou
dahou ouabou :
charles aurait pu remporter trois victoires consécutives avec les rouges, chose inexistante depuis 2007. Ce n'est quand même pas rien , ferrari lui a volé ça.
Il y a 26 jours
milano
milano :
Il faut quand même rappeler une chose quon a oublier avec le temps et les nombreuses consigne pour favorisé 1 seul pilote ... il y a 2 pilotes de la même écurie et il y a un mec au dessus qui est le patron et qui souhaite le meilleur pour son écurie... donc quand l'heure n'est plus au cdm pilote , ça devient l'heure du cdm constructeur et quand cest l'heure du cdm constructeur ont fait ce qu'il faut pour maximiser les résultats des 2 pilotes . D'un point de vu constructeur c'était LA stratégie à adopter clairement, vettel étant deriere hamilton et a la lutte plus ou moins avec verstappen, et puis pour le moral du pilote aussi cetait LA meilleure chose à faire. En arrêtant leclerc avant vettel il y aurait eu un risque de voir Hamilton passer devant en s'arrêtant en meme temps d'une parceque leurs box et le premier ce qui aurait pu empêcher Ferrari de faire repartir leclerc si l'arrêt d'hamilton était parfait et dieu cezt que Ferrari a du mal avec la pression au niveau du pit .

Ferrari a pour une fois fait exactement ce qu'il fallait stratégiquement, saluons le.
Il y a 26 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Victoire thérapeutique pour Vettel dont le moral était atteint d'une maladie évolutive , bien prise en charge par son équipe aujourd'hui . Bien joué aussi de la part de la Scuderia par un undercut qui permet à Vettel de dépasser surtout Hamilton et de faire le plein de points pour l'équipe . Rien à dire sur la stratégie d'équipe , le regret est qu'ils auraient pu proposer l'undercut à Leclerc un tour plus tôt mais .........ça ne devait pas être prévu comme ça .

Le travail de la Scuderia paye , de façon assez surprenante et on lui doit ce beau doublé aujourd'hui . Mais attention aux surdosages thérapeutiques car ils sont dangereux .
Il y a 26 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.