> > > > Retour sur le GP du Japon 2014 : Jules Bianchi toujours dans les mémoires

Retour sur le GP du Japon 2014 : Jules Bianchi toujours dans les mémoires

En marge du Grand Prix du Japon qui aura lieu ce week-end comptant pour le championnat du monde 2019 de Formule 1, Motors Inside vous propose de replonger au cœur de l'évènement de 2014. Avec le destin tragique qu'on lui connaît. Cinq après, le monde du sport automobile n'a pas oublié Jules Bianchi.

© Marussia - Jules Bianchi n'est pas oublié 5 ans après le drame© Marussia - Jules Bianchi n'est pas oublié 5 ans après le drame

3 octobre 2014. Le plateau se rend en terres japonaises à Suzuka pour débuter le week-end de la quinzième manche du championnat 2014 de Formule 1.

Lewis Hamilton (Mercedes) a repris les commandes du championnat pour 3 petits points après sa deuxième victoire consécutive à Singapour, profitant de l'abandon pour panne électronique de son coéquipier et rival, Nico Rosberg (Mercedes).

Un Rosberg plus que jamais conquérant qui s'avance à Suzuka en n'ayant plus remporté la moindre course depuis le Grand Prix d'Allemagne au mois de juillet et qui compte bien inverser la tendance.

La première séance d'Essais Libres de ce Grand Prix du Japon 2014 est déjà historique en soit. En effet, il s'agit de la première apparition en F1 d'un jeune loup du nom de Max Verstappen, qui, au volant de la Toro Rosso devient à 17 ans et 3 jours, le plus jeune pilote de l'Histoire à prendre part à une séance officielle en Formule 1.

Le Néerlandais connaîtra un baptême de la F1 contrasté avec un problème de passage de 3ème rapport en début de séance et un moteur en fumée à la fin mais a pu tout de même apprécier quelque peu son premier passage dans une monoplace de Formule 1.

La pole position pour Rosberg

Alors qu'il craignait ne pas pouvoir prendre part aux qualifications après une sortie de piste en EL3, Lewis Hamilton peut remercier ses mécaniciens qui ont réussi a remettre d'aplomb sa Mercedes W05.

Il signe le meilleur temps de la Q1 pour 60 millièmes de seconde à son équipier Rosberg. Valtteri Bottas (Williams) prend la troisième place devant son coéquipier Felipe Massa (Williams) et Fernando Alonso (Ferrari) pour le top 5.

Mais Nico Rosberg a de la ressource sur cette piste et il s'adjuge les deux autres séances de la qualification devant Hamilton, et toujours les Williams et Alonso dans cet ordre. Son temps en 1.32.506 lui permet d'empôcher la 12ème pole de sa carrière et la 8ème de la saison.

Côté Français, Jean-Eric Vergne (Toro Rosso) se qualifie au 11ème rang mais écope de 10 places de pénalité pour une 6ème utilisation d'unité moteur, au même titre que Pastor Maldonado (Lotus-Renault).

Romain Grosjean, sur sa piste fétiche, ne fait pas mieux que 18ème, deux rangs devant son compatriote Jules Bianchi (Marussia).

PositionPiloteEcurieChrono
11Nico RosbergMercedes1.32'506
22Lewis HamiltonMercedes+0.197s
33Valtteri BottasWilliams+0.622s
44Felipe MassaWilliams+1.019s
55Fernando AlonsoFerrari+1.234s

Phanfone, le typhon ravageur

Si le début de week-end a plutôt été épargné, le typhon Phanfone s'est mêlé à la fête en ce dimanche 5 octobre, jour de course au Japon.

Après multiples tours d'installation et l'avertissement à la radio du Champion du monde 2009 Jenson Button (McLaren) déclarant la piste impraticable, la course est lancée sous Voiture de Sécurité... pour 1 petit tour !

En effet, lors de celui-ci, Marcus Ericsson (Caterham) part en aquaplannage à 80 km/h dans la dernière chicane mais réussit à se rattraper et repart bon dernier.

La course est arrêtée par un drapeau rouge et les monoplaces rentrent en petit train dans la voie des stands.

Elle est relancée à 15h25, heure locale, toujours sous régime de Voiture de Sécurité. Ce tour 2 voit le premier abandon, celui de Fernando Alonso pour panne électrique sur sa Ferrari. Après 8 tours de plus sous Voiture de Sécurité, les pilotes sont lâchés et les hostilités peuvent commencer alors que le temps s'améliore.

Hamilton se place à l'aspiration de Nico Rosberg qui défend vaillamment sa position. A la fin du premier tour lancé, Jenson Button opte pour une stratégie osée en passant immédiatement les pneus intermédiaires !

Cela s'avèrera être un excellent choix puisque le pilote McLaren, reparti vingtième, tourne dans le rythme des Mercedes, tandis que Bottas, 3ème, commence à faire bouchon derrière les Flèches d'argent accusant déjà un retard de 5 secondes sur la tête de course.

L'ensemble du plateau s’engouffre immédiatement dans la voie des stands pour imiter Button, excepté les Mercedes et Jules Bianchi qui se retrouve provisoirement au 4ème rang.

Sortant des stands avec des pneus plus froids, Valtteri Bottas et Daniel Ricciardo (Red Bull) se font griller la politesse par Button qui se retrouve donc troisième derrière les intouchables Mercedes. Le Britannique prouve une fois de plus toute sa science de la course en situation difficile.

Au 14ème tour, Rosberg et Jules Bianchi, redescendu un peu dans la hiérarchie, marquent leur arrêt imités un tour plus tard par Hamilton, qui commet une légère erreur dans son tour de rentrée, lui faisant perdre quelques précieux dixièmes dans la bataille acharnée avec Rosberg.

Au 16ème tour le top 5 est donc le suivant: Rosberg, Hamilton, Button, Bottas, Massa.

Les Williams, plus à la peine en course, perdent petit à petit des positions: Massa en perd deux dans le 17ème tour au profit des Red Bull de Vettel et Ricciardo. Bottas devra également céder deux boucles plus tard.

Hamilton dépasse Rosberg avant le drame

Hamilton, qui a réussi à se rapprocher dans la zone DRS de Rosberg, tente une première tentative au 23ème tour, sans succès. Il récidivera lors de la 29ème boucle, toujours au premier virage.

L'Allemand défend à l'intérieur mais ne peut empêcher le champion du monde 2008, au terme d'une superbe manœuvre par l'extérieur, de prendre la tête de la course.

Tous les pilotes de tête s'arrêtent pour un deuxième arrêt entre le 32ème et le 36ème tour. La pluie recommence à tomber au 37ème tour, moment où Ricciardo, seul membre du groupe de tête à ne pas s'être encore arrêter, rentre au stand.

Au 40ème tour, le top 5 est le suivant: Hamilton, Rosberg, Vettel, Button, Ricciardo.

En lutte pour un possible podium, Button tente un nouveau pari en chaussant les pneus maxi pluie au 41ème tour, sentant la pluie se renforcer et les gommes intermédiaires moins performants.

Seulement, le Dieu de la course avait décidé que ce jour serait noir et pas seulement que de pluie. Au 42ème tour, Adrian Sutil (Sauber) par en aquaplannage dans la courbe Dunlop et encastre sa monoplace dans le mur de pneu.

Double drapeau jaune. Un engin de manutention est déployé pour évacuer la voiture de l'Allemand.

Un tour plus tard, Jules Bianchi subit de l'aquaplannage au même endroit que Sutil et s'écrase violemment dans l'engin de levage. Le jeunefFrançais est évacué en ambulance (l'hélicoptére ne pouvant décoller à cause des conditions météo) inconscient vers le centre médical du circuit.

La suite fait malheureusement désormais partie de l'histoire. Jules Bianchi succombera de ses blessures le 17 juillet 2015 à Nice, sa ville natale, après être resté dans le coma pendant de longs mois.

Il s'agit du premier accident mortel consécutif à un accident en course touchant la Formule 1 depuis le décès d'Ayrton Senna à Saint Marin, 20 auparavant.

Bien évidemment la course fut arrêtée un tour après l'entrée en lice de la Voiture de Sécurité. Lewis Hamilton enlevait donc sa huitième victoire de la saison, la troisième consécutive et la trentième de sa carrière.

Il devance Nico Rosberg et Sebastian Vettel sur le podium. A noter que Jean-Eric Vergne termine dans les points au 9ème rang.

Au classement du championnat, Hamilton (266 points) devance désormais de 10 unités Nico Rosberg (256 points). Daniel Ricciardo (193 points) conforte sa troisième place.

PositionPiloteEcuriePoints
11Lewis HamiltonMercedes25
22Nico RosbergMercedes18
33Sebastian VettelRed Bull15
44Daniel RicciardoRed Bull12
55Jenson ButtonMcLaren10
66Valtteri BottasWilliams8
77Felipe MassaWilliams6
88Nico HülkenbergForce India4
99Jean-Eric VergneToro Rosso2
1010Sergio PerezForce India1


Suzuka, Bianchi et Histoire Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Pour ceux qui souhaitent y consacrer un peu de temps, la course 2014 est sur YouTube in extenso, version canal...
Il y a 7 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.