> > > > Japon - Bilan des Francophones : Leclerc décevant et Gasly étincelant

Japon - Bilan des Francophones : Leclerc décevant et Gasly étincelant

Départ chaotique pour Charles Leclerc, tandis que Pierre Gasly profitait de la pagaille devant lui pour faire une belle course. À l'inverse, Romain Grosjean a beaucoup souffert au volant de sa Haas.

© Ferrari - Charles Leclerc a connu un Grand Prix compliqué© Ferrari - Charles Leclerc a connu un Grand Prix compliqué

Charles Leclerc : 7ème (2ème sur la grille)

Qualifié deuxième sur la grille juste derrière son coéquipier, Charles Leclerc avait logiquement de grands espoirs de remporter la course.

Hélas pour lui, les choses ne se sont pas déroulées comme prévu. Au premier virage, Max Verstappen tente de dépasser par l'extérieur le Monégasque. Sous-virant, la Ferrari percute la Red Bull. Un accident aux lourdes conséquences pour le Néerlandais puisqu'il abandonnera un peu plus tard dans la course. De son côté, Leclerc perd une partie avant de son aileron avant et son rétroviseur gauche.

Il s'arrête au troisième tour après avoir laissé sur la piste pas mal de débris, non sans avoir fait bouchon devant Lewis Hamilton, et a même cassé le rétroviseur du Britannique avec un bout de carbone volant.

« Très honnêtement, je n'ai pas vu ce qu'il s'est passé de l'extérieur. De l'intérieur, j'étais à l'intérieur du virage, j'avais Sebastian et Valtteri devant moi, j'ai sous-viré et on a tapé. » explique le Monégasque à l'arrivée.

Contraint à devoir effectuer une folle remontée, Leclerc a réussi sa mission de remonter dans le classement, franchissant le drapeau à damier en 6ème position, 7ème après deux pénalités. S'il sauve donc les meubles, il est indéniable qu'une meilleure position était possible à l'arrivée, peut-être même un podium.

« Il nous manquait de la vitesse comparé à Mercedes. Après, je me suis amusé en repartant de derrière mais ce n'est certainement pas le résultat qu'on recherchait aujourd'hui. »

Pierre Gasly : 8ème (9ème sur la grille)

Le Français a sûrement fait vibrer les fans japonais aujourd'hui. 9ème sur la grille, Gasly a profité des nombreux accrochages devant lui pour pointer au 6ème rang une grande partie de la course.

Derrière son rival pour le deuxième baquet Red Bull en 2020, le Français a passé la seconde moitié de la course à scruter ses rétroviseurs, Lance Stroll se faisant de plus en plus pressant. Ce n'est finalement pas le Canadien qui a dépassé Gasly pour la septième position, mais Daniel Ricciardo avec des pneus tendres moins usés que les médiums du Français en fin de vie.

Agonisant avec ses gommes sur la fin de course, le pilote Toro Rosso affichait logiquement un rythme très inférieur à celui de ses poursuivants. Sergio Perez saisit cette chance pour essayer d'enrouler le Normand par l'extérieur au premier virage. Une manœuvre similaire à celle de Verstappen en début de course, sauf que cette fois les conséquences sont plus graves. Le Mexicain et le Français se touchent légèrement, et le premier cité vient s'écraser dans le mur. Gasly sort de cet incident de course sans dégâts, mais avec quatre points pour l'écurie italienne qui en a bien besoin pour conserver sa 6ème place au championnat constructeur.

« C'était une belle course, c'était dur. Jusqu'au bout on a eu des problèmes de suspension et ça a rendu le deuxième relais vraiment compliqué. J'ai essayé de tout donner, je savais que derrière c'était vraiment proche. À la fin Daniel et Sergio revenaient fort. J'ai eu un contact avec Sergio, il faut que je voie les images pour voir ce qui s'est passé. Je suis très content de cette huitième place. »

Au championnat Pierre Gasly perd sa 6ème place au championnat pilote face à Carlos Sainz. Le Français doit également se préparer à se faire battre, Alexander Albon n'ayant désormais que 9 points de retard au classement général.

Romain Grosjean : 15ème (10ème sur la grille)

Décidément, Romain Grosjean est atteint de malchance aiguë. Et pourtant ce week-end commençait sous les meilleures auspices. En qualifications, le Français a réussi à décrocher une dixième place totalement inespérée. Personne n'attendait la Haas aussi forte.

Cependant, si la VF19 est rapide sur un tour, ce n'est pas le cas sur les longs relais. Chaussé en pneus durs, Grosjean n'avait quasiment aucun rythme. Une nouvelle déconvenue pour le Français qui n'a plus marqué de points depuis l'Allemagne.

« Dès le départ on a perdu des positions. Ça fait deux courses de suite où ça part pas. On a mis ça sur le côté droit en Russie, là encore on est sur le côté sale de la piste mais avec la pluie qu'il y a eu cette nuit ça aurait du la laver. Donc est-ce que c'est nous qui ne sommes pas bons sur les départs ? Kevin qui partait dernier était devant moi au premier virage. On a essayé un arrêt en chassant les pneus durs. Je me suis fait plaisir avec deux dépassements sur Giovinazzi et Russell. J'espère qu'on les a vus à la télé car c'est le seul moment cool de ma course. »

Malgré son absence dans les points et à la télévision, le Français repart du Japon avec un modèle plastique d'une Tyrrell à 6 roues de 1977.


Suzuka, 2019 et Leclerc Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.