> > > > A l'image du Mexique, Renault fête ses ancêtres

A l'image du Mexique, Renault fête ses ancêtres

¡Arriba México! Vendredi dernier sur les Champs Élysée, l’atelier Renault inaugurait une exposition en l’honneur du Mexique, de son Grand Prix et de la fête des morts. L’occasion pour la marque au losange d’exposer jusqu’au 3 novembre prochain ses modèles historiques revus aux couleurs du Mexique. Motors Inside était présent lors de la présentation.

© Renault - La marque célèbre le Mexique © Renault - La marque célèbre le Mexique

A l’occasion du Grand Prix du Mexique, David Ménochet, directeur de l’atelier Renault accueillait ce vendredi le chef de chancellerie de l’ambassade du Mexique Rodrigo Pintado. C’est donc en présence de plusieurs grands acteurs de la marque que Renault a pu célébrer le Mexique, Renault, la Formule 1 et leur histoire commune.

C’est l’histoire de la marque Renault qui trône fièrement à l’entrée du 53 avenue des Champs Élysée. La Renault Type K de Marcel Renault, première voiture de la marque à remporter une course importante, fait face à une Formule 1 arborant maintenant ses couleurs Jaune et Noires.
La marque au losange a donc voulu elle aussi fêter ses ancêtres … mécaniques. On peut retrouver une Renault 4CV et même une Twingo, redessinées à l’image et aux couleurs des Calavera, ces fameuses têtes de mort emblématiques du jour des morts au Mexique.

L’histoire de la marque est longue à résumer comme le rappelait Hugues Portron responsable de Renault Classic. Mais l’histoire de Renault est celle d’une réussite, de record et d’innovation qui font de l’écurie française une des marques emblématiques de l’automobile. Une histoire qui nait en 1902 avec la Type K et sa victoire sur la course Paris – Vienne, à l’apparition du Turbo en F1 avec la Renault RS10 mais aussi de la Renault 5 et ses victoires en Rallye comme à Monte-Carlo en 1981 avec Jean Ragnotti.

C’est ensuite Jérôme Stoll, le président de Renault F1 Team qui a pris la parole et qui n’a pas manqué de rappeler les ambitions de l’écurie en F1. L’écurie apprend et construit petit à petit les bases d’une écurie qui visera des podiums, des victoires et évidement un titre mondial qui lui échappe depuis 2006. Renault F1 reporte maintenant ses objectifs sur la saison 2021 avec l’espoir d’un règlement plus équitables entre écuries.
Nicolas Espesson, responsable optimisation performance, a ensuite rappelé la difficulté pour les écuries de régler leurs voitures au Mexique du fait de l’altitude (2300 mètres). Le Grand Prix de Mexique est un défi technique et aérodynamique pour les écuries qui doivent combiner entre appui et vitesse de pointe.

Enfin c’est le journaliste Jean Louis Moncet qui a rappelé l’histoire du Grand Prix du Mexique et de son tracé. Le circuit porte aujourd’hui le nom de deux frères, les frères Rodriguez qui, victorieux aux 24 Heures du Mans et ayant piloté en F1, font partie aujourd’hui de l’histoire du sport automobile Mexicain. C’est sur ce circuit que s’est écrit l’une des plus grandes victoires d’Alain Prost. En effet lors de l’édition de 1990 du Grand Prix du Mexique Alain Prost part 13ème de la grille de départ, il avouera pourtant à Jean Louis Moncet avant le départ « Je vais gagner cette course » . Grace à un pilotage exemplaire il termine premier devant son coéquipier chez Ferrari, Nigel Mansell.


Renault Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.