> > > > Mexique - Course : Hamilton champion de la stratégie !

Mexique - Course : Hamilton champion de la stratégie !

Lewis Hamilton et Mercedes remportent une victoire stratégique sur Sebastian Vettel et Ferrari. Valtteri Bottas complète le podium devant l'autre Ferrari de Charles Leclerc. Max Verstappen, auteur d'un départ chaotique, termine la course à la 6ème position derrière Alex Albon

© Mercedes - Victoire surprise de Lewis Hamilton© Mercedes - Victoire surprise de Lewis Hamilton

Si la pluie est venu quelque peu perturber le début du week-end, c'est dans des conditions météo très bonnes et avec des températures hautes que le départ du Grand Prix du Mexique est donné.

Après la pénalité de Max Verstappen hier, qui s'élance donc 4ème après avoir signé le meilleur temps des qualifications, ce sont les deux pilotes Ferrari, Charles Leclerc et Sebastian Vettel, qui s'élancent de la première ligne.

Un départ chaud bouillant

Le départ est mouvementé dans les premières positions. Leclerc s'élance parfaitement mais Vettel, sur la partie sale, se fait remonter par Lewis Hamilton. L'Allemand tasse la Mercedes qui se trouve à la merci de Max Verstappen. Les deux hommes se touchent et perdent du terrain.

Au virage 6, Vettel harponne sans conséquence Leclerc qui a raté son entrée de courbe. La Voiture de Securité Virtuelle est lancée avant la fin du tour pour nettoyer quelques débris avant de s'effacer au 3ème tour. A la relance, Leclerc mène la course devant Vettel, Alexander Albon, Carlos Sainz, Hamilton, Lando Norris, Bottas, Verstappen, Danill Kvyat et Pierre Gasly.

Une crevaison pour Max Verstappen

Au 5ème tour, Max Verstappen doit s'arrêter au stand après qu'une crevaison soit venue sanctionner le Néerlandais après une attaque très virile sur Bottas dans le stadium. Il passe en gomme Dures pour peut être essayer de finir le Grand Prix sans autre arrêt au stand.

Les stratégies de pneumatiques commencent à jouer leur rôle avant le 10ème tour. Les McLaren, en pneumatiques Tendres, cèdent rapidement face aux Mercedes en pneus Mediums. Lando Norris s'arrête à la fin du 12ème tour mais cela se passe mal pour le Britannique qui repart avec une roue mal serrée et doit s'arrêter au bout de la voie des stands. Il va être ramené par ses mécaniciens à son emplacement pour le faire finalement repartir mais avec un tour de retard...

Premiers arrêts aux stands et stratégies différentes

Alex Albon est le premier leader à s'arrêter à la fin du 14ème tour, imité une boucle plus tard par Charles Leclerc. Les deux hommes montent une nouvelle fois les gommes Mediums et devrons donc marquer une deuxième arrêt. Vettel et les deux Mercedes décident de prolonger leur premier relai.

Hamilton s'arrête au 24ème tour pour chausser les pneumatiques les plus durs. Les plans de Ferrari sont un peu chamboulés puisque la Scuderia décide de prolonger encore de quelques tours le relai de Vettel pour ne pas subir l'undercut de Mercedes et Hamilton. Le jeu stratégique s'installe entre les Rouges et les Gris.

Bottas fini par marquer son premier arrêt au 37ème tour imité un tour plus tard par Vettel. L'Allemand conserve son avance sur le Finlandais mais laisse les deux premières places à Charles Leclerc, sur une stratégie à deux arrêts, et Lewis Hamilton qui doit amener son train de gommes Dures jusqu'au bout de la course. Alex Albon, provisoire 3ème à 30 tours de l'arrivée doit lui aussi marquer un deuxième arrêt.

Daniel Ricciardo, 6ème, devance Verstappen, la star locale Sergio Pérez, Kvyat et Nico Hulkenberg qui complètent le Top 10 après 40 tour de course.

Les deux Renault dans les points

Charles Leclerc marque son deuxième arrêt au 43ème tour mais celui-ci s'éternise et fait perdre beaucoup de temps au pilote monégasque. Il ressort 5ème à plus de 10 secondes de Bottas qui ne doit normalement plus s'arrêter. Comble de malchance pour le pilote Ferrari, il est aussi en gommes Dures, comme son plus proche rival Finlandais.

Après 50 tours de course, Daniel Ricciardo stoppe enfin sa Renault pour changer de gommes et passer en Medium. C'est un paris osé pour la marque au losange mais qui pourrait s’avérer payant en fin de course grâce au rythme impressionnant de l'Australien dans son premier long relai. Il ressort au 8ème rang, devant son équipier.

A 15 tours de la fin, les 4 premiers que sont Hamilton, Vettel, Bottas et Leclerc, se tiennent en moins de 8 secondes. Daniel Ricciardo fait le show en essayant de doubler Pérez. Le pilote Renault bloque ses roues, part dans l'herbe et glisse à la réaccelération, offrant de belles images aux spectateurs.

Après un final haletant qui aura finalement neutralisé tout le monde, Lewis Hamilton remporte une victoire inespérée pour Mercedes qui, grâce à une stratégie agressive, place ses deux pilotes sur le podium alors que Vettel, 2ème et Leclerc, 4ème, n'arrivent toujours pas à concrétiser leurs excellentes qualifications.

Dernier rebondissement dans une course finalement plutôt calme, Daniil Kvyat envoie Nico Hulkenberg dans le mur dans le dernier virage. L'incident a été analysé par les commissaires après la course et le Russe reçoit 10 secondez de pénalité, le sortant en dehors du Top 10.

La classement de la course :

PiloteEquipeTempsEcartTours
1
HamiltonMercedes AMG Petronas Motorsport
2
VettelScuderia Ferrari+1.766
3
BottasMercedes AMG Petronas Motorsport+3.553
4
LeclercScuderia Ferrari+6.368
5
AlbonAston Martin Red Bull Racing Tag Heuer+21.399
6
VerstappenAston Martin Red Bull Racing Tag Heuer+1.08.807
7
PerezRacing Point Force India Mercedes+1.13.819
8
RicciardoRenault F1 Team+1.14.924
9
GaslyScuderia Toro Rosso+1 tour
10
HulkenbergRenault F1 Team+1 tour
11
KvyatScuderia Toro Rosso+1 tour
12
StrollRacing Point Force India Mercedes+1 tour
13
Sainz Jr.McLaren Renault F1 Team+1 tour
14
GiovinazziAlfa Romeo Sauber Ferrari+1 tour
15
MagnussenHaas F1 Team+2 tours
16
RussellWilliams Racing+2 tours
17
GrosjeanHaas F1 Team+2 tours
18
KubicaWilliams Racing+2 tours
19
RaikkonenAlfa Romeo Sauber FerrariAbandon
20
NorrisMcLaren Renault F1 TeamAbandon


Course, Mexique et 2019 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




24 réactions sur cet article Donnez votre avis
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
Super victoire de maturité et d'expérience de Lewis. Ce type est très fort dans tous les domaines avec une gérance incroyable de ses pneus avec un fond plat abîmé, vraiment le meilleur de sa génération et au top 3 voire premier dans l'histoire de la f1... Un grand bravo à Mercedes pour sa stratégie bien osée, qui a semé avant tout le doute même à son pilote star... La Ferrari est clairement la voiture la plus rapide, surtout en qualif., mais en course, ils doivent beaucoup travailler avec leurs stratégies... La stratégie de Leclerc qui voulait calquer sa course avec celle d' Albon, laisse beaucoup d'interrogation et ça nous rappelle la stratégie calquée d'Alonso face à Webber en 2010, qui a offert le titre par après le titre à Vettel... Ferrari s'est mis dans la confusion avec leur stratégie pendant que Mercedes est restée calme et appliquée pour exécuter leur plan... Finalement, Lewis gagne la course et Valteri 3 places pour finir sur le podium. Heureusement, Vettel a fait sa tête en continuant son relais, sinon, il serait 3 ième et Leclerc partit en pôle, termine 4 ième avec ses petites erreurs et le petit k.o au stand qui lui coûte près de 4 sec... Max surexcité commet des approximations qui ruinent sa course... Autrement, belle course avec des bagarres partout et un public chaleureux et passionné pour la f1. A nous revoir à Austin pour le sacre de Lewis qui aura besoin que de 4 points pour les 3 courses restantes... :)
Il y a 1 mois
Aifaim
Aifaim :
McLaren sort du Grand Prix avec un zéro pointé sans conséquence sur la fin du championnat. Mathématiquement rien n'est définitif mais le réalisme comptable est logique : une dizaine de points par course restante serait considérée comme un bon résultat mais laissera McLaren hors de portée. La lutte se circonscrit sur la 5e place. Renault n'a, depuis son exclusion précédente, qu'un capital de 9 points sur le duo Racing Point et Toro Rosso.
Alfa Roméo et Haas ont déjà clairement l'esprit à 2020 tandis que Williams continue le développement - en retard - de sa monoplace dans la perspective de la saison prochaine.
Il y a 1 mois
Bill
Bill :
@Alinnhomaya
+++ Quel talent! Il lâche jamais rien. Il surclasse encore son coequipier et s'impose malgré qu'il n'avait pas la meilleure auto. Une course à l'image de sa carrière qu'est loin d'être à la fin. Il devient le meilleur pilote de l'histoire de la F1. Il va faire exploser toutes les stats. Respect.
Il y a 1 mois
Renegade
Renegade :
Super course et super Hamilton...
Il y a 1 mois
Tat
Tat :
Lewis égal à lui-même. Tassé durement par Vettel, harponné par Verstappen, monoplace abîmée, le mec arrive à gérer ses pneus sans commettre aucune faute pendant 71 tours, pour remporter une de ses plus belles victoires. Chapeau l'artiste!
Il y a 1 mois
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
@Bill
Le talent de Lewis est déjà connu et indiscutable mais sa maturité et sa science de la course deviennent très impressionnantes avec une équipe bien soudée, structurée et bosseur comme la Mercedes... La force de cette équipe, c'est leur calme dans l'action et leur réaction dès il le faut, vraiment une machine de guerre très moderne... On ne dira pas que Lewis gagne son 6 ième titre grâce à une voiture ultra-dominatrice mais bien au contraire, une voiture clairement inférieure à la Ferrari et coude à coude avec la Red Bull surtout à la deuxième moitié du championnat. La première partie du championnat, Mercedes était coude à coude avec la Ferrari et très légèrement mieux en course... Malgré tout, Lewis compte 10 victoires, donc, la moitié des courses de la saison et Valtteri 3 seulement... Très impressionnant comme bilan de Lewis, au vue des performances de ses concurrents directs, surtout la Ferrari, supposée être la voiture la plus rapide de la saison... Lewis a été traité par le passé de bouffeur des pneus, mais depuis l'ère hybride, il est devenu le pilote qui gère beaucoup mieux ses pneus de tous les pilotes du top team et peut-être même de tout le plateau et à cela, on ajoute sa vitesse pure intacte.... Avec cette maturité et expérience, je vois encore évoluer Lewis au sommet au moins 3 saisons si pas plus, sauf s'il décide autrement... Bravo à Mercedes et Lewis :/
Il y a 1 mois
AP01
AP01 :
Belle performance d'Hamilton. De là à en faire des tonnes et des tonnes sur sa "maturité" et sa saison exceptionnelle...
Pour infos, Bottas a gagné 0 GP en 2018 et il en a déjà gagné 3 cette année. Hamilton en a gagné 11 l'an dernier. Pas certain qu'il fasse mieux cette année.
De plus, que certains voient RBH au niveau de Mercedes cette année me laisse songeur... Depus 6 courses, Verstappen ne prend que des miettes de points et je ne crois pas que Gasly et Albon soient montés souvent sur le podium, sans même parler de la plus haute marche !
Bref, de l'emphase, beaucoup de tirage de nouille, mais pour les arguments sérieux, pas grand-chose...
Mercedes et Hamilton gagnent surtout parce que Ferrari et ses pilotes se tirent des balles dans le pied à presque tous les GP !
Quant à ceux qui voient Hamilon être percuté par Verstappen, c'est du pur délire.
Il y a 1 mois
iiwax17
iiwax17 :
Dis-donc, ça ne gêne personne à la FIA que Verstappen double Magnussen les 4 roues dehors ?
Peut être ils devraient ajouter un paragraphe pour Max dans le règlement pour qu'il puisse faire 2-3 interdits par course, non ...?
Il y a 1 mois
iiwax17
iiwax17 :
Enfin officiellement...
Il y a 1 mois
Skunkoff
Skunkoff :
Magnussen était à l'arret à ce moment là.
Il y a 1 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
En fait Mercedes et la Scuderia avait la même stratégie pneumatique au Mexique . Il ont envoyé , ce que je continue d'appeler leur premier pilote , dans une course à un arrêt , en espérant que les " hard " tiennent le coup de façon compétitive jusqu'au bout , ce qui n'était pas une certitude . Et ils ont envoyé ce que je continue d'appeler leur deuxième pilote dans une course héroïque et désespérée à deux arrêts , en espérant que les " mediums " suivis des " hard " neufs leur permettent de rattraper les plus de 20 secondes laissés aux stands lors du 2ème arrêt . Il convient de préciser que pour Leclerc , c'était 5 secondes de plus , le pistolet pneumatique de son mécano ayant probablement souffert de la raréfaction de l'air .

Alors pourquoi Hamilton gagne-t-il la course en ne laissant à Vettel même pas l'ombre d'une tentative de dépassement ? Alinnomaya@ y répond très bien . Lewis est passé maître dans l'art de faire durer de façon compétitive et prolongée , des pneus super-vétérants ayant presque 50 tours , par un pilotage rapide , coulé et économe ( aussi difficile à faire que de tartiner du beurre dur sur des toasts sans les casser ) .

Alors " Lewis for ever " ? Leclerc et Verstappen ont commencé à essayer de trouver des failles chez celui qui épate le monde de la F1 , on y ajoute Albon et Norris prochainement et on économisera sur tout le tintouin financier pour la rendre attrayante .
Il y a 1 mois
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
@ Marcus Diskus,
Au fond, tu as raison du fait que Mercedes et Ferrari ont joué la carte masquée du premier pilote avec un seul arrêt et deux arrêts pour Leclerc et un arrêt tardif de Bottas pour sauver une place sur le podium... En réalité, Mercedes prend de tels risque qu'avec Lewis, vu son talent et son expérience dans la gestion des éléments, en particulier les pneus. Mercedes ne prendra pas un tel risque avec Bottas, et je paris qu'au japon, Lewis aurait dû gagner la course avec un seul arrêt, même de justesse, sinon au pire 2 ième... Mais Mercedes a voulu, je ne sais pas pour quelle raison, faire gagner Bottas... Ce dernier était inquiet la quasi totalité de la course sur la stratégie de Lewis... De même chez Ferrari, malgré les pôles positions de Leclerc, mais Vettel gère mieux ses pneus en course et est le plus rapide en général en course... A Monza, Vettel était le plus rapide en piste malgré sa bourde du premier tour et pareil avec Singapour, Russie, Japon et Mexique... Je parle seulement de la deuxième moitié de saison, sauf à Spa, Vettel était un peu en retrait pour aider Leclerc à la victoire...
Il y a 1 mois
milano
milano :
Ce scénario ont la vu des dizaines de fois et a chaque fois ça marche faut juste dire bravo , le mec roule tranquille économise ses pneus , les Ferrari roule à fond deriere lui prenne 1 seconde au tour et quand tu crois que il va se faire doubler il en met une couche et cest fini les Ferrari ont bouffé les pneus et lui tranquillement était en rythme de croisière. Au vu de la feuille de course ont dirais une course disputéais la réalité est tout autre , il n'y a pas eu photo, mercedes a fait du mercedes .
Il y a 1 mois
Aifaim
Aifaim :
Concernant la stratégie pneumatique,je crois que l'unique certitude était l'ignorance de la tenue des gommes, d'où le (bon ?)réflexe de jouer sur les deux tableaux.
Hamilton a joué et a gagné. Ferrari s'est trompé en pariant sur l'usure des pneus de la Mercedes. Vettel avait reçu ce conseil de ne pas se précipiter à la poursuite de Hamilton qui serait contraint de rentrer avant la fin de l'épreuve. On peut refaire le match : avec des "si"...
Il y a 1 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
Alinnhomaya@
Je suis tout à fait d'accord avec toi sur le contenu de ton dernier post à un détail près . Le plus rapide en piste ce dernier Dimanche était Leclerc , en pneus " hard " s'il te plaît ......pas Vettel . Dans un autre domaine , je me méfie des étiquettes que l'on colle sur le front des pilotes , du style Leclerc rapide sur un tour en qualif , alors qu'il est rapide un peu partout sans être le meilleur mais au final , ça comptabilise 7 poles et 2 victoires cette saison . Pas mal pour un " Usain Bolt " débutant chez Ferrari .
Il y a 1 mois
Birel34
Birel34 :
Stratégie par-ci, stratégie par-là. Ya la stratégie mais le pilote compte aussi. On peut pas effacer d'un revers de la main cette superbe victoire du pilote Hamilton. Après le départ chaotique il revient vite dans le jeu malgré un fond plat très endommagé. La Mercedes était pas du tout la plus rapide mais son pilote si. Il fait mieux que résister à Vettel qui a des pneus plus frais. Pas très sérieux de critiquer la course d'Hamilton. Un peu court en arguments. Juste bravo au pilote.
Il y a 1 mois
Casadeserte
Casadeserte :
L'incertitude a rendu la course sympa. Je me suis pas ennuyé. Force est revenue au final au meilleur pilote dans la meilleure équipe, logique et mérité sans discussion possible.
Il y a 1 mois
Aifaim
Aifaim :
l'éphémère voiture de sécurité virtuelle retirée, la course a pu se dérouler sans artifice à visée sécuritaire et c'est un charme dont il faut goûter l'importance.

Il ne faut pas occulter le trafic compliqué par l'écart entre les trois meilleures équipes et le peloton. Sans safety-car, sur de nombreux circuits, tout le monde ou presque termine à un tour, pris en fin d'épreuve. Il sera toujours difficile de mesurer l'incidence de ces dépassements par les premiers dans leur lutte interne.
Il y a 1 mois
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
@ Marc Diskus,

Je respecte bel et bien l'exploit de Leclerc dans une équipe mythique où la politique et l'image de l'équipe arrivent en premier avant tout aspect sportif... Ce qu'il a réalisé jusqu'à présent (7 pôle et 2 victoires y compris quelques places de podium...) est à saluer avec son jeune âge et en plus, presque Rocky dans cette grande équipe... Il a encore une bonne marge de progression qui pourra bien faire oublier Vettel, qui à mon avis, n'a qu'une petite marge de progression ou même plus, étant dans le dernier carré de sa carrière... Ce qui est vrai actuellement, Vettel est en général légèrement plus rapide que Leclerc en course, à part qu'il souffre de temps à temps de ses irrégularités liées à ses erreurs répétitives... Au Mexique, Leclerc était plus rapide en hard comme tu le dis, mais après 5 ou 6 tours, il a commis quelques approximations dans ses freinages et a commencé à bouffer ses pneus pour ne plus être un réel danger pour Bottas... Il s'est mis sagement derrière Bottas jusqu'à la fin... Par contre, Vettel n'a pas tapé trop longtemps sur ses pneus, car il espérait vraiment revenir sur Lewis vers la fin, sans compter sur la surprise que lui a réservé ce dernier en gestion de ses pneus et vitesse pure... Sinon, j''aurais aimé bien voir pour la première fois le départ en première ligne de Leclerc et Max, mais hélas! Max a tout gâché et espérons en avoir d'autres au futur... XD
Il y a 1 mois
Tat
Tat :
Plein de monde se réjouissaient du départ Max-Leclerc en première ligne ; mais Max n'a pas fermé sa bouche et la FIA a été dans l'obligation de le sanctionner...
Il y a 1 mois
AP01
AP01 :
"presque Rocky" ?!! Tu confonds avec un autre sportif de cinéma, lui : Rocky Balboa (d'origine italienne...) ! D'ailleurs, rien ne justifie une majuscule à Rocky (où le mot que tu crois employer) : c'est "rookie". Pour info : fr.wikipedia.org/wiki/Rookie

Il y a 1 mois
milano
milano :
Sophomore
Il y a 1 mois
Ayenge
Ayenge :
Ce fût une belle course ! La stratégie de Mercedes, qui a même fait douter Hamilton, n'était pas forcément gagnante... Personnellement, en regardant ça je me suis dit "ça va pas le faire" mais voilà, il ne suffit pas d'avoir une bonne stratégie... Le pilote doit aussi faire sa part de boulot ! Et force est de constater qu'Hamilton a plus que bien fait sa part de boulot...surtout au vu des circonstances !

Sa course m'a fait penser à du Senna dans le premier relais tellement il est parti le couteau entre les dents et sans le tassement un peu limite de Vettel il aurait très bien pu surgir en deuxième position au premier virage ! Le deuxième relais, du Prost à l'état pure ! Pilotage rapide mais tout en douceur, pas de blocage intempestif ni d'escalade des vibreurs au-delà du tolérable par les ... Pneus !

Beaucoup de maîtrise ! Chapeau

Albon aussi a fait une belle course compte tenu d'une stratégie pas top comme pour Leclerc...

Max... au sortir de sa deuxième moitié de saison 2018, je m'étais dit "ça y'est ! Il a trouvé le juste milieu entre attaque et patience"... Me suis trompé ! Dès qu'il voit un "trou" il fonce sans penser à la suite. Vu sa remontée, la course de son équipier, il ne peut avoir que des regrets car il avait la monoplace "à battre sur ce circuit"...

Je ne suis même plus convaincu que Mercedes fasse appel à lui pour succéder à Hamilton le moment venu ! Car en replaçant ce pilote dans un autre contexte...celui du titre 2008, pas certain que ce Max là aurait pu être titré cette saison là s'il avait été a la place d'Hamilton dans cette McLaren ! Pour l'instant il me fait plus penser à une sorte de Mansell, capable d'exploits et de bourdes d'une minute à l'autre. Dommage car la vista est là ! Je passe outre ses provocations post-qualifs car c'est vraiment de la bouffonnerie à l'État pur et il semble qu'il n'y ait jamais personne pour le recadrer ! Triste !

Bottas fait une bonne course ...dans le deuxième relais car dans le premier on mesure souvent ses limites face à son équipier... Il a été vite relégué a 7 secondes ! Mais il fait le taff pour finir sur le podium !

Leclerc, victime de la strategie pas top et de qlqs secondes perdues lors du pit-stop a fait une course neutre...même s'il n'a pas grand chose a se repprocher à part quelques approximations !!

En fin de compte, Ferrari a la meilleure voiture depuis SPA (peut-être même avant quand on regarde leurs perfs de Bahreïn mais ils n'en avaient pas toujours le mode d'emploi) mais ce n'est pas certain qu'ils puissent viser la victoire finale en 2020 car il y'a toujours un hic dans leurs courses soit du team soit des pilotes soit des deux !!! Là où les bugs du côté du tandem Hamilton/Mercedes se comptent sur les doigts d'une demi-main sur une saison... sans compter que Mercedes ne va pas rester les bras croisés lors de l'intersaison au niveau de leur PU.

Dommage pour les McLaren... vivement le.moteur Merci qu'ils retrouvé leur lustre d'antan !

Perez ! Chapeau...le.meilleur des autres. Ça donne une demi-seconde au tour que d'évoluer a domicile !

Haas ! Il est temps q la saison se termine !

Renault, pas mal !

Williams... Le feu couve avec Kubica mais même si humainement il fallait lui donner sa chance...il ne peut plus revenir à son meilleur niveau !

Bon en route pour Austin et le probable 6eme.sacre de Hamilton...qui aurait cru les records de Schumacher aussi vite accessibles il y'a 10 ans ? Finalement tous les records sont faits pour être battus. Y'a pas d'exception !
Il y a 1 mois
milano
milano :
Je voyais bien vettel les avoir les 7 titres il était bien parti pour , heureusement ou pas d'ailleurs qu'il y a eu un changement de règlement.

Il y a 1 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.