> > > > Le Grand Prix des Etats-Unis en chiffres

Le Grand Prix des Etats-Unis en chiffres

Quelques heures avant le Grand Prix des États-Unis qui pourrait voir sacrer Lewis Hamilton pour la sixième fois, Motors Inside vous propose de revenir sur les chiffres clés du circuit d'Austin.

© Mercedes - Austin et son impressionnant denivelé!© Mercedes - Austin et son impressionnant denivelé!

308,405


C’est la distance en kilomètres que vont devoir parcourir les pilotes afin de boucler les 56 tours de ce Grand Prix. C'est l'équivalent d'un Paris > Dijon réalisé en 3h en voiture, contre moins de 2h pour une Formule 1.

7


Nombre de fois que le titre de championnat du monde des pilotes a été décidé sur le sol américain. Lewis Hamilton pourrait porter se chiffre à 8.

30.9


La différence de hauteur, en mètres, entre le point le plus bas et le plus haut du Circuit des Amériques.

6


Le nombre de victoires détenues par Lewis Hamilton. L’Anglais a eu l'occasion de remporter le Grand Prix en 2007, 2012, 2014, 2015, 2016 et 2017.

Austin est le sixième circuit à accueillir le Grand Prix des États-Unis après Sebring (1959), Riverside (1960), Watkins Glen (1961-1980), Phoenix (1989-91) et Indianapolis (2000-07).

500


La célèbre course Indy 500 était également une manche du championnat du monde de F1 entre 1950 et 1960.

10


Le nombre de victoires détenues sur le sol américain par Lotus. Suivent Ferrari avec 8 victoires et Mercedes avec 7 victoires.

2005


Six voitures seulement sont décomptées sur la grille de départ lors du Grand Prix en 2005. Suite à l'accident de Ralf Schumacher causé par une défaillance d'un pneu lors de la première journée d'essais, toutes les équipes utilisant les pneumatiques Michelin se retirent à l'issue du tour de formation et seules les voitures utilisant des Bridgestone participent à la course. Les pneumatiques Michelin n'avaient pas été conçus pour une telle contrainte dans les virages.

1:32.237


Temps record du tour détenu par Lewis Hamilton, réalisé en 2018 pour obtenir la pole position lors des qualifications.

2017


Lors du dernier Grand Prix des États-Unis disputé sur le tracé du Indianapolis Motor Speedway, Lewis Hamilton remporte sa deuxième victoire consécutive et distance son coéquipier Fernando Alonso au classement du championnat. Ce Grand Prix marque aussi les débuts d’un certain Sebastian Vettel sur BMW Sauber F1 Team venu remplacer Robert Kubica. L'Allemand finit huitième et devient le plus jeune pilote à marquer un point au championnat du monde de Formule 1.


Preview, Austin et 2019 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




3 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Je rajouterais "3" ou "1982".
Cette saison-là, trois GP comptant pour le championnat du monde se déroulèrent sur le sol américain : Grand Prix des USA Ouest le 04/04 à Long Beach remporté par Lauda sur McLaren, USA Est le 06/06 à Detroit par Watson (McLaren) et enfin Las vegas (25/09) gagné par Alboreto sur sa Tyrrell.
Il y a 17 jours
Aifaim
Aifaim :
2017, les débuts de Sebastian Vettel !!!

Il y a 17 jours
charles.F1
charles.F1 :
Oui... il y a une dizaine d'années qui se promène...
Il y a 17 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.