> > > > Etats-Unis - Course : Bottas gagne, Hamilton sacré et Ferrari souffre

Etats-Unis - Course : Bottas gagne, Hamilton sacré et Ferrari souffre

Valtteri Bottas s'offre la victoire à Austin après une belle bataille à distance avec son équipier Lewis Hamilton qui finit 2è et sextuple champion du monde. Max Verstappen termine 3è devant Leclerc, qui n'aura pas eut de rythme de la course. Son équipier Allemand a abandonné en début de course du fait de la rupture de sa suspension.

© Laurent Lefebvre - Motorsinside - Victoire pour Bottas qui offre néanmoins le titre à son équipier© Laurent Lefebvre - Motorsinside - Victoire pour Bottas qui offre néanmoins le titre à son équipier

C'est sous de belles conditions automnales que se déroule cette 19è course de la saison. Les températures à Austin sont 21°C dans l'air et 30°C au sol, le tout sous un grand soleil.
Rappelons que Lewis Hamilton sera sacré champion du monde s'il fini dans le top 8, chose qui paraît largement dans les cordes du Britannique, sauf problème...
Notons les choix osés de Nico Hulkenberg et Daniil Kvyat, respectivement 11è et 13è, de partir en gommes dures à l'inverse de la majorité du plateau.

Bon départ de Bottas qui garde sa place à l'entrée du 1er virage. Derrière, Verstappen arrive à se glisser derrière la Mercedes du Finlandais pendant que Vettel semble lutter avec sa monoplace. Hamilton le double par un superbe extérieur alors que l'Allemand est clairement à la peine avec sa SF90. Leclerc le double à son tour et le mystère règne au niveau de la monoplace de son équipier qui glisse rapidement à la 7è place.
Peu d'accrocs à déplorer dans le peloton en dehors d'un accrochage entre Albon et Sainz, avec pour conséquence une crevaison pour le pilote Red Bull.

Au 3è tour, le trio de tête Bottas-Verstappen-Hamilton précède Leclerc déjà à 7 secondes et Norris qui a pu profiter des différents déboires pour prendre la 5è place, devant Daniel Ricciardo et sa Renault.
Les Ferrari souffrent énormément au niveau du rythme de course. Vettel reste en retrait sans connaître la source de ses difficultés et Leclerc constate également une performance en deçà.
Gasly est 8è derrière l'Allemand après un bon départ.

Au 8è tour, drapeau jaune du fait de la rupture du triangle de suspension de la SF90 de Vettel. Cela explique ses difficultés visibles depuis le début de course, l'avarie ayant probablement engendré le sous-virage excessif de l'Allemand. Abandon pour le pilote Ferrari qui vient se garer dans la pelouse aux abords du circuit. Les nombreuses bosses du circuit sont probablement à l'origine de cet incident.


Peu après, Daniel Ricciardo double Norris et se retrouve 5è devant l'Anglais. Derrière, suivent Gasly, Sainz, Raïkkonen et Hulkenberg qui ferment le top 10. Rappelons que ce dernier est équipé de gommes blanches pendant que les 5 pilotes qui le précèdent sont toujours en gommes tendres.

Arrêt pour Max Verstappen au 14è tour pour se munir des gommes blanches. Le Néerlandais vise la fin de course à présent après cet arrêt pourtant précoce. Bottas couvre sa place en s'arrêtant à son tour, également muni de gommes blanches. Mercedes a eut le nez fin, le Finlandais sortant de peu devant Verstappen. Deux tours plus tard, Bottas dépasse un Leclerc sur un autre rythme. Le pilote Red Bull l'imite à son tour, passant le Monégasque qui ne lutte même pas, conscient de son déficit de performance.

Arrêt aux stands très long pour Charles Leclerc au 21è tour. Le pilote Ferrari reste immobilisé 7,9 sec du fait d'une faiblesse du pistolet d'un mécanicien. Rien ne semble aller pour la Scuderia Ferrari sur cette course. Daniel Ricciardo s'arrête à son tour et cède sa 4è place à son équipier Hulkenberg qui profite de sa stratégie de départ. L'Australien ressort 7è puis reprend la 6è place après l'arrêt de Perez. Belle course pour l'écurie française à ce stade de la course.

Au 24è tour, Hamilton, appelé aux stands, choisi de rester en piste avec ses gommes medium, pourtant talonné par Bottas. Ce dernier le double dans la ligne droite, aidé par ses pneumatiques frais et les consignes de son équipe qui l'y autorise. Hamilton rentre au stand une fois le tour fini et ressort 3è, isolé de tout concurrent.
Hulkenberg s'arrête à son tour après avoir perdu la performance de ses pneus et s'être fait doublé par les deux McLaren. Il ressort 15è et constitue la 1ère référence sur la durée des gommes blanches, après avoir effectué 28 tours.
Cela annonce une fin de course difficile pour les pilotes qui visent la ligne d'arrivée sans arrêt supplémentaire. La plupart des équipes ont revus leurs plans en optant pour 2 arrêts.

Hamilton attaque pour combler son retard sur Bottas mais montre des pneus durs dégradés, subissant les nombreux virages du circuit américain. La stratégie de l'arrêt unique et la victoire semblent compromises pour l'Anglais.
Au 34è tour, Max Verstappen effectue son 2è arrêt et ressort en gommes medium, derrière Lewis Hamilton mais devant Leclerc. Tout comme au 1er arrêt, Bottas imite le pilote Red Bull et rentre aux stands. Hamilton est à présent leader et va devoir gérer au mieux ses pneus pour rallier la ligne dans cette position.
Albon double Daniel Ricciardo et prend la 5è place au 38è tour. Le Thaïlandais muni de gommes jaunes, a effectué une belle remontée depuis sa dernière place du début de course.
En fond de grille, les Haas déplorent comme à leur habitude un difficile rythme de course, n'arrivant pas à viser une remontée dans les points. Magnussen est 14è alors que Grosjean est avant dernier, devant Russell, Kubica ayant dû abandonner à ses stands.
Remontée à la 12è place pour Hulkenberg après le dépassement sur Kvyat, qui se loupe sur un freinage. Albon s'arrête et ressort à la 10è position.

41è tour, et Hamilton informe par radio son équipe sur ses doutes quant à la durabilité de ses pneus. Pendant ce temps, Bottas se rapproche et apparaît bientôt dans les rétroviseurs de son équipier. Ce dernier choisi de rester en piste pour batailler avec l'espoir de maintenir ler Finlandais derrière. Leclerc s’arrête 2 tours plus tard et chausse les gommes rouges, partant à la chasse au point du meilleur tour en course. Norris fait de même en chaussant les gommes jaunes, dans la bataille à distance pour la 5è place avec Ricciardo.

A l'approche des 5 derniers tours, Bottas rentre dans la seconde derrière Hamilton alors qu'Albon réussit à revenir à la 5è place, après s'être débarrassé des McLaren et Ricciardo. Norris qui passe Gasly et gagne la 7è place. Freinage raté pour Hamilton qui vient tasser Bottas en bord de piste afin d'éviter de se faire doubler. Les deux pilotes sont roues dans roues à l'entame de ces derniers tours.
En difficulté avec ses pneus, Hamilton commet une nouvelle erreur et Bottas vient facilement le dépasser, aidé par le DRS lors de la ligne droite.

Bottas file à présent vers la victoire et Verstappen prend désormais pour cible Hamilton, dont les pneus sont clairement en déficit de performance. Le Néerlandais tourne 1,5 sec plus rapide et demande à son équipe une puissance maximale.
A deux tours de l'arrivée, drapeau jaune du fait de la sortie de piste pour Magnussen. Rupture de frein pour le Danois, qui emmène un peu plus son équipe dans les bas fonds.
A l'entame du dernier tour, Verstappen est dans la seconde derrière Hamilton et dispose du DRS. Gêné par le drapeau jaune qui l'empêche de doubler en bout de ligne droite, Verstappen est contraint de rester derrière Lewis Hamilton qui termine 2ème et sextuple champion du monde de Formule 1. Abandon pour Pierre Gasly peu avant le damier, il termine 16è. Pas de chance pour le français après sa belle course.

Classement du GP à Austin :

PiloteEquipeTempsEcartTours
1
BottasMercedes AMG Petronas Motorsport1:33:55.6534.148
56
2
HamiltonMercedes AMG Petronas Motorsport1:33:59.801+5.002
56
3
VerstappenAston Martin Red Bull Racing Tag Heuer1:34:00.655+52.239
56
4
LeclercScuderia Ferrari1:34:47.892+78.038
56
5
AlbonAston Martin Red Bull Racing Tag Heuer1:35:13.691+90.366
56
6
RicciardoRenault F1 Team1:35:26.019+90.764
56
7
NorrisMcLaren Renault F1 Team1:35:26.417+1LAP
56
8
Sainz Jr.McLaren Renault F1 Team1:34:04.201+1LAP
55
9
HulkenbergRenault F1 Team1:34:08.115+1LAP
55
10
KvyatScuderia Toro Rosso1:34:14.355+1LAP
55
11
PerezRacing Point Force India Mercedes1:34:15.280+1LAP
55
12
RaikkonenAlfa Romeo Sauber Ferrari1:34:17.420+1LAP
55
13
StrollRacing Point Force India Mercedes1:34:37.575+1LAP
55
14
GiovinazziAlfa Romeo Sauber Ferrari1:34:49.443+1LAP
55
15
GrosjeanHaas F1 Team1:35:06.885+1LAP
55
16
GaslyScuderia Toro Rosso1:33:11.079+DNF
54
17
RussellWilliams Racing1:34:18.137+2LAPS
54
18
MagnussenHaas F1 Team1:29:53.921+DNF
52
19
KubicaWilliams Racing54:56.089+DNF
31
20
VettelScuderia Ferrari12:03.130+DNF
7


2019, Course et Austin Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




9 réactions sur cet article Donnez votre avis
Birel34
Birel34 :
Hamilton immense champion pour l'Histoire avec un grand H. Bottas parfait aujourd'hui, dur d'être coéquipier d'un extraterreste. Démonstration de force des Mercedes. Ferrari à la rue en tentant de faire illusion. Verstappen comme on l'aime. Albon jeune, très bon, du solide. Renault relève la tête trop tard, hélas.
Il y a 14 jours
AP01
AP01 :
Les 6 titres d'Hamilton valent déjà bien plus que les 7 de MSC acquis par des comportements coupables en piste (1994), des consignes honteuses et des coéquipiers à son entier service.
Son retour avait été marqué par la domination de Rosberg lors de leurs trois saisons en commun chez Mercedes, écurie qui ne ne favorise pas un pilote face à un autre, ce qui change tout. Rosberg qui sera battu à plates coutures par Hamilton et qui ne devra son titre qu'à (selon moi) une fiabilité coupable de la monoplace de LH et un favoritisme imposé par la haute direction allemande de Mercedes.
Le fait du jour n'est pas le titre d'Hamilton mais la course des Ferrari ! Tiens, tiens, on dirait que l'avantage moteur impressionnant acquis depuis la fin de la trève estival se soit subitement envolé... Leclerc a sauvé les meubles en finissant à moins d'un tour de Bottas !
Bravo à RNO et Vestappen, ce dernier ayant dit tout haut ce que beaucoup pensaient tout bas sans oser le dire.
Et spéciale dédicace à ce très grand pilote qui se voyait CDM à chaque début de saison il n'y a pas si longtemps : le franco-suisse ! Ce ne sera pas encore pour cette fois ! L'année prochaine peut-être ? :-))
Il y a 13 jours
Casper
Casper :
Un peu surpris par les moteurs. On disait le ferrari au dessus des autres, mais ce sont les clients ferrari qui souffrent le plus. On disait le mercedes au desssus mais les clients mercedes sont pas folichon. Au final c'est renault qui met le plus de moteurs dans le top 10 et honda pas loin alors que reanault est réputé pour avoir un chassis en bois. Bref je pense qu'enfin les 4 moteurs ne sont plus si éloignés les uns des autres.

Cela confirme aussi le magnifique travail d?intégration chassis / moteur de mercedes. Sur ferrari les voir autant à la ramasse en course vs une bonne qualif m'interroge et pourtant comme j'étais content de voir 3 voitures et 3 moteurs différents aux 3 premières places sur la grille...
Il y a 13 jours
Supervroum
Supervroum :
@AP01

Au sujet des titres d'Hamilton, tout à fait d'accord !! hormis son premier titre que j'estime "volé"; LH mérite ses titres et ce même si ce n'est pas mon pilote préféré diras t on ... Ceux de MS acquis chez Ferrari sont tous douteux et obtenus sans panache aucun et de plus un pilote dangereux pour les autres. Et en effet, sans ses porteurs d'eau, MS n'aurait pas plus que 2 titres.
Je me rappelle d'une course où ce fou dangereux vient s'empaler dans la voiture de Coulthard et ensuite avec 3 roues, sous la pluie, continuait de rouler aussi vite avant de devoir stopper.... il avait beau être bon pilote, sans aides électroniques prohibées, à part être dieu, impossible à faire, dans ses cas là, même moi, je peux être CDM !!!!

bref, belle course de Bottas, joli Ricciardo, très bon Albon, mais cours un peu ennuyeuse quand même :)
Il y a 13 jours
Aifaim
Aifaim :
Kvyat perd sa 10e place sur tapis vert pour son accrochage avec Perez au dernier tour. La pénalité le replace derrière Räikkönen.

Perez avait eu un accrochage avec Gasly un peu plus tôt qui avait provoqué l'abandon de la Toro Rosso
NB : au championnat des constructeurs, les deux équipes sont au coude à coude...
Il y a 13 jours
David SOPHIE
David SOPHIE :
@Supervroom Le premier titre de 2008 Volé ??? reprenez le cours de l'histoire parce qu'à Spa, c'est bien sur tapis vert que Ferrari, avec la complicité de la Fia, récupère la somptueuse victoire de Lewis....google est votre ami. Quant au titre de 2016....n'en parlons pas ^^
Il y a 8 jours
milano
milano :
Singapour 2008 ont en parle ? Massa en pole, en-tête du GP bref tranquille et hop nos amis de Renault qui triche et Ferrari qui cafouille dans la précipitation pour pas perdre trop de temps avec Raikkonen et un double possiblement perdu en sachant que ça se joue à 1 point ce championnat restera un des plus beau et des plus scandaleux
Il y a 6 jours
Rocktau
Rocktau :
À l?instar du scandaleux déclassement du vainqueur Hamilton, du GP de Belgique la même saison 2008, à la 3ème place suite à une pénalité de 25 secondes, après la cérémonie du podium offrant à Massa la victoire sur tapis vert, et à Heidfeld la 2ème Place.
Il y a 5 jours
milano
milano :
Ca serait malhonnête de dire que c'était un scandale, depuis quand ont tiré avantages hors des piste en F1? On est pas en Inde car , il a accéléré plus tôt que Raikkonen pour n'avoir juste à lever à peine le pied pour rester collé et le redoublé direct après cest juste pas possible, cest pas ca le sport automobile il y a des limites de piste et tu dois te débrouiller avec ça. Comme vettel au canada par exemple, tu peux pas croire que tu va loupe une chicane et ne pas perdre de temps cest juste le tarif (merci les dégagements en goudron au passage )

On refera pas l'histoire de toute façon,;)
Il y a 4 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.