> > > > Ferrari va conserver son droit de veto pour les nouveaux accords commerciaux

Ferrari va conserver son droit de veto pour les nouveaux accords commerciaux

Le PDG de Ferrari Louis Camilleri a annoncé que la Scuderia conservera son droit de veto lors des nouveaux Accords Concorde à partir de 2021.

© Ferrari- La Scuderia conservera son droit de veto© Ferrari- La Scuderia conservera son droit de veto

Ce droit de veto en faveur de l'écurie de Maranello est historique. Il a été instauré sous l'ère Ecclestone pendant les années 80, lors des premiers Accords Concorde. En effet, Ferrari était isolée des autres équipes qui étaient toutes britanniques. A cette époque, elle était la seule équipe à fabriquer ses châssis et ses moteurs. Enzo Ferrari faisait donc face à des écuries privées telles que Williams, Lotus et McLaren, qui utilisaient toutes le même moteur Ford Cosworth. Il a donc fait inclure cette clause dans les Accords Concorde, et ce fut accepté par le grand argentier de la Formule 1.

Cependant, le constructeur italien ne peut l’exercer que s'il peut prouver que ses intérêts commerciaux sont menacés. Cet avantage dont dispose Ferrari est critiqué depuis quelques années par certaines équipes et responsables de la Formule 1 à l'instar de Jean Todt qui le trouve désormais injuste qu'il est président de la FIA mais n'y trouvait rien à y redire lorsqu'il officiait à Maranello.

La dernière fois que l'équipe de Maranello a décidé d'utiliser ce droit de veto remonte en 2015 lorsque la FIA souhaitait plafonner le prix des moteurs et des boites de vitesses. La conservation de cet avantage dans les accords commerciaux était une condition sine qua non pour que Ferrari reste en Formule 1 après 2020.

Le président de Ferrari, qui fut longtemps chez Philip Morris, explique dans une interview au Financial Times que ce droit de veto « est essentiel non seulement pour Ferrari, mais aussi pour la Formule 1. »

« Va-t-on un jour s'en servir ? J'en doute. Le fait de l'avoir, est-ce que ça attire l'attention des gens ? Je le pense. C'est quelque chose d'important, je pense. Certaines des écuries pensent que c'est anachronique et que ça ne devrait pas être en place, mais d'un autre côté, certains pensent qu'il s'agit d'une bonne idée d'avoir un 'adulte' dans la pièce. »

Alors que ces accords sont en cours de discussions entre les équipes et les instances dirigeantes de la Formule 1, Louis Camilleri indique que tout est en bonne voie pour que son équipe reste en Formule 1: « Nous sommes très impliqués. Les Accords Concorde sont vraiment un début, ce n'est même pas la fin du commencement. Les choses vont évoluer dans les mois qui viennent mais tout le monde s'accorde sur les principes de base et c'est sain. Il y a toujours beaucoup de choses à faire. »


Ferrari, Liberty Media et Economie Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




4 réactions sur cet article Donnez votre avis
AP01
AP01 :
et elle aura sans doute Hamilton dans une de ses monoplaces !
Voilà pourquoi :
Il y a quelques semaines, à la surprise de beaucoup, McLaren annonçait quitter RNO pour Mercedes à partir de 2021 ! Or, pourquoi McLaren avait quitté Mercedes pour Honda ? Car il semblait impossible pour cette écurie de redevenir CDM contre l'écurie officielle Mercedes qui tirait un avantage substancielle avec son PU... Cela n'a sans doute pas changé !
De plus, Mercedes ne pouvait motoriser que 3 écuries, sauf dérogation (qu'elle a obtenue).
Si on réfléchit un peu, on peut en déduire que l'écurie officielle Mercedes ne sera plus là en 2021 et que cette décision a déjà été prise (sans doute au cours de l'été).
Mercedes partie et n'étant plus que simple motoriste, rien ne retiendra Hamilton chez le repreneur et il pourra enfin finir sa carrière en apothéose chez Ferrari au côté de Leclerc, Vettel tirant sa révérence fin 2020.
Concernant RNO, il faut souhaiter qu'ils soient encore présent car 2 écuries d'usine en moins en 2021, cela ferait un peu tâche...
Il y a 13 jours
Supervroum
Supervroum :
@AP01

Pas mieux, entièrement d'accord mot pour mot, j'en étais à la même conclusion :)
Il y a 13 jours
Aifaim
Aifaim :
Hamilton chez Ferrari ? Certainement pas avec l'organisation actuelle... Mais le patron actuel est un pragmatique qui n'a pas hésité à taper du poing sur la table après l'accrochage du Brésil...

S'il souhaite avoir Hamilton, ce sera à deux conditions : 1° - c'est évident - que l'écurie Mercedes arrête en tant que telle.
2° Qu'au meilleur pilote soit adjoint le meilleur chef, celui qu'Hamilton exigera... Toto Wolff !

Il s'agira de reformer un autre do gagnant après celui de Todt/Schumacher.

Ce n'est pas gagné. Si les pilotes "s'usent", les chefs d'écurie aussi. Que choisira Wolff pour son avenir ?
Il y a 11 jours
AP01
AP01 :
Wolff n'ira certainement pas chez Ferrari !!! En revanche, il semble que les ricains pensent à lui, à moins que le poste de Todt à la FIA l'intéresse. Qu'il prenne la succession du petit caporal qui ne pense qu'à la circulation routière m'irait bien. Mais il est sans doute trop jeune pour ne plus servir à rien...

Après, qu'Hamilton choisisse une partie de ses ingénieurs et ai son mot à dire sur le directeur sportif de Ferrari, c'est probable.
Il y a 11 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.