> > > > Abu Dhabi - Course : Hamilton, jeu, set et match !

Abu Dhabi - Course : Hamilton, jeu, set et match !

Lewis Hamilton a été impressionnant en ce dimanche à Abu Dhabi. Le pilote Mercedes déjà titré champion du monde 2019 a remporté le Grand Prix d'Abu Dhabi, dernier de la saison devant Max Verstappen et Charles Leclerc. Grand Prix sans doute le moins spectaculaire de la saison.

© Mercedes - Hamilton vainqueur à Abu Dhabi© Mercedes - Hamilton vainqueur à Abu Dhabi

Le Grand Prix d'Abu Dhabi est déclenché à 14h10 heure européenne et à la particularité de commencer au soleil couchant. La saison 2019 arrivant à son terme on aurait pu penser que les pilotes étaient déjà partis en vacances tant le spectacle a été faible.

Au départ, sans encombre, Hamilton parvient à conserver la tête de la course et ne la quittera pas jusqu'au 55ème tour. Le pilote Mercedes déjà champion du monde reste le pilote au plus grand nombre de victoire sur le circuit de Yas Marina.

Elancé 2ème avec la pénalité de Valtteri Bottas, c'est le pilote néerlandais Max Verstappen qui monte sur la seconde marche du podium. Il a pu se battre sur quelques virages avec Charles Leclerc qui a tenté l'undercut sur la Red Bull. Avec de meilleurs pneus, le pilote Red Bull est parvenu à reprendre sa 2ème position.

Charles Leclerc signe donc un nouveau podium ici à Abu Dhabi mais ce résultat n'est pas encore officiel puisqu'il est sous investigations de la FIA. En effet Ferrari n'a pas déclarait les bons poids et est donc sous menace de pénalité voir disqualification de la voiture du pilote monégasque.

Parti bon dernier après une pénalité pour changement de bloc moteur, Bottas termine au pied du podium et à quelques centièmes de la Ferrari de Leclerc.

Vettel termine 5ème devant Alex Albon sur la Red Bull. Le pilote Ferrari a connu un premier changement de pneumatiques compliqué. La Ferrari a du restée immobilisée plus de 6 secondes. Ferrari a tenté de faire entrer Leclerc et Vettel dans le même tour mais le second stop, celui de Vettel, a été perturbé par la fiabilité des pistolets de serrage qui n'ont pas fonctionné sur le flan gauche.

Sergio Perez est le premier des autres. Il termine 7ème et pourtant a plus d'un tour de Lewis Hamilton... Il devance Lando Norris sur McLaren et Kvyaat. Carlos Sainz est le dernier pilote a marqué un point cette saison; en dépassant Ricciardo dans les derniers tours pour Renault. L'écurie tricolore ne marque donc aucun point en cette dernière course mais parvient à conserver la 5ème place au championnat derrière McLaren et devant Toro Rosso.

12ème à l'arrivée, Hulkenberg termine la dernière course de sa carrière. Il devance Raikkonen et les 2 Haas. Gasly n'est que 18ème après avoir connu un contact avec Stroll il n'a jamais pu revenir dans le classement. Le seul abandon est à mettre à l'actif de Stroll justement.

Hamilton champion 2019 devant Bottas et Verstappen

Au championnat du monde, Lewis Hamilton termine donc avec 87 points de plus que son coéquipier soit l'équivalent de plus de 3 victoires d'écart. 3ème, Verstappen est à 135 unités. Côté constructeurs, Mercedes termine devant Ferrari et Red Bull. McLaren est la 4ème équipe cette saison soit son meilleur classement depuis 2009. Elle devance Renault, Toro Rosso et Racing point. Alfa Roméo, Haas et Williams ferment la marche.


Résultats du Grand Prix d'Abu Dhabi 2019 :

PiloteEquipeTempsEcartTours
1
HamiltonMercedes AMG Petronas Motorsport1h34:05.715
55
2
VerstappenAston Martin Red Bull Racing+16.772
55
3
LeclercScuderia Ferrari Mission Winnow+43.435
55
4
BottasMercedes AMG Petronas Motorsport+44.379
55
5
VettelScuderia Ferrari Mission Winnow+64.357
55
6
AlbonAston Martin Red Bull Racing+69.205
55
7
PerezSportPesa Racing Point F1 Team+1 tour
54
8
NorrisMcLaren F1 Team+1 tour
54
9
KvyatRed Bull Toro Rosso Honda+1 tour
54
10
Sainz Jr.McLaren F1 Team+1 tour
54
11
RicciardoRenault F1 Team+1 tour
54
12
HulkenbergRenault F1 Team+1 tour
54
13
RaikkonenAlfa Romeo Racing+1 tour
54
14
MagnussenHaas F1 Team+1 tour
54
15
GrosjeanHaas F1 Team+1 tour
54
16
GiovinazziAlfa Romeo Racing+1 tour
54
17
RussellROKiT Williams Racing+1 tour
54
18
GaslyRed Bull Toro Rosso Honda+2 tours
53
19
KubicaROKiT Williams Racing+2 tours
53
20
StrollSportPesa Racing Point F1 TeamAbandon+9 tours
45


Yas Marina, Course et 2019 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




9 réactions sur cet article Donnez votre avis
V6 Turbo
V6 Turbo :
Clap de fin, la dernière a confirmé les grandes tendances. Si le duo Mercedes/Hamilton semble sur une autre planète, la prestation de Ferrari confirme encore ce que je pense cette saison du team transalpin: ce sont les rois du gâchis.Il y a bien longtemps, ils ont bercé mes rêves de gamin et depuis quelques courses celui de les voir enfin challenger Mercedes. Et pourtant c'est vrai désastre encore illustré par la Q3 manquée de Charles et l'incapacité à résister en course à la RB de Verstappen. Marquant aussi de voir le podium de Charles (provisoirement à l'heure où j'écris ces mots?) sauvé par le drapeau à damier. Un tour de plus et Bottas parti au fin fond de la grille (même pas aidé par une SC) aurait mangé tout cru le petit prince monégasque. En regardant chaque partiel,(et surtout avec l'absence prolongée du DRS en début de course) j'ai constaté que Ferrari, RB et Mercedes se tenaient dans un mouchoir dans les bouts droits. Et de voir des deux Mercedes dominatrices dans les secteurs de pilotage et de chassis. Le meilleur tour en course d'Hamilton avec des pneus hards pas tout frais et un PU vieux de 7 week-ends, en dit long sur la qualité de la W10 et la maîtrise en course de son pilote. Les partiels, c'est ce qui nourrit nos réflexions techniques.Quand tout le monde était en durs avec des gommes certes plus ou moins usagées mais pas à l'agonie, en fin de course, le delta a continué à se creuser. Pas par hasard.
Il y a encore quelques semaines, avec ce même PU, les SF90 enfumaient tout ce qui roule. Cette médiocre prestation ne peut hélas que renforcer les soupçons de certains. Un jour on disposera probablement d'une d'explication à cette différence subite.
J'en viens donc à RB et Honda. Mine de rien, cette troisième place au championnat n'était pas du tout envisageable fin 2018. C'est aussi la révélation de la saison. Avec plus de constance et un deuxième pilote qui va gagner en maturité, RB n'est pas du tout à négliger en 2020. Pour mon plus grand plaisir.

Il y a 13 jours
AP01
AP01 :
"Grand Prix sans doute le moins spectaculaire de la saison." Euh... il a quand même été 1000 fois plus spectaculaire que le GP de France !!! C'est dire...
Mais, j'oubliais, sur ce site tout ce qui est "français" est extraordinaire...
Il y a 13 jours
Sennafan
Sennafan :
La messe est dite "ce sont les pilotes qui font la course" on dit en vélo. Hamilton encore dans une démo dont il a le secret. Tant qu'il sera en F1 avec une bonne caisse il atomisera la concurrence. Verstappen et Leclerc peuvent le challenger mais lui il fait presque jamais de fautes, pas eux. Ca paye sur un championnat. Toujours là, accrocheur rapide quand il faut. Au dessus du lot sans contestation possible.
Il y a 12 jours
Rotaxmax
Rotaxmax :
@Sennafan
Oui le seul dans les points à chaque course...
Il y a 12 jours
milano
milano :
Une petite purge comme dernier grand prix ceci dit les 15 premiers tours nous ont montré que sans drs il y aurait beaucoup plus de plaisir .
Il y a 12 jours
AP01
AP01 :
"sans drs il y aurait beaucoup plus de plaisir ." C'est avoir la mémoire courte... Sans DRS, les voitures se suivraient en procession et un pilote 1 second eplus rapide que celui qui le précèderait ne pourrait pas le doubler, comme cela était courant avec le DRS ! Il a été mis en place pour changer cette réalité et il remplit parfaitement son rôle selon moi. D'ailleurs, personne ne le remet vraiment en cause dans le paddock...
Il y a 12 jours
milano
milano :
C'est justement mon avis , avant son instauration il est vrai que le drs était réclamé (quand je dis drs je parle plutôt d'une solution pour régler le problème que vous soulignez) avec le recule le drs ne me convient pas du tout et au final c'était mieux avant , hier jai revue de la course , du dépassement au freinage cote a coté parfois ca passe parfois non , hier jai vu les pilotes qui sont de vrai attaquant et d'autres qui le sont moins .

Jai vu des dépassements qui se mériter en ayant fait le travail en amont pour y parvenir.

Vraiment je trouve que la course a était plus plaisante , et encore plus si ont pense a 2021 ou soit disant les f1 pourrons se suivre alors la enlever le drs est obligatoire contrairement à aujourd'hui ou je peux entendre que a bout de 2 tours dans l'échappement dune voiture tu crame tes pneus .
Il y a 12 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Le dernier Grand Prix 2019 a souligné une fois encore le fossé qui a séparé cette saison les châssis Mercedes et RedBull du châssis Ferrari . Leclerc disait après son premier run en Q3 , qu'il ne voyait pas comment , malgré un tour à fond absolu , combler la 1/2 seconde perdue dans le secteur 3 . Son aveu rend légitime de se poser la question de quelle " amphétamine " a été administrée au PU Ferrari à la fin de l'été et au début de l'automne , pour clairement dominer la concurrence ?

Le serpent de mer , à mon avis , n'a pas fini de montrer le bout de sa queue . C'est une zone d'ombre qui plane sur la Scuderia cette saison sans que quiconque , notamment la FIA , n'ait pu déceler le moindre indice d'illégalité . Les tifosis sont ravis de cette situation , sans doute moins du silence qui entoure le débriefing pilotes d'après Interlagos , jugé par ses dirigeants comme suffisant en interne . Atmosphère un peu glauque autour de la Scuderia dans la deuxième moitié de la saison . George Lucas dirait que " le coté obscur de la force " conduit rarement à la victoire mais souvent entraîne un gâchis d'énergie et d'argent .

Il y a 12 jours
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
Mercedes avait juste cette année une voiture plus bien équilibrée en course qu'en qualif. Et la preuve, Lewis gagne 11 courses avec 5 pôles seulement, donc, au moins la moitié des courses de la saison, sans oublier de mettre en compte les stratégies réussies de Mercedes à au moins 90 %... Il a fait parfaitement du "PROST" en gérant magnifiquement chaque course même quand il n'était pas favori lors de certaines courses... Le trophée de Poleman revient à Charles Leclerc avec 7 pôles contre deux victoires seulement méritées mais avec de coup de pouce, de Vettel à SPA et la clémence des commissaires à Monza... Cela n'enlève rien de ses talents, car il aurait dû gagner d'autres grand prix encore comme Bahrein et Singapour... Honda et Verstappen ont fait du boulot, ce qui est promettant pour 2020 vu qu'il faudra toujours compter à l?ingéniosité d' Andrew Newey pour une meilleure monoplace... Le dernier gp nous donne un signal fort pour 2020, donc, Lewis et Mercedes seront encore très dur à battre même si la concurrence risque d'être plus proche encore...
Il y a 10 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.