> > > > Bilan 2019 - Kimi Räikkönen : un retour aux sources pour une fin de carrière dans l'ombre

Bilan 2019 - Kimi Räikkönen : un retour aux sources pour une fin de carrière dans l'ombre

La fin d'année approche et il est temps d'analyser les performances des pilotes en 2019. Motors Inside vous propose donc un regard en arrière sur la saison de Kimi Räikkönen. Le Finlandais effectuait son retour dans l'écurie qui lui a donné sa chance en 2001. Le début de saison fût prometteur, puis à l'image des performances de sa monoplace le reste de la saison s'est avéré plus compliqué que prévu malgré une belle prestation au Brésil.

© Alfa-Romeo - Kimi Raikkonen en 2019, une saison ternie par le manque de performance de son Alfa Romeo© Alfa-Romeo - Kimi Raikkonen en 2019, une saison ternie par le manque de performance de son Alfa Romeo

Malgré une pole position et une victoire en 2018, Kimi Räikkönen n’a pas été reconduit chez Ferrari pour la campagne 2019. Il avait pourtant l’appui de Sebastian Vettel et reste à ce jour le dernier champion du monde pour les rouges. Néanmoins, l’équipe italienne avait trop peur de perdre sa future étoile, Charles Leclerc. Ce dernier a effectué une brillante saison 2018, ponctuée de coups d’éclats et de maturité. Ces deux-là ont donc échangés leurs baquets à la trêve hivernale. Kimi Räikkönnen retrouvant l’équipe qui lui a donné sa chance en 2001 de devenir pilote de F1.

Après des essais hivernaux encourageants, le Finlandais répétera qu’il se sent à l’aise au sein de cette écurie. Ce transfert lui a permis de se rapprocher de son lieu d’habitation. Ainsi, la modeste écurie suisse étant moins médiatisée que Ferrari, les contraintes sont moins nombreuses et lui permettent d’être plus souvent auprès de sa famille. C’est donc un Kimi Räikkönen motivé que nous retrouvons pour un début de saison prometteur. Iceman se montre régulier et engrange régulièrement des points. En douze courses, il en inscrit 31 et pointe au huitième rang derrière Carlos Sainz.

Malgré tout, l’Alfa Romeo ne progresse pas. L’équipe est même disqualifiée du Grand Prix d’Allemagne pour non-conformité sur système de départ. Après la pause estivale, le pilote finlandais perd de sa vitesse en qualifications au point d’être régulièrement challengé par son équipier. Le seul résultat significatif de cette fin de saison est cette inespérée quatrième place au Grand Prix du Brésil. Toujours solide en course, il surclasse son équipier italien et marquera 43 des 57 points de l’équipe.

Kimi Räikkönen a la passion du pilotage ancrée en lui. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il arpente toujours les paddocks de Formule 1 à 40 ans passés. Cette saison aura été à l’image des cinq saisons passées chez Ferrari. Il est combatif, expérimenté, passionné et d’une incroyable constance en course. Depuis son retour en F1 en 2012 après une escapade en rallye, il a perdu de sa vitesse, mais donne toujours le même de lui-même. Avec une Alfa Romeo qui n’a pas su progresser au cours de l’année 2019, il termine à une modeste 12ème place qui ne reflète pas le talent de ce pilote en fin de carrière. Mais peu importe, il continue d’exercer sa passion avec le tempérament si particulier qui lui est propre. Espérons que 2020 lui apporte une monoplace plus combative.


Sondage : Donnez une note sur 10 à la saison 2019 de Kimi Räikkönen




Bilan, Raikkonen et 2019




4 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Räikkönen semble avoir rejoint Alfa Roméo avec les mêmes choix que chez Ferrari. A Maranello, c'était à Vettel le brio, à lui la constance au service de la scuderia.

Chez l'ex-Sauber de ses débuts, les perspectives de pole ou de podium étaient quasiment nulles, alors, tout "fer de lance" de l'équipe qu'il (re)devenait, ce n'était pas - ou plus - l'heure d'un retour aux sources de ... Jouvence. Sans autre ambition que de servir l'équipe, il a fait le travail sans apporter le supplément de brio, ces éclairs de prouesse qu'on peut être en droit d'attendre d'un pilote de F1.

J'espère me tromper en écrivant que 2020 n'ajoutera qu'une ligne à son remarquable palmarès - et dont il se fiche probablement - c'est le record de participation à des grands prix : il laissera Barichello à plus de dix longueurs sur un trône qu'il occupera longtemps.
Il y a 5 mois
AP01
AP01 :
Heureusement pour lui, Raikkonen laissera une trace plus marquée que celle de Barrichello dans l'Histoire de la F1 !
Il ne restera pas non plus comme un pilote inoubliable, à l'image d'un Häkkinen. Il n'est pas encore l'heure de la retraite cela dit et il peut encore faire un coup d'éclat, si les circonstances s'y prêtent. Le recruter paraissait judicieux ama mais la voiture n'était pas bonne en 2019.

Il se dit qu'avec la fusion FCA et PSA, Alfa pourrait être sacrifiée en 2021, d'autant que les chiffres de vente de la marque sont catastrophiques... Un retour de Sauber n'est pas à écarter semble-t-il ?! The never ending story ?
Il y a 5 mois
dahou ouabou
dahou ouabou :
Très bonne analyse de la situation à propos de kimi raikkonen.
Un bon article.
Il y a 5 mois
Mera92
Mera92 :
Une saison solide, et malgré 40 piges, triple les points de son jeune équipier en lui collant un sévère 16-2 en course, mais sa pointe de vitesse en qualif est de plus en plus discutable (seulement 12-9 avec moins d'un dixième en moyenne), on verra en 2020, je l'imagine bien reconduire pour une ultime année en 2021 avec les nouvelles voitures.
Il y a 5 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.