> > > > Bilan 2019 - Sergio Perez : Un performer condamné à l'anonymat

Bilan 2019 - Sergio Perez : Un performer condamné à l'anonymat

La fin d'année approche et il est temps d'analyser les performances des pilotes en 2019. Motors Inside vous propose donc un regard en arrière sur la saison de Sergio Perez. Le pilote de 30 ans qui a toujours convaincu mais qui n’a jamais eu la voiture pour briller.

© Racing Point - Perez ou la figure de la maturité en Formule 1 © Racing Point - Perez ou la figure de la maturité en Formule 1

Les saisons passent et se ressemblent pour Perez. Engagé en Formule 1 depuis 2011 et sa première course chez Sauber, le pilote Mexicain a réalisé de solides prestations au courant de la saison 2019. Des résultats réguliers dans une équipe en pleine reconstruction et une monoplace qu’il a lui-même qualifié de Mal née.

Checo, comme le surnomment certains, est la figure nationale du Grand Prix du Mexique. Par ailleurs, le rendez-vous mexicain a été maintenu au calendrier jusqu’en 2022.

Chez lui, le pilote a, cette année encore, réussi à ne pas décevoir son public en réussissant à finir à la 7e position, synonyme de meilleur des autres.

Le reste des courses, le pilote a toujours réussi à optimiser le résultat pour son équipe. Bénéficiant de circonstances favorables en course en Allemagne et à Spa, et réalisant par moment de belles batailles à l’image de l’ultime course de la saison où il a franchi le drapeau à damiers à la 7e position, à la régulière après un dépassement spectaculaire sur Lando Norris dans les derniers tours de la course.

Un bilan 2019 plutôt positif pour le Mexicain. Réussissant à se placer in extremis à la 10e place du classement des pilotes, la prestation de Sergio Pérez contraste avec le maigre butin de son coéquipier Lance Stroll. Avec ses 52 points, le Mexicain a été à l’origine de plus de 70% du total des points de son écurie.

A l’image d’un Nico Hülkenberg dont le talent est reconnu par tous mais dont le palmarès est austère, Perez est lui aussi de plus en plus proche de la fin de carrière. Avec sa prolongation au sein de l’équipe Racing Point jusqu’en 2022, le pilote mexicain de 29 ans est condamné au miracle pour décrocher, la saison prochaine, une 1ère victoire en carrière.


Sondage : Donnez une note sur 10 à la saison 2019 de Sergio Perez




Bilan, Perez et 2019 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Il commence à faire partie des meubles ! La preuve, dans les stats "négatives", il est au pied du podium des pilotes sans victoire. Il ne tardera pas à en déloger... Hülkenberg puis dépassera Heidfeld. Pour la première place détenue par de Cesaris, il faudra dépasser les 208 départs de l'Italien, un jeu d'enfant d'ici 2022 ! A moins que sa Racing Point ne l'efface du classement...

Pour l'absence de pole position, il est déjà leader devant... Grosjean. Pour descendre de ce podium-là, il faudra qu'ils gagnent un concours de ... circonstances car, sur le papier, leurs monoplaces ne sont pas capables de les y aider.

Stroll a encore du chemin à faire pour le battre et l'amour-propre du Mexicain est une source de motivation voire d'agressivité en piste.
Il y a 1 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.