> > > > Arthur Leclerc rejoint son frère chez Ferrari

Arthur Leclerc rejoint son frère chez Ferrari

La Ferrari Driver Academy comprend deux nouveau jeunes pilotes à compter de cette année 2020 : Arthur Leclerc, le frère de Charles et le tout jeune Dino Beganovic qui fêtera ces 16 ans dans deux jours.

© Ferrari - Arthur Leclerc rejoint son frère chez Ferrari© Ferrari - Arthur Leclerc rejoint son frère chez Ferrari

Ferrari a décidé d'étoffer son académie de jeunes pilotes en recrutant deux nouveaux espoirs pour 2020. Le premier d'entre eux a un patronyme bien connu puisqu'il s'agit du jeune frère de Charles Leclerc, Arthur. Le jeune homme de 19 ans participera au Formula Regional, un championnat européen de Formule 3. avec l'équipe Prema.

Le Monégasque a déjà brillé en monoplace en 2018 en remportant sa première course en F4 dès son deuxième engagement sur la piste de Nogaro avant de terminer à la 5ème place de ce même championnat français en 2019.

Le second pilote à l'accompagner dans le programme est le tout jeune suédois Dino Beganovic qui du haut de ses 16 ans (il les fêtera le 19 janvier prochain) va participer au championnat de F4, lui aussi avec l'équipe Prema.

La Ferrari Driver Academy compte en ses rangs sept autres pilotes en devenir engagés dans différents championnats dont parmi eux Giuliano Alesi, Robert Shwartzman, Callum Ilott, Mick Schumacher et Marcus Armstrong qui participeront au championnat F2 en 2020.


Ferrari, Leclerc Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




8 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Peut-être faudra-t-il y ajouter à plus ou moins long terme un pilote féminin. En tout cas, c'est un souhait (?) exprimé par la scuderia.
Il y a 1 mois
GV27
GV27 :
Pour avoir un pilote féminin,encore faut-il trouver une femme qui gagnerait des championnats en formule de promotion.
Il ne faut pas promouvoir un pilote pour des raisons politiques,sociétales ou marketing!
Hamilton n'est pas en F1 pour de mauvaises raisons mais bien parce qu'il a le talent,cela doit aussi s'appliquer aux femmes,même si cela prendra encore du temps.
Il y a 1 mois
Aifaim
Aifaim :
GV27@, je suis tout à fait d'accord avec ce que vous écrivez mais il se trouve que Ferrari a émis le voeu d'introduire une femme au sein de son academy.

Clairement, aucune, au niveau mondial, ne montre des dispositions et des résultats probants. La prestation de Tatiana Calderon en F2 en 2019 ne déroge pas à la règle... Je serais agréablement surpris qu'elle fasse mieux en Super Formula cette année...

Derrière la Colombienne, personne parmi les rares - et c'est aussi une part du problème - qui s'aventurent dans des championnats mixtes n'obtient de classements susceptibles d'attirer l'attention. Il est symptomatique de constater que Sophia Flörsch a infiniment plus défrayé la chronique par son terrible accident de Macao que par son talent en F3. Certes elle est sympathique et très courageuse puisqu'elle a repris le volant depuis, mais cela ne suffira pas.
Il y a 1 mois
AP01
AP01 :
Si Ferrari a émis le souhait d'intégrer une femme dans leur académie, c'est, comme les autres, uniquement à des fins marketing et de propagande mondiale pour l'égalité des sexes. Rien de nouveau de ce côté-là. Son intégration sera financée par les sponsors qu'elle ramènera.

Mais que les adeptes de cette ineptie qui voudrait qu'une femme et un homme soit égaux en tout se rassure : la F1 finira par imposer que la gagnante des W séries obtienne un baquet en F1. J'en fais le pari. La contrainte finira par remplacer le bon sens et la réalité.
Il y a 1 mois
Aifaim
Aifaim :
AP01@, son baquet sera payé par les sponsors qu'elle ralliera... comme la plupart des pilotes qui y accèdent... à condition qu'elle en trouve. S'il existe une égalité entre les sexes en sport automobile, la chasse aux soutiens financiers en est une : Chadwick n'a pas trouvé de quoi boucler un budget pour le championnat de F3 !
Il y a 1 mois
AP01
AP01 :
Il y a des sponsors qui s'adressent exclusivement à un public féminin, encore faut-il que ce ne soit pas de la contre-publicité parce qu'elle n'a pas le talent ou les compétences pour se mesurer aux hommes. Williams n'est pas Ferrari. Ces 2 écuries sont même à des années-lumières l'une de l'autre en terme d'exposition. Pas étonnant que l'argent ne coule pas à flot quand on cumule ces 2 handicaps...
Il y a 1 mois
Aifaim
Aifaim :
En ce qui concerne Chadwick, il y a , de mon point de vue, une réelle carence de son entourage personnel mais aussi des instigateurs des W-Series.
Lorsqu'on lance une telle compétition qui se veut un tremplin pour les meilleures participantes, il me semble aller de soi que l'intérêt commun est d'accompagner la lauréate afin de créer une véritable filière. Pas plus Coulthard que Bond-Muir et leur équipe ne se sont suffisamment bougés, même si, du côté de la pilote, le complément de budget n'a pas été trouvé... Bien sûr, la promesse de financement a été tenue mais peut-être eût-il fallu se substituer à l'entourage défaillant, ne serait-ce que pour crédibiliser la jeune compétition.

Trouver de l'argent reste un problème que les garçons rencontrent aussi.
Il y a 1 mois
Aifaim
Aifaim :
AP01@,"Il y a des sponsors qui s'adressent exclusivement à un public féminin". C'est tout à fait vrai mais je doute que pour eux le sport automobile en général et la F1 en particulier constituent un vecteur probant : le nombre de pratiquantes est famélique et celui des passionnées très minoritaire. Qu'on veuille toucher ce public, commercialement parlant, pourquoi pas, mais à la condition évidente qu'il y ait, au bout du compte, la rentabilité. Donc, l'investissement ne pourra qu'être proportionnel à la "cible". Or, le niveau exigé des soutiens affichés en F1 est, de mon point de vue, hors d'atteinte, sauf à passer du sponsoring au mécénat.
Il y a 1 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.