> > > > La F1 a la côte !

La F1 a la côte !

C'est dans un communiqué de presse que Liberty Media a révélé certains chiffres des audiences de la Formule 1 en 2019. Est-ce que l'année dernière a été favorable à la catégorie reine du sport automobile ?

© Ferrari - La F1 est-elle de plus en plus populaire ?© Ferrari - La F1 est-elle de plus en plus populaire ?

À certains égards 2019 a été une année record pour la Formule 1 qui a réalisé de très bons chiffres d'audience. Avec 1,9 milliards de téléspectateurs, l'audience cumulée n'a jamais été aussi forte et pour la troisième année consécutive celle-ci n'a cessé d'augmenter.

Les téléspectateurs les plus nombreux se trouvent au Brésil, en Italie, en Allemagne, au Royaume-Uni et enfin aux Pays-Bas où on peut dénombrer près de 100 millions de téléspectateurs sur l'ensemble des Grands Prix. Grâce au retour de Robert Kubica chez Williams, la Pologne a augmenté de 3,5 son nombre de téléspectateurs s'élevant ainsi à 8 millions.

Sur les 21 Grands Prix de la saison, 19 ont réalisé des meilleurs chiffres d'audience qu'en 2018. Avec 112 millions de téléspectateurs, le Grand Prix d'Italie a été la course la plus vue de la saison et également la plus vue depuis le Grand Prix du Mexique 2016. Monza n'a pas été le seul Grand Prix à dépasser la barre symbolique des 100 millions de téléspectateurs. En effet, Monaco, l'Allemagne et le Brésil ont également réussi cet exploit.

Sur les 500 millions de fans répartis dans le monde, ceux qui sont arrivés ces deux dernières années sont âgées à 62 % de 35 ou moins. 24,9 millions de fans suivent la F1 sur ces différents réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Instagram et YouTube. C'est 32,9 % d'abonnés en plus qu'en 2018. Cette forte croissance du nombre d'abonnés sur les réseaux sociaux permet à la Formule 1 d'être le sport majeur avec la meilleure croissance sur les réseaux sociaux.

Ces chiffres permettent de mettre en lumière la hausse de popularité de la Formule 1, notamment auprès des plus jeunes qui sont la cible principale de Liberty Media. Entre la présence de plus en plus importante de la F1 sur les réseaux sociaux, la création des F1 Esports ou encore d'un partenariat avec Netflix, la catégorie reine du sport automobile a su faire venir des nouveaux fans en se modernisant.


2019, Statistiques Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




3 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Certes, pour un certain nombre de Grands Prix de Formule 1, la mer n'est pas loin mais ce n'est pas une raison pour confondre "cote" et "côte".
Cette dernière est tout à fait d'actualité puisqu'un de ses synonymes est "la grève", mais tout de même...

Il est vrai - aussi ! - que pour regagner des téléspectateurs, la côte est difficile à grimper, apparemment moins que celle de l'orthographe. Dommage car il y a de réels progrès ces derniers temps...
Il y a 28 jours
AP01
AP01 :
Critiquer la forme, c'est bien, mais le fond, c'est sans doute plus productif et intéressant...

"À certains égards 2019 a été une année record pour la Formule 1 qui a réalisé de très bons chiffres d'audience. Avec 1,9 milliards de téléspectateurs, l'audience cumulée n'a jamais été aussi forte et pour la troisième année consécutive celle-ci n'a cessé d'augmenter." Ces records, des chiffres absolus, cela ne veut rien dire ! Combien de GP en 2019 ? 21 ! Combien de GP en 1990 ? 16 ! Combien en 2006 ? 18 ! Quand il y aura 25 GP, vous continuerez à parler de "record" d'audience en valeur absolue ?! C'est débile et trompeur.

Autre chose, dans les années 80 et 90, la grande majorité des GP se disputait en Europe, limitant l'intérêt du reste du monde. Désormais, c'est l'inverse : la grande majorité des GP se déroule hors d'Europe et sur différents continents, suscitant l'intérêt de nouveaux publics. Ce n'est pas une critique, mais plus on agrandit le gâteau, plus on encaisse d'argent, pas besoin d'avoir fait math sup pour le comprendre et l'expliquer...

Cela ne veut absolument pas dire que la F1 intéresse plus de monde actuellement qu'il y a 20 ans ou 30 ans ! Prost déplorait que la F1 fasse 700000 téléspectateurs en France actuellement vs 7M à son époque, ce n'est pas pour rien...

Bref, on veut nous faire croire, avec ces chiffres biaisés, que la F1 attire toujours plus de monde et que les diffusions payantes ne sont pas un frein pour l'audience. C'est un autre mensonge ! Si les GP étaient diffusés en clair un peu partout, les audiences seraient probablement 5 à 10 fois plus élevées.

Quant à la croissance sur ces merdes de réseaux sociaux, pas étonnant qu'elle semble importante. Quand on part de 0, la croissance ne peut qu'être exponentielle. Là encore, ce n'est que du blabla sans intérêt et la reprise sans aucune critique de la messe traduite par la partie commerciale de la F1.

Facilité, quand tu nous tiens...
Il y a 28 jours
Aifaim
Aifaim :
Liberty Media vante ses mérites, ses actions, son efficacité, moins au public qu'aux annonceurs potentiels et autres entités susceptibles de rejoindre la F1 sous quelque forme que ce soit.

Si le public augmente parce que le nombre d'épreuves explose, ce n'est donc pas un problème : artificiels ou non, les chiffres bruts portent le message d'un auditoire assez gigantesque apte à rentabiliser des investissements supposés se révéler "gagnants/gagnants".

La notion de "record" est tout aussi publicitaire mais elle ne tient pas compte des circonstances et, surtout, des progrès, technologiques ou autres : Les "records du tour" tombent assez régulièrement mais avec des voitures plus performantes que lors des réglementations précédentes... et nul ne s'avise de dénigrer ou renier la performance.

Pour l'anecdote, voilà à quoi peut mener un tripatouillage tout simple des chiffres jetés en pâture : une audience de 1.9 milliard cumulée pour 21 Grands Prix, soit peu ou prou 90 millions par course. L'article précise qu'il existe 500 millions de fans dans le monde... Tu parles de "fans" ! Même pas UN sur CINQ qui regarde les courses... CQFD...
Il y a 28 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.