> > > > Imola propose d'accueillir la Formule 1 en remplacement du Grand Prix de Chine

Imola propose d'accueillir la Formule 1 en remplacement du Grand Prix de Chine

Le circuit d'Imola a proposé ses services à la Formule 1 afin d'organiser une course en avril pour remplacer le Grand Prix de Chine qui est reporté pour le moment. Le directeur du circuit qu'un tel événement serait "un peu mission impossible".

© gp2 - Imola veut accueillir à nouveau un Grand Prix de F1© gp2 - Imola veut accueillir à nouveau un Grand Prix de F1

Imola qui a longtemps été par le passé hôte du Grand Prix de Saint Marin n'a plus accueilli de manche de Formule 1 depuis 2006. La direction du circuit n'a cependant jamais renoncé à ses ambitions de ramener la F1 sur son tracé. En 2016, alors qu'il y avait des doutes sur l'avenir de Monza, le circuit d'Imola s'était déjà proposé pour organiser le Grand Prix d'Italie.

Le circuit d'Imola vient de contacter le président de l'Automobile Club d'Italie, Angelo Sticchi Damiani, concernant l'organisation d'un Grand Prix en remplacement de Shanghai, qui est, à l'heure actuelle, reporté.

Dans un entretien avec le magazine britannique Autosport, le président d'Imola Uberto Selvatico Estense a insisté sur le fait que le site est accrédité pour accueillir la Formule 1 et qu'il pourrait être prêt à temps.

« Ce serait très difficile à organiser, mais la piste est prête » explique-t-il.

« Nous pouvons avancer très vite pour organiser un Grand Prix, comme nous l'avons fait par le passé. Nous ne serions pas dans des conditions idéales, mais si c'est nécessaire, nous le ferons. »


Un défi logistique et commercial

Selvatico Estense ajoute : « Nous avons l'homologation pour la F1. Le bâtiment des stands est aux normes, je pense qu'il nous manque une partie des hospitalités, mais nous pouvons organiser cela très vite si nécessaire. »

Malgré un enthousiasme certain pour le retour d'un Grand Prix à Imola, le président du circuit explique que de nombreux problèmes logistiques et commerciaux seraient difficiles à gérer :
« C'est un peu mission impossible, mais pourquoi pas ? Tout est possible si Liberty le veut. Je suis un rêveur ! J'ai toujours espéré que cette opportunité se présenterait. Mais c'est très difficile, c'est vrai. »

Néanmoins, compte tenu des délais très courts et du manque de temps pour vendre des billets, Imola ne serait pas en mesure de payer des taxes identiques aux autres courses européennes ce qui pourrait être un frein pour Liberty média à la tenue d'un Grand Prix à Imola :
« Évidemment, il ne sera pas possible de payer les mêmes taxes que ce que paient les autres. Mais c'est arrivé de la même manière par le passé en GP2, quand le promoteur nous a demandé de régler leur problème. Nous avons finalement trouvé un accord et ça a été possible. »

Finalement, Selvatico Estense explique qu'il serait heureux de revoir le nom de Saint Marin sur un Grand Prix afin de ne pas avoir deux Grands Prix d'Italie.


Imola, 2020 et Déclaration




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Sur le papier, cela tient la route puisque cela ne ferait qu'avancer la "campagne européenne". La logistique du transport serait à refaire mais cela ne semble pas insurmontable si toutes les équipes, instances, media et autres sont d'accord. Parmi les concurrents, un Grand Prix en moins n'est pas à dédaigner surtout à un moment assez stratégique pour une première évolution ou rectification de la monoplace 2020.

Reste ensuite à s'entendre sur le plan financier. Imola en attend une piqûre de rappel de sa capacité à organiser un GP ainsi qu'à une opération financière positive.

Je ne suis pas très optimiste...
Il y a 3 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.