> > > > Mercedes teste un système mécanique pour modifier l'angle de carrossage

Mercedes teste un système mécanique pour modifier l'angle de carrossage

Plusieurs images montrent Lewis Hamilton tirer sur son volant puis le pousser. Une innovation qui va pour sûr mener à un débat sur la légalité du système.

© Motors Inside - Le train avant de la Mercedes W11 ce matin juste avant l'essai de ce système de volant mobile© Motors Inside - Le train avant de la Mercedes W11 ce matin juste avant l'essai de ce système de volant mobile

Ce matin, jeudi 20 février, Mercedes roule beaucoup. Hamilton a déjà parcouru 91 tours à 12h15 et l'écurie ne se contente pas de régler sa monoplace. En effet, des images de caméra embarquée (que l'on ne peut vous montrer pour cause de droit à l'image) montre qu'un nouveau système est en cours de test par Mercedes.

Ces images montrent Lewis Hamilton tirer sur son volant au début de la ligne droite de la ligne de départ du circuit, puis repousser le volant quelques secondes avant l'arrivée du premier virage. Un peu sur le principe du DRS, cette action devrait de toute évidence faire baisser la trainer aérodynamique de la W11 en pleine ligne droite. Mais pour l'heure les explications sont hypothétiques.

Pour certains, le fait de tirer sur le volant provoque un mouvement du train avant permettant de rapprocher les deux roues avant entres elles. D'après l'études des images, il s'avère en effet que les roues se rapprochent au sommet. Est-ce que la largeur du train avant est diminuée ? Est-ce que seulement les barres de torsions son déplacées pour "incliner" la roue vers l'intérieur, ? C'est encore trop tôt pour le dire vu le peu d'information pour l'instant.

Toujours est-il que des innovations de ce type prêtent forcément à débat. D'un point de vue règlementaire, aucun mouvement dynamique ne doit intervenir au niveau des ailerons ainsi que des suspensions. Faire se déplacer les roues peut donc selon l'interprétation faire partie de cette interdiction.

De toute évidence, si Mercedes teste ce sytème c'est qu'après avoir épluché le règlement technique 2020, ils estiment que c'est légal. Si le teste est concluant, il est donc probable qu'on en entende parler très prochainement...


Innovation, Essais Hivernaux et Mercedes Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




2 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Ce qui me réjouit particulièrement, c'est que le carcan réglementaire de plus en plus serré laisse encore de la place pour des innovations originales, surprenantes et probablement performantes.

Colin Chapman, là où il est, doit être furieux de n'avoir pas découvert cet ingénieux système. A priori, il est légal puisque la réglementation sur les suspensions est respecté tout comme celui concernant la direction... parce qu'il n'a jamais été prévu de connection entre les deux.

Le point qui pourrait paraître litigieux serait non pas sur le système en lui-même mais sur ses effets. A partir du moment où il offre l'intérêt de réduire la traînée aérodynamique, on peut le considérer comme un procédé géré par le pilote à cet effet. Et ça, je ne crois pas que le réglement l'autorise.
Bref, le DAS, c'est un Dispositif A Surveiller
Il y a 1 mois
LH#44
LH#44 :
Le DAS permettrait de modifier l'angle de pincement, en ligne droite il deviendrait neutre ce qui permettrait de réduire l'usure des pneus, de gérer la température et/ou augmenter la vitesse de pointe.
Il y a 1 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.