> > > > Daniel Ricciardo se doit de gagner avec Renault

Daniel Ricciardo se doit de gagner avec Renault

Daniel Ricciardo a débarqué en Formule 1 en 2011 au volant d’une modeste HRT. Depuis, l’Australien a fait son chemin dans la discipline mais est toujours en attente de son premier titre de champion du monde.

© Renault - Ricciardo aimerait remporter un titre avec Renault© Renault - Ricciardo aimerait remporter un titre avec Renault

Toujours de bonne humeur, rarement fâché même lorsque la situation lui échappe, Daniel Ricciardo est un des personnages les plus appréciés du petit monde de la Formule 1.

En 2020, le pilote Renault va entamer sa dixième saison dans la discipline avec à son palmarès 7 victoires et 3 pole positions. Un bilan qui peut paraître bien maigre pour un pilote qui va passer le cap des 180 Grands Prix disputés lors de la manche inaugurale de cette saison 2020.

Le natif de Perth a soif de victoires et il clame avec ardeur sa volonté de ramener Renault vers le succès. Leur première année de collaboration en 2019 aura été décevante de l’aveux des deux parties. Aucun podium et une 4ème place au Canada comme meilleur résultat n’ont pas réussi à les satisfaire…et on les comprend !

Dans de récentes déclarations, Ricciardo a avoué qu’il ne s’attendait pas à atteindre les 30 ans sans avoir eu au moins un titre de champion du monde du monde en poche. Pourtant, il aura pris toutes les décisions nécessaires à ses yeux pour y arriver.

Voyant son avenir bouché chez Red Bull par la présence de Max Verstappen et las du manque de compétitivité de sa monoplace sur la durée d’une saison entière, il fait le choix audacieux de lier son avenir avec Renault à partir de 2019.
Pas fou pour autant, il négocie un contrat de deux ans le laissant libre à la fin de la saison 2020 au cas où se présenteraient des opportunités intéressantes. Mais comment réussir à construire le succès en seulement deux saisons dans une équipe en pleine reconstruction ?

S’il croit encore au projet de l’équipe française, l’Australien devra obligatoirement prolonger son bail pour récolter les fruits de son travail. Il pourrait bien sûr aller voir ailleurs si une meilleure opportunité se présente mais elles ne seront finalement guère légions. Seules Mercedes et Ferrari pourraient lui garantir des victoires puisqu’un retour chez Red Bull parait hautement improbable.

De nombreux pilotes ont cependant prouvé que la stabilité était un des atouts de la réussite : Lewis Hamilton chez Mercedes, Michael Schumacher chez Ferrari ou encore Sebastian Vettel chez Red Bull. A ce titre, des garçons comme Charles Leclerc et Max Verstappen ont compris l’importance de cet élément et se sont empressés de prolonger dans le long terme leur aventure avec leur équipe respective.

Le choix de Daniel Ricciardo de rejoindre Renault était osé. Mais maintenant qu’il s’est engagé dans l’aventure de faire briller l’équipe française au somment de la Formule 1, il doit prouver qu’il est capable de de réaliser son objectif. D’autant plus que la firme au losange connait déjà les joies de la victoire suprême.

Daniel Ricciardo répond aux questions des fans :


Sondage : Daniel Ricciardo va-t-il gagner un titre avec Renault




Hors Piste, Ricciardo et Renault Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
J'ai le sentiment que cette saison, pour la première fois et probablement la dernière avant longtemps, le niveau des équipes va se resserrer. Pas totalement, bien sûr, car l'avance du trio de tête serait difficile à combler en un seul hiver. Mais le gros du peloton - voire le peloton entier - parce que chacun s'est plus attaché à améliorer sa monoplace 2019 qu'à phosphorer sur un nouveau modèle.
Les équipes vont évoluer en terrain connu, avec des données/datas fiables qui faciliteront la mise au point. Comme les pneus sont aussi des redoublants, l'optimisation sera, en principe, de rigueur.
Si les écarts en course sont moins marqués, il n'est pas impossible que les incidents de course propulsent McLaren, Renault, Racing Point, Alpha Tauri voire d'autres en position de décrocher des podiums plus aisément. Peut-être, certaines remontées-éclair, sur des circuits accidentés s'avèreront plus difficiles à concrétiser.
De là à penser que des podiums à la Gasly seront envisageables, il ne coûte rien de l'espérer... pour Renault et Ricciardo comme pour les autres.

Quant à l'avenir de l'Australien, s'il n'est envisageable que chez Ferrari ou Mercedes, il va devoir attendre la fin des négociations de Vettel avec Ferrari, la nouvelle clef des futurs transferts.
Il y a 28 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.