> > > > Saison 2020 : est-ce bien raisonnable ?

Saison 2020 : est-ce bien raisonnable ?

La pandémie qui paralyse actuellement le monde entier a des conséquences sur le sport et la Formule 1. La discipline reine du sport automobile avance dans le flou, au grès des annonces de report des Grands Prix prévus au calendrier 2020. Ne serait-il pas temps de tirer un trait définitif sur cette année et de repartir du bon pied, si possible, en 2021 ?

© Motorsinside - Feu rouge pour la saison 2020 ?© Motorsinside - Feu rouge pour la saison 2020 ?

Tous les passionnés sont en manque de F1. Mais ce sentiment ne doit pas prévaloir lorsqu’il s’agit de penser à organiser des Grands Prix dans un championnat mondial.
Lancer la saison en juillet avec un calendrier de 18 à 19 Grands Prix est pour le moment la piste privilégiée par les promoteurs de la discipline.

Attention à ne pas dévaluer l’image de la F1

Pour le moment, mis à part pour Monaco, aucun organisateur n’a encore parlé d’annulation. Mais il y a fort à parier que beaucoup d’entre eux devront s’y résoudre.
Vu la propagation et l’évolution de la pandémie, il semble peu probable voir même impossible que de tels événements comme des Grands Prix de Formule 1 soient organisés de manière sereine et sécurisée avant l’été, dans le meilleur des cas.
Mais, même en l’état, avec les prévisions les plus optimistes, il faudrait donc que beaucoup de courses soient organisées dans un laps de temps très serré pour permettre à la saison 2021 de se lancer correctement, même si de nombreux pays ne pourront pas accueillir la discipline et verront ainsi leur épreuve rayée du calendrier. En effet, l'évolution du Covid-19 reste encore une inconnue et on peut voir que certains territoires qui se croyaient enfin à l’abri, comme Singapour par exemple, voient un rebond du virus apparaitre. Qu'en sera-t-il dans quelques semaines ?
Offrir un championnat au rabais, avec un calendrier étriqué et amputé de nombreux rendez-vous, risque bien de créer l’effet inverse de celui voulu et les possibles titres de champion 2020 n’auraient pas la même valeur que les autres.
Liberty Media a annoncé, par l'intermédiaire de Ross Brawn, vouloir tenir le rythme de trois week-ends de Grand Prix consécutifs, suivis d'un pause d'un week-end et tout cela avec 18 ou 19 courses. Ce rythme effréné risque bien de solliciter encore plus tous les acteurs de la discipline qui mettaient déjà en garde les organisateurs l'an passé au sujet des calendriers surchargés de plus de 20 Grands Prix.
La gestion de la crise du coronavirus par la Formule 1 lors du Grand Prix d’Australie en mars dernier a déjà donné une image ternie de la discipline qui semblait se positionner de manière un peu inconsciente par rapport aux préoccupations mondiales du moment.
Vouloir organiser un championnat à tout prix cette année si toutes les conditions essentielles ne sont pas réunies serait un véritable désastre.

L’économie en question

Mais le désastre peut également être économique. C’est probablement, et malheureusement, l’aspect qui pèse le plus dans la balance au moment de parler de la possibilité d’une saison en 2020.
Si la F1 en elle-même et Liberty Media, pourraient faire face à une annulation de la saison à venir, si on en croit quelques spécialités du sujet, cela serait déjà plus compliqué pour les équipes.
Bon nombre d’entre elles ont déjà mis au chômage partiel de nombreux employés et ont baissé leurs plus gros salaires tout en fermant leurs usines pour une pause estivale avancée et rallongée.
Mais des équipes déjà en difficultés depuis des années comme Williams ou Racing Point par exemple, pourraient avoir du mal à se remettre d’un manque total de liquidité cette année. Les droits télévisuels et les versements des fonds de leurs sponsors sont essentiels dans leur fonctionnement. Et s’il n’y a pas de courses en 2020, ces revenus seront inexistants.
La disparition de certaines équipes est déjà évoquée et les indépendants ne sont pas les seuls dans cette éventualité. Comme en 2008, après la crise financière mondiale, les grands constructeurs pourraient faire le choix de se recentrer sur leur activité première, à savoir la construction automobile, et négliger ainsi la Formule 1 qui, si elle rapporte beaucoup en terme de marketing, de visibilité et d’ingénierie, s’avère aussi très couteuse et finalement secondaire dans les priorités des grandes entreprises en temps de crise.

Les solutions envisageables

En dehors des récentes annonces de Liberty Media, de nombreux observateurs n’ont pas hésité à donner leur avis sur ce à quoi pourrait ressembler une éventuelle saison 2020.
Des courses, hors championnat, sur des circuits capables d’accueillir la discipline, des Grands Prix avec plusieurs courses organisées sur un même circuit, ou encore des week-ends de Grand Prix totalement remaniés…les idées ne manquent pas. Reste à trier celles qui sont viables et celles qui ne le sont pas. Mais la solution se trouve peut-être dans l’organisation de quelques courses hors championnat, dans des pays qui auront réussi à endiguer et à contrôler le virus.
Du spectacle à défaut d’enjeux ? Il faut savoir faire des choix. Cela serait notamment l’occasion pour Liberty Media de tester divers formats pour remanier les week-ends de course et en tirer des conclusions intéressantes pour 2021.
Une chose est sûre, la Formule 1 va devoir profiter de cette crise sanitaire mondiale pour remettre en question son fonctionnement qui apparait désormais éprouvé. La solidarité et l’entraide entre les équipes pourraient par exemple permettre à certaines d’entre elles de sauver leur peau.
La réduction des coûts, serpent de mer de la Formule 1 depuis des années, n’en sera que plus d’actualité. Replacer l’humain, la compétition et l’identification à des valeurs au centre de la discipline qui avant d’être une véritable entreprise financière, était un sport, est désormais essentiels.


Sondage : La saison 2020 doit-elle avoir lieu ?




Hors Piste, 2020 et Polémique




17 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
De mon point de vue, la qualité doit primer sur la quantité. S'il ne subsiste que 10 courses, le vainqueur doit recevoir son titre. Nul ne remet en question ceux d'avant 1967 dont aucun n'a couru plus de 10 Grands Prix* dans sa saison !
Par contre, des courses bâclées, organisées à la va-vite porteraient plus de préjudice au championnat.
* 1958 comptait 11 courses mais incluait (jusqu'en 1960) les 500 miles d'Indianapolis)
Il y a 1 mois
AP01
AP01 :
"De mon point de vue, la qualité doit primer sur la quantité" : dans ce cas, 2 courses de qualité suffiraient également à décerner le titre ?! Où fixe-t-on le curseur ?

Comparer les époques (50 ans plus tôt) n'a aucun sens, tout comme la comparaison des pilotes non comptemporains. Actuellement, une saison compte une vingtaine de GP et, d'après ce que je sais, il faut au moins 8 GP pour descerner un CDM.

Avant même l'annulation du GP d'Australie, j'écrivais que la saison ne commencerait sans doute pas avant le mois de septembre. Ce sera probablement la réalité, pour peu que cette saison commence... Courir devant des tribunes vides n'a pas de sens pour les promoteurs et, compte-tenu des pertes pour les écuries, il y aura probablement des morts sur le carreaux (RNO et Mercedes en "profiteront" probablement pour annoncer leurs retraits, compte-tenu des pertes liées au virus).

Cette saison sera, au mieux, dévaluées et donc sans grand intérêt historique, au pire purement et simplement une saison blanche.

je n'ai aucune confiance dans les bons enseignements qui pourraient être tirés de ce qui découle de cette mise entre parenthèse de l'économie mondiale (qui arrive à point nommée pour certains et dont l'objectif caché est probablement la suppression des monnais fiduciaires et l'imposition de mesures dictatoriales (recul des libertés, surveillance généralisée, vaccinations de masses, monnaie mondiale, gouvernement supranationaux...) mais si une bonne partie de l'argent gaspillé dans des choses insignifiantes, ce serait déjà pas mal...
Il y a 1 mois
Aifaim
Aifaim :
AP01@, c'est une question de point de vue et d'opinion. Exact pour le règlement actuel qui fixe le nombre d'épreuves minimal à huit.

Une comparaison - comme celle d'une hiérarchisation des pilotes - n'a effectivement pas grand sens. Mais ici il ne s'agit pas de jugement de valeur des participants mais de celle des titres.

Le décerner sur quelques épreuves n'en dévalue rien si les conditions sont les mêmes pour tous les concurrents - je pense au temps de préparation. Après tout, beaucoup de sports décernent les titres sur une seule épreuve. Indianapolis et les 24 Heures du Mans, ce n'est qu'une fois par an et la renommée des vainqueurs est plus éclatante que le marathon des championnats.

J'ai connu les championnats avec infiniment moins d'épreuves et cela n'enlevait rien aux qualités des hommes, des machines, des écuries pas plus qu'à l'intensité et à la dramaturgie des courses. Quelque part, dans cette pléthore de courses, l'interdiction mathématique de "se rater" se dilue, perd de son intensité. Ce qui est rare est cher. En l'occurrence, le "manque" occasionné par l'absence d'un bon nombre de Grands Prix est une source où puiser une attente, une impatience, une intensité supplémentaires... Noël tous les quinze jours perdrait de sa magie...
Il y a 1 mois
AP01
AP01 :
"Le décerner sur quelques épreuves n'en dévalue rien si les conditions sont les mêmes pour tous les concurrents - je pense au temps de préparation. Après tout, beaucoup de sports décernent les titres sur une seule épreuve. Indianapolis et les 24 Heures du Mans, ce n'est qu'une fois par an et la renommée des vainqueurs est plus éclatante que le marathon des championnats." : le GP de Monaco est le corrolaire d'indy et des 24h pour la F1, mais le vainqueur à Monaco n'est pas déclaré CDM de F1, sauf erreur de ma part...
Bien sur que si, descerner un titre sur 8 ou 10 GP dévaluerait le titre de CDM ! Combien de CDM n'était pas en tête au bout de la moitié de la saison pendant laquelle ils ont été titrés ?! Vous qui savez tout, vous nous trouverez certainement la réponse...

"Noël tous les quinze jours perdrait de sa magie..." ?! Alors là, je suis scotché ! Le nombre de GP a presque triplé vs certaines saisons anciennes et la F1 a-t-elle perdue de sa magie ? Franchement, je ne vois pas le rapporta avec Noël...
Il y a 1 mois
Aifaim
Aifaim :
AP01@, Noël tous les quinze jours, c'est la mousse au chocolat à chaque repas, la célébration de la quantité synonyme d'une surabondance qui dépasse la satiété jusqu'à un désintérêt lié à l'écoeurement. L'inflation récente de GP est, de mon point de vue, nuisible au prestige de la Formule 1 par la banalisation qu'elle génère.

Votre vrai/faux questionnement sur l'homme de tête à mi-championnat différent du titré final me rappelle ces sportifs (battus sur la ligne d'arrivée) qui déclarent :"Ah ! Si j'avais eu cent mètres de plus..."

Le championnat du monde d'Endurance se déroule sur 8 épreuves, celui des rallyes (WRC)s'est disputé sur 13 épreuves en 2019. Le palmarès serait peut-être différent si le nombre d'organisations doublait, ce n'est pas pour autant que le titre de Tänak perd de sa valeur. L'an passé, le rallye d'Australie a été annulé (incendies) là encore, personne ne conteste les résultats officiels.

Vous trouverez plus facilement des titres entachés par le déroulement de certaines épreuves (accrochages, tricheries, amputation de tours) que par des courses non disputées... mais c'est un autre sujet!
Il y a 1 mois
AP01
AP01 :
On est d'accord sur rien Aifaim ! Ce n'est pas nouveau mais, franchement, vos arguments sur ce thème ne vous ressemblent pas, tant ils ne tiennent pas la route...

"Noël tous les quinze jours, c'est la mousse au chocolat à chaque repas, la célébration de la quantité synonyme d'une surabondance qui dépasse la satiété jusqu'à un désintérêt lié à l'écoeurement. L'inflation récente de GP est, de mon point de vue, nuisible au prestige de la Formule 1 par la banalisation qu'elle génère." : une fois encore, il faut vivre avec son temps et si vpous ne supportez que 10 GP par saison, n'en suivez que 10 ! on peut boire du vin tous les jours sans en être dégouté. On peut aussi manger du pain tous les jours et il y a beaucoup de personnes qui aimeraient en manger tous les jours... On est loin d'une orgie de GP, surtout si on ne regarde que les GP (1h40) tous les 15 jours, soit moins d'une heure par semaine.

"Votre vrai/faux questionnement sur l'homme de tête à mi-championnat différent du titré final me rappelle ces sportifs (battus sur la ligne d'arrivée) qui déclarent :"Ah ! Si j'avais eu cent mètres de plus..." : ceci n'est pas un vrai/faux questionnement, c'est une réalité et ce que cela vous rappelle n'a aucun rapport. A partir du moment où il y a un règlement, toute modification entache la pureté des résultats et il reviendrait plutôt à ceux qui ont été champions de leur enlever leur titre car, finalement, ils ont gagné le 100m mais on déclare que finalement la course s'arrête aux 80m et le vainqueur (du 100m)était deuxième (ou troisième) à cette distance... C'est la modification du règlement qui entache les résultats, pas les états d'âmes des participants !

Pour le reste, l'endurance et le WRC ont un règlement et chacun s'en accomode car c'est le règlement. Et, désolé, mais en ce qui me concerne, des épreuves annulées ou des spéciales raccourcies ou neutralisées (comme sur le Dakar) entache les résultats.
Et si on compare les titres, l'advesité en est bien un des paramètres : Loeb n'a souvent eu qu'un seul adversaire (Gronhölm)et le CDM était fort peu pourvu en écuries d'usines ou compétitives, alors qu'Ogier a fait face à une concurrence bien plus élevée et a, qui plus est, changé plusieurs fois d'écurie et gagné avec une voiture moins forte que certaines autres (Ford)... Ceci compte quand on est un amateur de sport (automobile ou autre) et c'est la différence entre un amateur et un spectateur du dimanche qui comprend à peine ce qu'il regarde. Je pensait que vous faisiez parti du premier groupe...
Il y a 1 mois
Supervroum
Supervroum :
"je n'ai aucune confiance dans les bons enseignements qui pourraient être tirés de ce qui découle de cette mise entre parenthèse de l'économie mondiale (qui arrive à point nommée pour certains et dont l'objectif caché est probablement la suppression des monnais fiduciaires et l'imposition de mesures dictatoriales (recul des libertés, surveillance généralisée, vaccinations de masses, monnaie mondiale, gouvernement supranationaux...) mais si une bonne partie de l'argent gaspillé dans des choses insignifiantes, ce serait déjà pas mal..."

Merci @AP01, je me sens moins seul de penser les mêmes choses !
Il y a 1 mois
AP01
AP01 :
Le commentaire a été désactivé par la rédaction.
Il y a 1 mois
charles.F1
charles.F1 :
Je ne vois pas ce que fait ce post de AP01 sur ce site! Où est le modérateur?
Il y a 1 mois
dahou ouabou
dahou ouabou :
Après certaines estimations , il est tout à fait possible que les instances dirigeantes procèdent à la fermeture officielle de la saison 2020 de F1. Et donc , pas de grand prix pour cette année.
Véritablement , le gouvernement mondial part sérieusement en
<< couille >>. Entre les ricains qui chipent les cargaisons des masques des autres nations , L'Italie qui demande de l'aide à l'Union européenne et n'obtient pratiquement rien , certains pays qui disent non aux Corona bonds , au bas mot auquel s'ajoute l'autre fou furieux , qui déclare ne plus vouloir donner de l'argent à l'OMS. C'est chacun pour sa gueule. Pas un seul état-nation à demander la mise en place d'un mouvement d'unification pour gérer cette crise sanitaire , or la finalité du nouvel ordre mondial consiste qu'il y ait un seul qui décide pour tout le monde. Même une dinde royale rôtie au four sur un plat rectangulaire inox , ne va accepter une chose pareille ( le fameux Jerusalem comme capitale du monde, de mr jacques attali).
Le gouvernement mondial est une utopie , les utopies ne se réalisent jamais. A ne pas confondre avec leur tentative de réalisation qui engendre des souffrances et désagréments
L'oligarchie occidentale, et une partie des élites dirigeantes qui exécutent leur agenda croient, que le sens de l'histoire est en leur faveur , c'est pourquoi ils n'envisagent pas la possibilité d'être pris à revers. Jusqu'à quand ?
Des révoltes dans toute l'histoire de l'humanité il en existe une flopée , jamais un ordinateur/machine ne pourra stopper cette nature des choses , auquel cas les têtes des rois peuvent être coupées.
Tout le monde est responsable de la situation , à la différence que les dirigeants ont des comptes à rendre.
Moi je dis , VIVE LA F1 ! VIVE LE SPORT.
Il y a 1 mois
AP01
AP01 :
Le commentaire a été désactivé par la rédaction.
Il y a 1 mois
charles.F1
charles.F1 :
Sans même relever la vulgarité de ta réponse, je pense simplement que ce site n'est pas destiné à la propagande politique. Il y a d'autres endroits sur le web pour ça. Cherche bien, tu vas trouver!
Il y a 1 mois
AP01
AP01 :
Le commentaire a été désactivé par la rédaction.
Il y a 1 mois
GV27
GV27 :
@AP01, Loeb a été CDM avec une écurie privée,trois voitures différentes bien que de la même marque et battu des pilotes comme Solberg,Gronholm,Mc Rae,Sainz,Burns,Martin et Ogier,et des équipes d'usine comme Subaru,Peugeot,Ford donc la comparaison avec Ogier est possible et pas forcément dans le sens de votre appréciation sur ces deux champions.
Il y a 1 mois
AP01
AP01 :
@GV27,

Loeb n'a été CDM qu'avec une seule marque et Ogier, au moins 2, sachant qu'il est encore en course pour un titre avec une troisième.
Ogier a gagné 5 rallyes lors sa première année face à Loeb et a subi les consignes d'équipes pour ne pas ne pas déranger Loeb et le laisser remporter un nouveau titre. Il quittera Citrën cette année là.

Pour Loeb, la concurrence était faible depuis les retraits des pilotes Carlos Sainz (2005) et de Marcus Grönholm (2007), conjugués à l'arrêt de constructeurs comme Subaru en 2008 et Mitsubishi en 2009, alors qu'Ogier fait face à une concurrence bien plus accrue et bien plus de marques capables de remporter rallyes et titres.

Enfin, Loeb n'a été CDM qu'en rallye malgré des tentatives dans plusieurs autres disciplinesa alors qu'on s'attendait à ce qu'il prouve sa supériorité au regard de ces nombreux titres en rallye. Pour Ogier, on verra...

je ne veux absolument pas dévaluer la carrière de ce très grand pilote qu'est Loeb mais il me semble qu'Ogier est un peu au-dessus. Pour faire un parallèle avec la F1, je comparerais Loeb à Schumacher et Ogier à Prost.
Il y a 1 mois
GV27
GV27 :
@AP01, ah bah non! Loeb a révolutionné le style de pilotage en rallye,aussi bien en trajectoire qu'en système de notes (avec Elena bien sûr) et inspiré les nouvelles générations, y compris Ogier. Il a fini 2ème au Mans avec une Pescarolo face à Audi,gagné Pikes Peak,gagné les X-games,les courses des champions et gagné des courses en Rallycross et WTCC (face à des spécialistes). On ne pas penser objectivement qu'Ogier est meilleur,aussi fort pourquoi pas, mais pas meilleur que la référence...
Quand on change de marque pour être dans la meilleure équipe,c'est pas un exploit...
Il y a 1 mois
AP01
AP01 :
@GV27,
Pour la "révolution"du style de pilotage de Loeb, je ne sais pas d'où ça sort mais, personnellement, je n'ai jamais entendu un autre pilote dire qu'il conduisait à la manière de Loeb...
Les autres victoires de Loeb (et Pikes Peak en particulier) n'ont rien d'extraordinaire. il avait la meilleure voiture !
Le mans ? Il n'était pas tout seul et la voiture était une bonne voiture aussi.
Il n'a pourtant été CDM dans aucune autre catégorie que le WRC et s'est bien planté au Dakar.
Pour le reste, c'est une question d'avis et d'appréciation personnelle.
Il y a 1 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.